Ouvrir le menu principal
Article général Pour un article plus général, voir Tour de France 2008.

Tour de France 2008
10e étape
Image illustrative de l’article 10e étape du Tour de France 2008

Pau à Hautacam
Résultats de l’étape
1erDrapeau : Espagne Juan José Cobo[1] 4 h 19 min 27 s
2eDrapeau : Luxembourg Fränk Schleck + 28 s
3eDrapeau : Allemagne Bernhard Kohl + 01 m 06 s
Classement général à l’issue de l’étape
Jersey yellow.svg M. jauneDrapeau : Australie Cadel Evans 42 h 29 min 09 s
2eDrapeau : Luxembourg Fränk Schleck
3eDrapeau : États-Unis Christian Vande Velde
Classements annexes à l’issue de l’étape
Jersey green.svg M. vertDrapeau : Espagne Óscar Freire 131 pts
Jersey polkadot.svg M. à poisDrapeau : Italie Riccardo Riccò 77 pts
Jersey white.svg M. blancDrapeau : Italie Riccardo Riccò 42 h 31 min 38 s
Jersey yellow number.svg D. jauneDrapeau : Espagne Saunier Duval-Scott 127 h 29 min 48 s
Chronologie

La 10e étape du Tour de France 2008 s'est déroulée le 14 juillet. Le parcours de 156 km reliait Pau à Hautacam.

L'étape était marquée par le franchissement de deux côtes hors-catégorie, le Tourmalet et la montée finale à Hautacam. Italien Leonardo Piepoli franchit la ligne d'arrivée en tête. À la suite d'un contrôle antidopage positif, la victoire est attribuée à son coéquipier Juan José Cobo.

Sommaire

Profil de l'étapeModifier

 
Le col du Tourmalet

La deuxième étape pyrénéenne est l'occasion d'une deuxième arrivée en altitude, à Hautacam. Trente-huit kilomètres après le départ de Pau (Pyrénées-Atlantiques), les coureurs gravissent la première difficulté du jour, la côte de Bénéjacq (3e cat.). La suite de la course se déroule sur les routes du département des Hautes-Pyrénées, en passant par Lourdes et Bagnères-de-Bigorre. S'y trouvent également les sprints de Lamarque-Pontacq (km 44) et Pouzac (km 74), et la deuxième côte de 3e catégorie à Loucrup.

La deuxième moitié de la course est constituée des deux ascensions hors catégorie du jour. Le col du Tourmalet est escaladé côté Est depuis Sainte-Marie-de-Campan. Il culmine à 2 115 mètres et présente une pente moyenne de 7,4 %. La montée finale vers Hautacam est longue de 14 kilomètres. La ligne d'arrivée se trouve à 1 520 mètres d'altitude. Il s'agit de la quatrième arrivée d'étape dans cette station de sports d'hiver[2].

La courseModifier

Un groupe de 24 coureurs se détache après 10 km de course. Parmi eux, Fabian Cancellara (Team CSC), Hubert Dupont (AG2R La Mondiale), Markus Fothen (Gerolsteiner), Óscar Freire (Rabobank), Rémy Di Grégorio, Jérémy Roy (La Française des jeux) et Leonardo Duque (Cofidis) se détachent et atteignent les pentes qui mènent au col du Tourmalet avec 9 min 30 s d’avance sur le peloton. Rémy Di Grégorio s'échappe à 15 km du sommet du Tourmalet et passe seul en tête au sommet avec 2 min 10 s d’avance sur trois poursuivants et 6 min sur le groupe maillot jaune, emmené par les Team CSC. Óscar Pereiro, Damiano Cunego et Alejandro Valverde sont distancés à 2,5 km du col et franchissent le sommet avec 50 s de retard.

Pour creuser l'écart avec les coureurs précédemment lâchés, et profitant des qualités de rouleur de Cancellara, qui s'est laissé reprendre par le peloton, et de Voigt, les Team CSC mènent un train très rapide dans la fin de la descente du Tourmalet puis pendant la vingtaine de kilomètres dans la vallée avant le pied de la montée finale. Un fort vent de face donne un avantage supplémentaire aux deux rouleurs de CSC[3]. Valverde et Cunego, qui n'ont pas pu revenir dans la première partie de la descente, comptent 2 min 50 s de retard au pied de Hautacam. Di Grégorio, esseulé en tête, voit son avance réduite à moins d'une minute en commençant la dernière ascension.

