Ouvrir le menu principal

1re cérémonie des Magritte du cinéma

1re cérémonie des Magritte
Award-star-gold-3d.png Magritte du cinéma
Organisé par l'Académie André Delvaux
Détails
Date
Lieu Square, Bruxelles
Drapeau de la Belgique Belgique
Présentateur Helena Noguerra
Diffusé sur BeTV
Site web http://www.lesmagritteducinema.com
Résumé
Meilleur film Mr. Nobody
Meilleur réalisateur Jaco Van Dormael
Mr. Nobody
Meilleur acteur Jonathan Zaccaï
Élève libre
Meilleure actrice Anne Coesens
Illégal
Chronologie

La 1re cérémonie des Magritte du cinéma, récompensant les films sortis en 2009 et 2010, s'est déroulée le au Square, à Bruxelles.

Jaco Van Dormael en était le président, et la maître de cérémonie était Helena Noguerra. Cette édition est également diffusée en direct et en clair sur BeTV.

L'annonce des nominations a eu lieu le [1].

Polémique communautaireModifier

Dès l’annonce de la première édition d’une cérémonie récompensant le cinéma belge francophone, une polémique est née sur l'opportunité de n'organiser un prix qu'à destination d'une des communautés linguistiques belges.

Polémique lancée par Cécile de France qui a annoncé dans la presse son intention de boycotter la cérémonie : « Je suis très fâchée. Parce que notre pays traverse une importante crise politique, que Wallons et Flamands se déchirent et que ces prix ne concernent que le seul cinéma francophone. Sur Sœur Sourire, précisément, j'ai travaillé avec Jan Decleir et d'autres comédiens néerlandophones qui méritent, eux aussi, une reconnaissance au-delà de leur seule région linguistique. Si culturellement, nous en arrivons aussi à installer des frontières entre nous, il n'y a vraiment plus rien à faire : autant se séparer. Nous n'avions pas besoin de cela pour l'instant, c'est complètement stupide. En tous cas, c'est clair : si je remporte un prix, je n'irai pas le chercher »[2].

Pourtant, si le règlement des Magritte parle bien d'éligibilité de films soutenus par la Communauté française, tous les Belges sont bel et bien éligibles, qu'ils soient wallons ou flamands. Jan Decleir a d'ailleurs remporté le Magritte du meilleur second rôle masculin pour son rôle d'épicier dans Les Barons[3].

PalmarèsModifier

Meilleur filmModifier

Meilleur réalisateurModifier

Meilleure coproductionModifier

Meilleur scénario original ou adaptationModifier

Meilleur acteurModifier

Meilleure actriceModifier

Meilleur acteur dans un second rôleModifier

Meilleure actrice dans un second rôleModifier

Meilleur espoir masculinModifier

Meilleur espoir fémininModifier

Meilleure imageModifier

Meilleur sonModifier

Meilleurs décorsModifier

Meilleurs costumesModifier

Meilleure musique originaleModifier

Meilleur montageModifier

Meilleur court-métrageModifier

Meilleur documentaireModifier

Magritte d'honneurModifier

Prix du publicModifier

Récompenses et nominations multiplesModifier

Nominations multiplesModifier

8 : Illégal
7 : Mr. Nobody - Élève libre
6 : Les Barons
4 : La Régate
3 : Panique au village - Sœur Sourire - My Queen Karo
2 : Amer - Altiplano - Le Concert - Un ange à la mer - Maternelle

Récompenses multiplesModifier

6 / 7 : Mr. Nobody
2 / 8 : Illégal
2 / 7 : Élève libre
2 / 3 : Panique au village

Notes et référencesModifier

  1. « Magritte du Cinéma : les nominés sont connus », Académie André Delvaux, (consulté le 30 novembre 2012)
  2. Michaël Degré, « Cécile de France: "Je n'irai pas chercher mon Magritte" », L'Avenir, (consulté le 30 novembre 2012)
  3. « Le cinéma belge était à l’honneur lors de la Première édition des Magritte du cinéma belge francophone », Moniteur du film, (consulté le 3 octobre 2012)

Voir aussiModifier