Aéroport d'Araracuara

aéroport de Araracuara, en Colombie
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir ACR.

Aéroport d'Araracuara
Localisation
Pays Drapeau de la Colombie Colombie
Département Caquetá
Ville Araracuara, dans la municipalité de Solano
Coordonnées 0° 36′ 04″ sud, 72° 23′ 52″ ouest
Altitude 228,6 m (750 ft)
Géolocalisation sur la carte : Colombie
(Voir situation sur carte : Colombie)
ACR
ACR
Pistes
Direction Longueur Surface
à renseigner 1 306 x 35 m Terre battue / pierre concassée
Informations aéronautiques
Code AITA ACR
Code OACI SKAC
Type d'aéroport Civil
Gestionnaire AerocivilVoir et modifier les données sur Wikidata

L’aéroport d'Araracuara (code AITA : ACR • code OACI : SKAC) est un aéroport régional situé à environ deux kilomètres au nord-ouest de la localité d’Araracuara, un corregimiento de la municipalité de Solano, dans le département de Caquetá, en Colombie[1]. Il est proche (à quelques centaines de mètres) de la rivière Caquetá — un important cours d'eau du bassin amazonien — qui à cet endroit traverse d'imposants rapides, et comme Araracuara, est implanté sur la rive gauche de celle-ci. Sur la rive droite, juste en face d’Araracuara, se trouve Puerto Santander, un corregimiento départemental, dans le département d'Amazonas, qui bénéficie aussi de la présence de cet aéroport.

HistoireModifier

La piste de l’aéroport d'Araracuara est construite dans les années 1950 par l’ancienne Empresa Colombiana de Aérodromes (ECA), en tant que point intermédiaire sur la route entre Bogotá, la capitale de la Colombie, et Leticia le chef-lieu du département d’Amazonas. Les travaux sont effectués par les détenus de la colonie pénitentiaire du lieu, qui aplanissent le terrain rocheux pour former une piste de 1270 mètres de long. Les travaux sont dirigés par l’ingénieur ACE Humberto Tehelén, la prison étant sous le commandement du major Alfredo Castilla. Après la suppression de la colonie pénitentiaire, la piste continue à être utilisée pour alimenter la base militaire de l’armée nationale dans cette localité[2].

Le trafic aéroportuaire est modeste (en 2008, 154 vols et 1 490 passagers) mais la présence de cette infrastructure est essentielle pour la population locale, isolée au sein de la forêt amazonienne.

SituationModifier

 
20 km
1:4 119 000
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

DesserteModifier

Il est desservi par la compagnie aérienne Satena (es), assurant les relations suivantes :

AccidentsModifier

Notes et référencesModifier

Article connexeModifier