AGS JH21C

AGS JH21C
AGS JH21C
L'AGS JH21 d'Ivan Capelli en exposition
Présentation
Équipe Drapeau : France Jolly Club SpA
Constructeur Automobiles Gonfaronnaises Sportives
Année du modèle 1986
Concepteurs Christian Vanderpleyn (directeur technique)
Michel Costa (designer)
Spécifications techniques
Châssis Monocoque en fibre de carbone
Suspension avant Double triangle, barres de traction
Suspension arrière Double triangle, barres de traction
Nom du moteur Motori Moderni 615-90
Cylindrée 1 499 cm3
780 ch à 12 000 tr/min
Configuration moteur V6 à turbocompresseur, 90°
Orientation du moteur Longitudinale
Position du moteur Centrale
Boîte de vitesses Renault / Hewland
Nombre de rapports 5/6 rapports manuels
Poids 560 kg
Dimensions Empattement : 2830 mm
Voie avant : 1810 mm
Voie arrière : 1654 mm
Pneumatiques Pirelli
Histoire en compétition
Pilotes 31. Drapeau : Italie Ivan Capelli
Début Grand Prix automobile d'Italie 1986
CoursesVictoiresPoleMeilleur tour
2000

Chronologie des modèles (1986)

L'AGS JH21C est la première monoplace de Formule 1 engagée par l'écurie français AGS. Dessinée par Christian Vanderpleyn et Michel Costa, elle a disputé deux courses du championnat du monde de Formule 1 lors de la saison 1986, le Grand Prix d'Italie et le Grand Prix du Portugal, avec l'Italien Ivan Capelli comme pilote.

HistoriqueModifier

L'unique châssis JH21C a été construit autour de la monocoque Renault RE40 de 1983[1] acheté par Henri Julien, le propriétaire de l'équipe. Le numéro du châssis était le 031. Il a été équipé d'un moteur V6 Motori Moderni à turbocompresseur et de pneumatiques Pirelli et peint dans la livrée blanche du sponsor principal de l'équipe, El Charro, une entreprise mexicaine de chaussures et de vêtements.

Avant ses débuts en Grand Prix, la voiture a été testée sur le circuit Paul-Ricard par Didier Pironi, au volant d'une voiture de F1 pour la première fois depuis son accident au Grand Prix automobile d'Allemagne de 1982[2].

Capelli, qualifié à la vingt-cinquième place à Monza, abandonne à cause d'une crevaison après 31 tours. À Estoril, c'est la casse de la boîte de vitesses qui l'oblige à abandonner au bout de six tours.

La voiture est exposée au Manoir de l'automobile de Lohéac[3].

Résultats en championnat du monde de Formule 1Modifier

Résultats détaillés de l'AGS JH21C en championnat du monde de Formule 1
Saison Écurie Moteur Pneumatiques Pilotes Courses Points
inscrits
Classement
1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
1986 Jolly Club SpA Motori Moderni
615-90 V6 T
Pirelli BRÉ ESP SMR MON BEL CAN DET FRA GBR ALL HON AUT ITA POR MEX AUS 0 Non classé
Ivan Capelli Abd Abd

Légende : ici

Notes et référencesModifier

  1. « CONSTRUCTORS: AGS (AUTOMOBILES GONFARONNAISE SPORTIVES) » (version du 12 avril 2008 sur l'Internet Archive), sur grandprix.com
  2. « Pironi's inconspicuous return to F1 », sur 8W (consulté le 13 août 2011)
  3. « AGS F1 chassis locations », F1 Cars Today (consulté le 10 avril 2008)

Sur les autres projets Wikimedia :