Ouvrir le menu principal

Étendard de Brest

club de basket-ball, basé à Brest
Étendard de Brest
Logo du Étendard de Brest
Généralités
Nom complet Étendard de Brest 29
Surnoms La Breizh Team
Noms précédents Étendard de Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerinou (1952-1970)
Fondation 1952
Disparition 2016
Couleurs
Salle Salle Marcel Cerdan
(2 270 places)
Siège 1 rue Amiral Courbet
29200 Brest
Palmarès principal
National[1] Championnat de France de Pro B (1)

Maillots

 
Domicile jersey
Domicile jersey
 
Domicile shorts
 
Domicile
 
Extérieur jersey
Extérieur jersey
 
Extérieur shorts
 
Extérieur
Voir l’image vierge
La ville de Brest en France

L'Étendard de Brest est un ancien club professionnel français de basket-ball, basé à Brest (Finistère), fondé en 1952 et disparu en 2016. Champion de France de Pro B en 2005, le club évolue pour la première et unique fois de son histoire en Pro A en 2005-2006. Après être descendu en Nationale Masculine 1 en 2010, l'équipe subit une rétrogradation administrative en 2012 en Nationale Masculine 3 avant de définitivement déposer le bilan en 2016. La partie amatrice du club refait surface sous le nom d'Étendard 1952.

Historique du clubModifier

 
Match contre Ardres le 16 janvier 2016 dans la salle de Brest Arena.
 
Premier match dans la salle Brest Arena de 5 000 places en 2015.

L’Étendard de Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle de Kerinou est un patronage créé par Joseph Tanguy le 19 mai 1952. Le club change de nom en 1970 pour devenir l’Étendard de Brest. Un changement qui anticipe une belle ascension puisque le club passe d'excellence départementale à Nationale 3 de 1970 à 1974.

En 1987, l'équipe accède à la Nationale A, mais perd son mentor Joseph Tanguy qui décède cette année-là. Son fils, Jean-Paul Tanguy prendra sa succession à la présidence en 1988.

En 1993, Brest monte en Nationale A2, mais n'y restera qu'une saison (avec un difficile bilan de 3 victoires pour 31 défaites).

Puis, l'Étendard retrouvera en 1995 cette Pro B qu'il ne quittera plus jusqu'en 2005 et sa montée en Pro A. Brest fait partie, entre 1995 et 2004, des clubs luttant chaque saison pour le maintien (seulement trois participations aux playoffs en 2001, 2004 et 2005) la faute à un budget souvent limité et au départ systématique de ses meilleurs joueurs pendant l'inter-saison. Pour survivre, Brest pratique un jeu rapide et débridé, négligeant souvent la défense.

En 1996, au retour de déplacement à Roanne, Jean-Paul Tanguy décède dans un accident de voiture. Son frère Yvon Tanguy, devient le nouveau président de l'Étendard pendant 4 ans. Lui succéderont Éric Lemoine en 2000 et Christian Lemasson en 2002.

Puis survient la saison 2004-05Yves-Marie Vérove, entraîneur depuis 10 ans au club, va écrire, avec l'aide de ses fils Jimmy et Franck, la plus belle histoire de l'Étendard de Brest.

C'est "l'apothéose" car il déjoue tous les pronostics ; l'équipe enchaîne 17 victoires consécutives (un record national jamais atteint), invaincu à domicile, et gagne sa place pour une montée en Pro A (bilan final de 27 victoires pour 5 défaites). Lors de la finale à Bercy, Brest remporte le titre de Champion de France de Pro B face à l'ALM Évreux Basket.

La saison 2005-06 en Pro A est difficile et Brest redescend l'année suivante (finissant avant-dernier avec 7 victoires pour 27 défaites). En 2006-07, avec son nouvel entraîneur, Ron Stewart, l'Étendard devient une valeur sûre de la deuxième division française, se classant cinquième mais se faisant éliminer par Rouen au premier tour des playoffs.

La saison 2009-10 est très difficile, dernier au classement de Pro B, Brest descend en Nationale 1 pour la saison 2010-2011. L'équipe échoue en finale des play-off et reste donc en Nationale 1. La saison suivante est marquée par des résultats sportifs mitigés et un redressement judiciaire de la SASP qui est liquidée par décision du tribunal de commerce de Brest le 25 mai 2012. Le club est rétrogradé en Nationale 3[2].

