17e Panzerdivision

(Redirigé depuis 17. Panzer-Division)

17e Panzerdivision
Image illustrative de l’article 17e Panzerdivision
Emblème de la division

Création
Dissolution Mai 1945
Pays Allemagne
Branche Wehrmacht
Fait partie de District militaire (Wehrkreis) VII
Guerres Seconde Guerre mondiale
Batailles

La 17e Panzerdivision était une division blindée de la Wehrmacht durant la Seconde Guerre mondiale. Elle a été créée le . Cette division ne doit pas être confondue avec la 17e Panzer grenadier division SS.

Emblèmes divisionnaires modifier

Histoire modifier

Dans le cadre des plans de Hitler visant à doubler le nombre de Panzerdivisions après la campagne de France, les éléments de la 27e division d'infanterie et les blindés des unités de réserves des 4e et 33e Panzer-Regiment sont restructurés pour former la 17e Panzerdivision, en novembre 1940, à Augsbourg, en Allemagne.

À la veille de l'opération Barbarossa, la 17e Panzerdivision comptait 192 blindés :

Les premiers fait d'armes de la division ont consisté à participer, au sein du 2e Panzergruppe de Guderian, aux premiers combats de l'opération Barbarossa en juin 1941 dans le secteur centre, à la prise de Smolensk et à la bataille de Kiev puis à celle de Moscou.

Elle participe à l'offensive de l'été 1942, l'Opération Fall Blau (Plan Bleu)[réf. nécessaire] . Puis en , au sein de la 4. Panzerarmee, elle participe à l'opération Wintergewitter (tempête d'hiver), tentative infructueuse de briser l'encerclement de la 6e Armée à Stalingrad, à la défense de Rostov puis à la contre-attaque de Kharkov.

À l'été 1943, elle prend part à la bataille de Koursk au sein de la 1. Panzerarmee, suivie de la retraite à travers l'Ukraine jusqu'au Dniepr.

Réattachée à la 4e PanzerArmee, elle combat dans la poche de Tcherkassy début 1944 et réussit à s'en échapper. Ballotée entre la 4e puis la 1er et de nouveau la 4e PanzerArmee, la 17e Panzerdivision continuera sa retraite en Pologne et combattra dans les secteurs d'Opatov, Chmielnik et de Kielce. En novembre, elle est mise en réserve pour se reconstituer.

Début 1945, elle fait face au rouleau compresseur soviétique dans la tête de pont russe de Baranow. Réduite à l'état d'un Kampfgruppe, elle se retrouve en Moravie où elle finit par se rendre à l'ouest de Görlitz aux troupes soviétiques fin .

Commandants modifier

Début Fin Grade Nom
Generalmajor Karl Ritter von Weber (en)
General der Panzertruppen Wilhelm Ritter von Thoma
Generaloberst Hans-Jürgen von Arnim
Generalleutnant Rudolf-Eduard Licht
General der Panzertruppen Fridolin von Senger und Etterlin
Generalleutnant Walter Schilling
Generalleutnant Karl-Friedrich von der Meden (en)
Generalmajor Rudolf Demme
Oberst Albert Brux
Generalmajor Theodor Kretschmer

Ordre de batailles modifier

Composition en mars 1941 modifier

  • Schutzen-Brigade 17
    • Schutzen-Regiment 40
    • Schutzen-Regiment 63
  • Panzer-Regiment 39
    • Panzer-Abteilung I
    • Panzer-Abteilung II
  • Kradschutze-Bataillon 17
  • Auklarung-Abteilung 27
  • Artillerie-Regiment 27
    • Artillerie-Abteilung I
    • Artillerie-Abteilung II
    • Artillerie-Abteilung III
  • Panzerjüger-Abteilung 27
  • Pionier-Abteilung 27
  • Naschr-Abteilung 27
  • Versorgungsdienste 27

Composition en mars 1943 modifier

  • Panzergrenadier-Regiment 40
  • Panzergrenadier-Regiment 63
  • Panzer-Regiment 39
    • Panzer-Abteilung I
    • Panzer-Abteilung II
  • Auklarung-Abteilung 17
  • Artillerie-Regiment 27
    • Artillerie-Abteilung I
    • Artillerie-Abteilung II
    • Artillerie-Abteilung III
  • Flak-Abteilung 297
  • Panzerjager-Abteilung 27
  • Pionier-Abteilung 27
  • Naschr-Abteilung 82
  • Versorgungsdienste 27

Théâtres d'opérations modifier

Récompenses modifier

  • 26 membres de la 17e Panzerdivision sont Chevalier de la Croix de fer.
  • 2 sont titulaires de la Croix de chevalier de la Croix de fer avec feuilles de chêne.

Notes et références modifier

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « 17th Panzer Division (Wehrmacht) » (voir la liste des auteurs).

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

  • Francois De Lannoy et Josef Charita, Panzertruppen : les troupes blindées allemandes, Bayeux, Heimdal, , 272 p. (ISBN 978-2-84048-151-5)
  • Jorge Rosado et Chris Bishop (trad. de l'anglais par Christian Muguet), Les divisions blindées de la Wehrmacht : le guide d'identification des blindés : 1939-45 [« Essential tank identification guide »], Paris, Éd. de Lodi, , 192 p. (ISBN 978-2-84690-287-8)

Articles connexes modifier