Championnat de France de basket-ball de Pro B 1995-1996

compétition de basket-ball
Pro B
1995-1996
Description de cette image, également commentée ci-après
Match de play-off entre l'Élan Chalon et Toulouse en mai 1996.
Généralités
Sport Basket-ballVoir et modifier les données sur Wikidata
Date du au

Palmarès
Tenant du titre Besançon
Promu(s) Brest, Nantes et Toulouse
Relégué(s) -

Navigation

Le championnat de Pro B de basket-ball est le deuxième plus haut niveau du championnat de France de basket-ball. Seize clubs participent à la compétition.

À la fin de la saison régulière, les équipes classées de 1 à 8 sont automatiquement qualifiées pour les quarts de finale des playoffs. Le vainqueur de ces play-offs est Champion de Pro B.

Les équipes classées 15e et 16e de Pro B à l'issue de la saison régulière du championnat, descendent en Nationale masculine 2. Elles seront remplacées par les deux clubs leaders de cette même division à la condition, bien sûr, qu'elles satisfassent aux règles du contrôles de la gestion financière et aux conditions du cahier des charges imposé aux clubs de Pro B. Sinon le 15e voire le 16e peuvent être repêchés si un ou les deux clubs de Nationale masculine 2 ne remplissent pas ces conditions.

Cette saison fut marquée par la domination des clubs de l'Élan Chalon et de Hyères-Toulon. Pendant les play-offs Toulouse (qui a fini cinquième de la saison régulière) sortit dès les quarts de finale Tours (4e) en 2 manches. Puis sort le premier de la saison régulière (Chalon-sur-Saône) en deux manches aussi. Toulouse gagna en finale contre Roanne et décrocha son titre de Champion de France de Pro B. La Rochelle fut mis en dépôt de bilan avant la fin du championnat. Le championnat finit à 15 clubs. Comme il n'y a pas eu de descente de Pro A et une seule montée dans l'élite, aucun clubs à la fin du championnat est relégué en Nationale 2.

Clubs ParticipantsModifier

Clubs Salles (Capacités) Villes
Angers BC Salle Jean Bouin (3 700 places) Angers
Brest Salle Marcel Cerdan (2 000 places) Brest
Caen Palais des Sports (3 000 places) Caen
ESPE Châlons Palais des sports Pierre-de-Coubertin (2 781 places) Châlons-en-Champagne
Chalon-sur-Saône Maison des sports (2 200 places) Chalon-sur-Saône
Hyères-Toulon Espace 3000 (2 500 places) Hyères
La Rochelle Salle Gaston Neveur (1 994 places) La Rochelle
Le Havre Gymnase Gabriel Beauville (1 000 places) Le Havre
Maurienne Gymnase du collège (1 200 places) Aiguebelle
Nantes Palais des sports de Beaulieu (4 894 places) Nantes
Poissy-Chatou Complexe Marcel Cerdan (2 200 places) et Gymnase Paul Bert (900 places) Poissy et Chatou
Roanne Halle André-Vacheresse (3 085 places) Roanne
Saint-Brieuc Salle Steredenn (3 058 places) Saint-Brieuc
Toulouse Petit Palais des Sports de Compans Caffarelli (3 000 places) Toulouse
Tours Palais des Sports (4 000 places) Tours
Vichy Palais des Sports Pierre Coulon (3 300 places) Vichy

En italique : Club n'ayant pas fini la saison.

Saison RégulièreModifier

Classement de la saison régulière[1]Modifier

Rang Équipe Pts J G P Pp Pc Diff
1 Chalon-sur-Saône 51 28 23 5 2455 2153 302
2 Hyères-Toulon 50 28 22 6 2367 2204 163
3 Le Havre 45 28 17 11 2331 2202 129
4 Tours 45 28 17 11 2207 2169 38
5 Toulouse 44 28 16 12 2497 2400 97
6 Saint-Brieuc 44 28 16 12 2276 2285 -9
7 Roanne 43 28 15 13 2400 2376 24
8 Nantes 42 28 14 14 2381 2398 -17
9 Brest 41 28 13 15 2269 2310 -41
10 Caen 40 28 12 16 2373 2367 6
11 Angers BC 39 28 11 17 2248 2281 -33
12 Maurienne 39 28 11 17 2252 2328 -76
13 ESPE Châlons 37 28 9 19 2461 2515 -54
14 Vichy 36 28 8 20 2352 2526 -174
15 Poissy-Chatou 34 28 6 22 2161 2516 -355

Les Play-offsModifier

Matchs des playoffsModifier

Quarts de finale Demi-finales Finale
                           
       
   (1) Chalon-sur-Saône 80 98
   (8) Nantes 73 82  
   (1) Chalon-sur-Saône
     (5) Toulouse  
   (4) Tours 89 72
   (5) Toulouse 100 73  
   (5) Toulouse
     
   (2) Hyères-Toulon 73 102
   (7) Roanne 82 88  
   
       
   (3) Le Havre 87 71
   (6) Saint-Brieuc 66 81  

SourcesModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le Journal de Saône-et-Loire, 4 mai 1996, pages sports

Voir aussiModifier