Grand Prix automobile du Portugal 1986

course automobile

Le Grand Prix automobile du Portugal 1986 est une course de Formule 1 qui s'est déroulée le sur le circuit d'Estoril près de Lisbonne.

ClassementModifier

Pos. No  Pilote Écurie Tours Temps/Abandon Grille Points
1 5   Nigel Mansell Williams-Honda 70 1 h 37 min 21 s 900
(187,644 km/h)
2 9
2 1   Alain Prost McLaren-TAG 70 + 18 s 772 3 6
3 6   Nelson Piquet Williams-Honda 70 + 49 s 274 6 4
4 12   Ayrton Senna Lotus-Renault 69 Panne d'essence 1 3
5 27   Michele Alboreto Ferrari 69 + 1 tour 13 2
6 28   Stefan Johansson Ferrari 69 + 1 tour 8 1
7 25   René Arnoux Ligier-Renault 69 + 1 tour 10
8 19   Teo Fabi Benetton-BMW 68 Panne d'essence 5
9 11   Johnny Dumfries Lotus-Renault 68 + 2 tours 15
10 18   Thierry Boutsen Arrows-BMW 67 + 3 tours 21
11 17   Christian Danner Arrows-BMW 67 + 3 tours 22
12 14   Jonathan Palmer Zakspeed 67 + 3 tours 20
13 22   Allen Berg Osella-Alfa Romeo 63 + 7 tours 27
Abd. 7   Riccardo Patrese Brabham-BMW 62 Soupape 9
Nc. 16   Patrick Tambay Lola-Ford 62 Non classé 14
Abd. 24   Alessandro Nannini Minardi-Motori Moderni 60 Boîte de vitesses 18
Abd. 20   Gerhard Berger Benetton-BMW 44 Collision 4
Abd. 23   Andrea de Cesaris Minardi-Motori Moderni 43 Sortie de piste 16
Abd. 2   Keke Rosberg McLaren-TAG 41 Moteur 7
Abd. 8   Derek Warwick Brabham-BMW 41 Allumage 12
Abd. 26   Philippe Alliot Ligier-Renault 39 Moteur 11
Abd. 4   Philippe Streiff Tyrrell-Renault 28 Moteur 23
Abd. 3   Martin Brundle Tyrrell-Renault 18 Moteur 19
Abd. 15   Alan Jones Lola-Ford 10 Sortie de piste 17
Abd. 29   Huub Rothengatter Zakspeed 9 Écrou de roue 26
Abd. 21   Piercarlo Ghinzani Osella-Alfa Romeo 8 Fuite d'eau 24
Abd. 31   Ivan Capelli AGS-Motori Moderni 6 Transmission 25

Pole position et record du tourModifier

  • Pole position : Ayrton Senna en 1 min 16 s 673 (vitesse moyenne : 204,244 km/h).
  • Meilleur tour en course : Nigel Mansell en 1 min 20 s 943 au 53e tour (vitesse moyenne : 193,469 km/h).

Tours en têteModifier

À noterModifier

  • 7e victoire pour Nigel Mansell.
  • 31e victoire pour Williams en tant que constructeur.
  • 16e victoire pour Honda en tant que motoriste.
  • À l'issue de la course Williams remporte le titre de champion du monde des constructeurs.