Étienne d'Agde

Étienne d'Agde
Image illustrative de l’article Étienne d'Agde
saint catholique
Naissance 975
Agde
Décès 1046 
Apt
Nationalité occitane
Vénéré à Apt

Étienne d'Agde (975-1046), ou Stephanus d'Agde, évêque d'Apt (- ).

BiographieModifier

Il naquit à Agde en 975 et fut élu évêque d'Apt à l'âge de 35 ans.

Un évêque voyageurModifier

On sait seulement qu'avant de monter sur le siège épiscopal d'Apt, il avait déjà parcouru tout le bassin méditerranéen. Au cours de son épiscopat, Étienne ne perdit pas l'habitude de voyager puisqu'il retourna en Palestine, en Italie et en Espagne.

La construction d'une nouvelle cathédraleModifier

Les ruines de la cathédrale d'Apt, dans le centre de la cité julienne, étaient telles qu'Étienne renonça à la faire reconstruire sur place. Il choisit de faire édifier une nouvelle cathédrale sur les vestiges d'une église paléochrétienne. Cette nouvelle cathédrale fut édifiée au Bourg, à l'ouest de la ville et hors les murs, et cathédrale fut démolie au XVIIIe siècle lors de la construction du palais épiscopal d'Apt, siège actuel de la sous-préfecture.

Étienne la consacra le et la plaça sous le vocable de saint Pierre, sainte Marie et saint Castor. Elle reste plus connue sous le nom de Sainte-Marie Nouvelle. L'actuelle place devant la sous-préfecture marque l'emplacement du cimetière attenant à cette cathédrale.

Les commentateurs du Cartulaire de l'Église d'Apt font remarquer que ce même mourait le roi Étienne de Hongrie qui fut inhumé en l'église d'Albe royale qu'il avait fait élever et dédier à la Vierge. Il fut canonisé tout comme le sera Étienne, évêque d'Apt.

CanonisationModifier

L'évêque mourut le et fut inhumé dans la cathédrale Sainte-Marie Nouvelle. Étienne d'Agde fut canonisé et devint ainsi le premier évêque d'Apt sanctifié dont l'existence soit connue avec certitude, les bollandistes ayant des réticences très fondées sur les vies de Castor, Auspice, Quentin et Sédard.

NotesModifier


BibliographieModifier

  • N. Didier, H. Dubled, J. Barruol, Cartulaire de l'Église d'Apt, (835-1130), Librairie Dalloz, Paris, 1967.