Ouvrir le menu principal

Aïmag

division administrative de premier niveau en Mongolie
Caractères cyrilliques Cette page contient des caractères cyrilliques. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Ne doit pas être confondu avec Aimargues.
Les aïmag de Mongolie

Un aïmag (mongol : аймаг) ISO-9 : aimag, (Ayimagh.svg VPMC : ayimaɣ, littéralement « ligue ») est une division administrative de premier niveau en Mongolie (équivalent de « province ») et en Bouriatie. Créées par le gouvernement mandchou (Toungouses) de la dynastie Qing, lors de la création du régime des ligues et bannières, en 1649, dans les régions de l'Empire chinois habitéees majoritairement par des Turcs, Mongols et Toungouses, il en existe encore trois en République populaire de Chine, toutes situées en Mongolie-Intérieure.

Chaque aïmag est divisé en un certain nombre de sum. La capitale Oulan-Bator est administrée séparément comme un district fédéral.

Liste des aïmagModifier

Aïmag (ISO-9) ISO 3166-2:MN Mongol cyrillique Capitale Mongol cyrillique
  Arkhangai Arhangay Архангай Tsetserleg Цэцэрлэг
  Bayan-Ölgii Bayan-Ölgiy Баян-Өлгий Ölgiy Өлгий
  Bayankhongor Bayanhongor Баянхонгор Bayanhongor Баянхонгор
  Bulgan Bulgan Булган Bulgan Булган
  Darkhan-Uul Darhan uul Дархан-Уул Darkhan Дархан
  Dornod Dornod Дорнод Choybalsan Чойбалсан
  Dornogovi Dornogovĭ Дорноговь Saynshand Сайншанд
  Dundgovi Dundgovĭ Дундговь Mandalgovĭ Мандал-Говь
  Govi-Altai Govĭ-Altay Говь-Алтай Altay Алтай
  Govisümber Govĭ-Sümber Говь-Сүмбэр Choyr Чойр
  Khentii Hentiy Хэнтий Öndörhaan Өндөрхаан
  Khovd Hovd Ховд Hovd Ховд
  Khövsgöl Hövsgöl Хөвсгөл Mörön Мөрөн
  Ömnögovi Ömnögovĭ Өмнөговь Dalanzadgad Даланзадгад
  Orkhon Orhon Орхон Erdenet Эрдэнэт
  Övörkhangai Övörhangay Өвөрхангай Arvayheer Арвайхээр
  Selenge Selenge Сэлэнгэ Sühbaatar Сүхбаатар
  Sükhbaatar Sühbaatar Сүхбаатар Baruun-Urt Баруун-Урт
  Töv Töv Төв Zuunmod Зуунмод
  Uvs Uvs Увс Ulaangom Улаангом
  Zavkhan Dzavhan Завхан Uliastay Улиастай

HistoireModifier

 
Carte des aimag en 1932

La Dynastie Qing, crée le régime des ligues et bannières, en 1649. Il est mis en place en Mongolie du Nord (ou Mongolie-Extérieure, actuel pays indépendant) après la soumission de ses Khans en 1691[1].

À la fin de la dynastie mandchoue Qing, le territoire de Mongolie extérieure fut divisé entre les khanats de Khowd, Jassaktu, Sain-Noin, Tushetu, et Tsetsen. Après la déclaration d'indépendance de la Mongolie en 1921, les provinces de Ala-Shan, Ordos, Silin Gol, et Chearim restèrent en Chine et le Tannu Uriankhai devint la République d'Urianchai la République populaire de Tannou-Touva (1921) (aujourd'hui République autonome de Touva, en Russie). La nouvelle République populaire de Mongolie conserva tout d'abord les subdivisions administratives existantes.

En 1941, une réorganisation administrative fut entreprise, qui entraîna la création des aïmag de : Arhangay, Choibalsan, Dornogovi, Zavhan, Hentiy, Hovd, Hövsgöl, Ömnögovi, Övörhangay, Töv et Uvs. Une longue bande du sud du Gobi revint à la Chine en 1954. La subdivision de la Mongolie restante fut alors redéfinie, créant les aïmag de Bayanhongor, Bayan-Ölgiy, Bulgan, Dundgovi, Govi-Altay et Sühbaatar. L'aïmag de Selenge fut créée à partir de Töv Aïmag deux ans après.

L'aïmag de Choibalsan fut renommé en aïmag de Dornod en 1963 et la capitale Oulan-Bator fut séparée de l'aïmag de Töv en tant que district fédéral. Le même statut fut donné aux villes industrielles nouvellement créées : Darhan (en 1961 dans la province de Selenge) et Erdenet (en 1975 dans la province de Bulgan). En 1994, deux Sum (ou districts) furent retirés de Bulgan pour créer l'aïmag de Orhon autour d'Erdenet et quatre sum de Selenge pour créer l'aïmag de Drahan-Uul autour de Darhan. Ces deux villes abandonnèrent ainsi leur statut spécial. L'aïmag de Govisümber naquit de la partition de Dornogovi Aïmag en 1996.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

  1. (en) Kamimura Akira, A Preliminary Analysis of Old Mongolian Manuscript Maps: Towards an Understanding of the Mongols’ Perception of the Landscape (lire en ligne), p. 14

Articles connexesModifier