Juan José Cobo, Leonardo Piepoli et Fränk Schleck s'échappent dans la montée de Hautacam et comptent 1 min 40 s d'avance à 5 km du sommet sur un groupe composé de Cadel Evans, Denis Menchov, Carlos Sastre, Moisés Dueñas, Stéphane Goubert, Christian Vande Velde et Riccardo Riccò. Piepoli et Cobo lâchent Frank Schleck à 2,5 km de l’arrivée alors que Cadel Evans tente de limiter l'écart à l'arrière. Piepoli remporte l'étape devant son coéquipier Cobo. Les coureurs de Saunier Duval-Scott remportent ainsi une deuxième victoire consécutive en montagne.

Kim Kirchen, lâché au début de la montée finale, abandonne le maillot jaune à Evans, qui a réussi à conserver 1 s d'avance sur Frank Schleck. Cette étape a mis à mal plusieurs favoris : Cunego et Valverde sont distancés au classement général à près de 5 min. Andy Schleck, victime d'une sévère défaillance, a plus de 8 min de retard[3]. Le maillot vert revient désormais à Oscar Freire après les sprints intermédiaires qu'il a remportés.

Sprints intermédiairesModifier

Premier   Óscar Freire 6 Pts.
Deuxième   Romain Feillu 4 Pts.
Troisième   Filippo Pozzato 2 Pts.
  • 2. Sprint intermédiaire de Pouzac (kilomètre 74,5)
Premier   Óscar Freire 6 Pts.
Deuxième   Leonardo Duque 4 Pts.
Troisième   Jérémy Roy 2 Pts.

CôtesModifier

  • 1. Côte de Benejacq, 3e catégorie (kilomètre 38,5)
Premier   David de la Fuente 4 Pts.
Deuxième   Filippo Pozzato 3 Pts.
Troisième   Leonardo Duque 2 Pts.
Quatrième   Pierrick Fédrigo 1 Pts.
  • 2. Loucrup, 3e catégorie (kilomètre 67)
Premier   Leonardo Duque 4 Pts.
Deuxième   Rémy Di Grégorio 3 Pts.
Troisième   Markus Fothen 2 Pts.
Quatrième   Jérémy Roy 1 Pts.

Premier   Rémy Di Grégorio 20 Pts.
Deuxième   Jérémy Roy 18 Pts.
Troisième   Hubert Dupont 16 Pts.
Quatrième   Leonardo Duque 14 Pts.
Cinquième   Markus Fothen 12 Pts.
Sixième   Fabian Cancellara 10 Pts.
Septième   Óscar Freire 8 Pts.
Huitième   Riccardo Riccò 7 Pts.
Neuvième   Jens Voigt 6 Pts.
Dixième   Carlos Sastre 5 Pts.
  • 4. Hautacam, hors-catégorie (kilomètre 156)
Premier   Leonardo Piepoli 40 Pts.
Deuxième   Juan José Cobo 36 Pts.
Troisième   Fränk Schleck 32 Pts.
Quatrième   Bernhard Kohl 28 Pts.
Cinquième   Vladimir Efimkin 24 Pts.
Sixième   Riccardo Riccò 20 Pts.
Septième   Carlos Sastre 16 Pts.
Huitième   Cadel Evans 14 Pts.
Neuvième   Denis Menchov 12 Pts.
Dixième   Christian Vande Velde 10 Pts.

Classement de l'étapeModifier

Classement généralModifier

Classements annexesModifier

Classement par pointsModifier

Classement par points Total
  Óscar Freire 131 pts
  Kim Kirchen 124 pts
  Thor Hushovd 105 pts

Classement de la montagneModifier

Classement de la montagne Total
  Riccardo Riccò 77 pts
  David de la Fuente 65 pts
  Sebastian Lang 57 pts

Classement du meilleur jeuneModifier

Classement du meilleur jeune Total
  Riccardo Riccò 42 h 31 min 38 s
  Vincenzo Nibali + 1 min 49 s
  Maxime Monfort 4 min 18 s

Classement par équipesModifier

Classement par équipes Total
  Saunier Duval-Scott 127 h 29 min 48 s
  Team CSC + 4 min 40 s
  AG2R La Mondiale 9 min 29 s

CombativitéModifier

  Rémy Di Grégorio (La Française des jeux)

AbandonModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

  1. L'étape est attribuée à Cobo après déclassement de Piepoli pour dopage ([1] [2])
  2. Parcours de l'étape sur le site officiel du Tour de France
  3. a et b Vélo Magazine, août 2008 (n°455)