Ouvrir le menu principal

143e Régiment d'Infanterie
Image illustrative de l’article 143e régiment d'infanterie
Insigne régimentaire du 143e Régiment d’Infanterie

Création 1795
Pays Drapeau de la France France
Branche Armée de terre
Type régiment d'infanterie
Rôle infanterie
Devise Qui s'y frotte
Inscriptions
sur l’emblème
Ribas 1813
Molins-del-Rey 1814
Extrême-Orient 1884-1885
Ypres 1914
Verdun 1916-1917
La Serre 1918
Anniversaire Saint-Maurice
Fourragères aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918
Décorations Croix de guerre 1914-1918
deux palmes

Le 143e régiment d'infanterie (143e RI) est un régiment d'infanterie de l'Armée de terre française créé sous la Révolution à partir de la 143e demi-brigade de première formation.

Création et différentes dénominationsModifier

Chef de corpsModifier

  • 1795 : Ramond - Chef-de-Brigade
  • 1795 : Jean-Baptiste Michel Féry - Chef-de-Brigade (*)
  • 1813 : Jean-Antoine-Augustin Mouton - Colonel
  • 1914 : colonel Henri-Pierre Berguin, tué à l'ennemi le 20 août 1914
  • Lieutenant-colonel Bertrand (août 1914-avril 1915)
  • Lieutenant-colonel François Guillaume Henry (avril 1915-septembre 1918) mort de blessures de guerre
  • Lieutenant-colonel Louis Camille Alfred Braquet (septembre 1918
  • 1939 : lieutenant-Colonel Imbert


Tués et blessésModifier

Officiers tués ou blessés alors qu'ils servaient au 143e RI durant la période 1813 - 1814 :

  • Officiers tués : 1
  • Officiers morts des suites de leur blessures : 2
  • Officiers blessés : 6

(*) officier devenu par la suite général de brigade

 
insigne de béret d'infanterie

Historique des garnisons, combats et batailles du 143e RIModifier

Ancien RégimeModifier

Guerres de la Révolution et de l'EmpireModifier

1815 à 1848Modifier

Second EmpireModifier

1870 à 1914Modifier

Première Guerre mondialeModifier

En 1914, casernement : Carcassonne et Castelnaudary, à la 64e brigade d'infanterie, 32e division d'infanterie, 16e corps d'armée.

1914Modifier

1915Modifier

1916Modifier

1917Modifier

  • Verdun (janvier à juin), cote 304, Avocourt, Verdun (août à octobre): Le Mort-Homme. (En avril 1917, des prémices de fraternisation furent observées entre quelques soldats de toutes premières lignes qui étaient séparées de quelques mètres)[1]

1918Modifier

  • L'Alsace, Flandres, Lorraine, L'Aisne…

Entre-deux-guerresModifier

Seconde Guerre mondialeModifier

Formé le 7 septembre 1939 sous les ordres du lieutenant-colonel Imbert, il appartient à la 32e division d'infanterie. Région Militaire, Centre Mobilisateur d'infanterie; réserve A RI type NE CMI 163 Narbonne, bataillons I, II, III.

Inscriptions portées sur le drapeau du régimentModifier

Il porte, cousues en lettres d'or dans ses plis, les inscriptions suivantes[2]:

 

DécorationsModifier

Sa cravate est décorée de la Croix de guerre 1914-1918 avec deux citations à l'ordre de l'armée. 

Il a le droit au port de la fourragère aux couleurs du ruban de la croix de guerre 1914-1918.

DeviseModifier

Qui s'y frotte

Fait d'armes faisant particulièrement honneur au régimentModifier

  • Ribas 1813 et Molins-del-Rey 1814.

Sources et bibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Frères de tranchées, Max Ferra
  2. Décision no 12350/SGA/DPMA/SHD/DAT du 14 septembre 2007 relative aux inscriptions de noms de batailles sur les drapeaux et étendards des corps de troupe de l'armée de terre, du service de santé des armées et du service des essences des armées, Bulletin officiel des armées, no 27, 9 novembre 2007

Voir aussiModifier