Lors de sa deuxième saison en N3, le club accède à la Nationale 2 le 1er mars 2014, avec le capitaine Brice Vounang qui a connu la dernière saison en Pro B et Jimmy Vérove qui a connu la montée en Pro A[3].

En mai 2016, après une seconde saison en NM2, conclue par un maintien sportif, le club dépose le bilan à l’issue des conclusions d’un second contrôle Ursaff[4]. Ce dépôt marque la fin de l'association « Étendard de Brest 29 ». Une nouvelle association voit le jour sous le nom de Étendard 1952 et repart, forte de 180 licenciés, avec une équipe en Régionale masculine 2[5].

Le logo, les couleursModifier

Les couleurs du club sont le bleu et le blanc. Son slogan est « La Breizh Team, un basket du tonnerre », la Breizh Team étant le surnom donné à l'équipe par les supporters.

La salle, le « chaudron » de CerdanModifier

 
« Breizh Tifosi », association de supporters de l'Étendard
 
Spectateurs dans les gradins de Brest Arena
Article détaillé : Salle Marcel-Cerdan.

Le club a vécu ses grands moments des années 1990 et 2000 dans la salle Marcel-Cerdan. Le projet de grande salle de basket à Brest a abouti en 2014 à l'inauguration de la salle multifonctions Brest Arena. L'Étendard de Brest y joue un premier match en 2015 et un second en 2016. Sa situation sportive et financière ne lui permet pas d'occuper la grande salle en dehors de matchs de galas.

Évolution de la moyenne de spectateurs à domicile entre les saisons 2001-02 et 2009-10
 
Légende : point noir = saison en Pro B, point rouge = saison en Pro A.

Bilan saison par saisonModifier

Saison Div. Clas. %Vic Vic Def Playoffs Coupe de France Entraîneur
1993-1994 2 Pro B 18e 9% 3 31 - ?    Jerry Line
1994-1995 3 Nationale 2 2e ?% ? ? - ?   Yves-Marie Vérove
1995-1996 2 Pro B 9e 46% 13 15 - ?   Yves-Marie Vérove
1996-1997 2 Pro B 11e 40% 12 18 - 16e de finale[6]   Yves-Marie Vérove
1997-1998 2 Pro B 10e 47% 16 18 - 32e de finale[7]   Yves-Marie Vérove
1998-1999 2 Pro B 17e 37% 14 24 - 16e de finale[8]   Yves-Marie Vérove
1999-2000 2 Pro B 15e 35% 12 22 - 32e de finale[9]   Yves-Marie Vérove
2000-2001 2 Pro B 8e 57% 17 13 1er tour Demi-finale[10]   Yves-Marie Vérove
2001-2002 2 Pro B 15e 30% 9 21 - 16e de finale[11]   Yves-Marie Vérove
2002-2003 2 Pro B 9e 47% 14 16 - 16e de finale[12]   Yves-Marie Vérove
2003-2004 2 Pro B 8e 50% 15 15 1er tour 16e de finale[13]   Yves-Marie Vérove
2004-2005 2 Pro B 1er 84% 27 5 Champion Quart de finale   Yves-Marie Vérove
2005-2006 1 Pro A 17e 21% 7 27 - 32e de finale[14]   Yves-Marie Vérove
2006-2007 2 Pro B 5e 56% 19 15 Quart de finale 16e de finale   Ron Stewart
2007-2008 2 Pro B 11e 50% 17 17 - 16e de finale   Ron Stewart
  Noam Rudman
2008-2009 2 Pro B 10e 47% 16 18 - 16e de finale[15]   Noam Rudman
2009-2010 2 Pro B 18e 26% 9 25 - 16e de finale   Noam Rudman
  Hugues Occansey
2010-2011 3 NM1 5e 62% 21 13 Finaliste 32e de finale   Freddy Massé
2011-2012 3 NM1 9e 53% 18 16 - 32e de finale   Freddy Massé
2012-2013 5 NM3 Poule F 2e 73% 16 6 - -   Yannick Stéphan
2013-2014 5 NM3 Poule F 1er 100% 22 0 Champion -   Yannick Stéphan
2014-2015 4 NM2 Poule C 8e 46% 12 14 - -   Yannick Stéphan
2015-2016 4 NM2 Poule C 5e 54% 14 12 - -   Yannick Stéphan
Disparition du club
 
