État d'Idel-Oural

ancien État

État d'Idel-Oural

Урало-Волжская Республика

Drapeau
Drapeau non défini

Administration
Forme de l'État République
Langues officielles Tatar, Russe
Capitale Kazan
Géographie
Démographie
Population totale ~14 000 000 hab.
Économie
Divers


L'État Idel-Oural était une république tatare de courte durée (1917 - 1918) située à Kazan qui prétendait unir les Tatars, les Bachkirs, les Allemands de la Volga et les Tchouvaches dans la tourmente de la guerre civile russe. Souvent considérée comme une tentative de recréer le khanat de Kazan, la république a été proclamée le par un congrès des musulmans de Russie et de la Sibérie.[réf. nécessaire] "Idel-Oural" signifie "Volga-Oural" dans la langue tatare.

La République, qui ne comprenait en réalité que certaines parties du Kazan, fut défaite par l'armée rouge le [1],[2],[3].

Le président d'Idel-Oural, Sadrí Maqsudí Arsal, s'est enfui en Finlande en 1918. Il a été bien accueilli par le ministre des affaires étrangères finlandais, qui s'est rappelé sa défense vaillante de l'autodétermination nationale et des droits constitutionnels de la Finlande à la Douma russe. Le président en exil a également rencontré des responsables estoniens avant de se rendre en 1919 en Suède, en Allemagne et en France, en quête d'un soutien occidental. Idel-Oural figurait parmi les « nations captives » de la guerre froide - droit public (1959) des États-Unis[4].

Voir aussiModifier

  • Idel-Oural
  • Zeki Validi Togan

RemarquesModifier

  1. The Trans Bulak Republic- view after 85 years
  2. Commissar and Mullah: Soviet-Muslim Policy from 1917 to 1924, Glenn L. Roberts, Universal-Publishers, 2007, p.178
  3. The New Central Asia: The Creation of Nations, Olivier Roy, I.B.Tauris, 2000, p.44
  4. John Coert Campbell, American Policy Toward Communist Eastern Europe: the Choices Ahead, University of Minnesota Press, (ISBN 0-8166-0345-6, lire en ligne), p. 116