L'Étendard en 2012 (NM1)
Détail des participations aux playoffs
Saison Championnat Résultat
2000-2001 2 Pro B Défaite au 1er tour contre Évreux (Pro A) (0-3)
2003-2004 2 Pro B Défaite au 1er tour contre Besançon (1-2)
2004-2005 2 Pro B Champion de France contre Évreux (77-67)
2006-2007 2 Pro B Défaite au 1er tour contre Rouen (1-2)
2010-2011 3 NM1 Défaite en finale contre Saint-Étienne (61-89)
2013-2014 5 NM3 Champion de France

PalmarèsModifier

Joueurs marquantsModifier

EntraîneursModifier

 
Temps mort demandé par Yannick Stéphan lors du match du 16 janvier 2016 à Brest Arena contre Ardres.

PrésidentsModifier

Présidents du club
Dates Présidents
1952-1987 Joseph Tanguy
1988-1996 Jean-Paul Tanguy
1996-2000 Yvon Tanguy
2000-2002 Eric Lemoine
2002-2009 Christian Lemasson
2009-2010 François Derrien
2010-2012 Tanguy Leconte
2012-2015 Yvon Tanguy
2015-2016 Hélène Penguilly

Statistiques collectives records en LNBModifier

Voici les records collectifs réalisés par l’Étendard de Brest en Pro B et en Pro A, entre 2004 et 2010, recensés par la Ligue nationale de basket-ball[16].

Statistique Record Adversaire Date
Points 115 Évreux
Tirs à 2 points réussis 35 3 fois
Tirs à 2 points tentés 60 Antibes
Tirs à 3 points réussis 15 3 fois
Tirs à 3 points tentés 34 Évreux
Lancers-francs réussis 31 2 fois
Lancers-frances tentés 39 Lille
Rebonds offensifs 20 Mulhouse
Rebonds défensifs 34 2 fois
Rebonds totaux 46 2 fois
Passes décisives 30 Golbey-Epinal
Interceptions 17 Lille
Dunks 7 6 fois
Minutes jouées 50 Lille

Notes et référencesModifier

  1. Seuls les principaux titres en compétitions officielles sont indiqués ici.
  2. Etendard. Ce sera la Nationale 3!, Le Télégramme, 23 juin 2012
  3. Basket-ball. Le triomphe de l'Étendard, Le Télégramme, 3 mars 2014
  4. Donovan Gougeon, « L'Etendard de Brest ne devrait pas repartir en Nationale 2 », sur bebasket.fr, (consulté le 11 mai 2016)
  5. « Basket-ball : l'Étendard revit du côté de Provence », Côté Brest,‎ (lire en ligne, consulté le 22 avril 2018)
  6. « L'Etendard rate le coche », (consulté le 22 avril 2018)
  7. « A l'impossible », (consulté le 22 avril 2018)
  8. « L'anniversaire raté d'Anicet Kessely », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  9. « Les 32 e s de finale », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  10. « Basket. Brest quitte la Coupe la tête haute », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  11. « Le Telegramme du 24 février 2002 », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  12. « Coupe de France (16e de finale). Étendard de Brest - Nancy (82-102) Les Cougars étaient trop gourmands », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  13. « Coupe de France (16 e s de finale). étendard de Brest (Pro B) - Pau-Orthez (Pro A) : 80-92 Une sortie honorable », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  14. « Coupe de France (32es de finale). Étendard Brest (Pro A) - Le Havre (Pro A) : 84-99 La coupe était pleine », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  15. « Coupe de France (16e de finale). Brest - Chalon-sur-Saône: 67-91 Chalon avait trop d'appétit », sur letelegramme.fr, (consulté le 22 avril 2018)
  16. « Stats équipes - Pro B » (consulté le 22 avril 2018)

Liens externesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :