Équipe de République centrafricaine de basket-ball

Équipe de République centrafricaine
Écusson de l' Équipe de République centrafricaine
Généralités
Zone FIBA FIBA Afrique
Classement FIBA en stagnation 57e (21 août 2016)[1]
Palmarès
Jeux olympiques Participations : 1
10e en 1988
Coupe du monde Phases finales : 1
14e en 1974
Championnat d'Afrique Phases finales : 19
Médaille d'or, Afrique en 1974 et 1987
Médaille de bronze, Afrique en 1968

Actualités

L'équipe de République centrafricaine de basket-ball est la sélection des meilleurs joueurs centrafricains. Elle est placée sous l'égide de la Fédération de République centrafricaine de basket-ball.

HistoriqueModifier

L'équipe existe depuis l'indépendance du pays en 1960 après que le sport soit introduit dans le pays par les Pères Jésuites. François Pehoua est considéré comme le père du basket-ball centrafricain, fondant la Fédération centrafricaine de basket-ball à l'âge de 25 ans[2].

Les années 1960 font place à des joueurs talentueux tels que Pascal Darlan, Jean-Marie Songomalé, Psimis, Samba-Bénam, Sabin Kotéké, Lazare Yagao, Dieudonné Wazoua, Justin Salamaté, Joseph Pingama qui sont formés à l'école du basket-ball américain et européen. Le basket-ball centrafricain se démarque alors son style de jeu rapide ponctué d'adresse et qui lui permettra de remporter la Coupe des Tropiques. L'équipe relancée, la RCA va donc recevoir des équipes venant des USA (Sports Ambassadeurs), de la Chine et d'Europe (Caen B.C).

Bien plus tard, toujours dans cette décennie, de nouveaux joueurs se feront connaître : Jean-Marc Anesot, Igor Follot Sonny Pokomandji, Bernabé Sanga, Koyt, Eloi Limbio, Mathieu Bisseni, Marcel Bimalé, Jean Bengué, Gaston Gambor, Aimé Yessé, Prosper Indo. Ils étaient surnommés les "Nikpa" c'est-à-dire les Sangsues.

La sélection remporte la médaille de bronze du Championnat d'Afrique 1968 à Casablanca. Elle prend part aux Championnats d'Afrique d'Alexandrie en 1970 et Dakar en 1972 à l'issue desquels elle termine à la 4e place.

En 1974, l'équipe nationale est sacrée championne d'Afrique à Bangui, avec Jean Bengué, Ngounio, Jacques Adam, Koyou, Bernabé Sanga, Gaston Gambor, Jacques Séréfio, Martin Ngoko, Marcel Bimalé, Jacques Malimaka, Wilibozoumna, Kodjo et Igor Follot Sonny Pokomandji. L'équipe masculine participera ainsi aux championnats du monde de 1974 à Porto Rico.

Le régime de Bokassa, qui a pourtant permis l'essor de la sélection, en deviendra le frein. L'équipe nationale se distingue lors du Championnat de la Zone 4 à Libreville en 1976; mais elle ne participera plus à aucun Championnat d'Afrique durant cette décade.

Parcours aux Jeux olympiquesModifier

Parcours aux Championnats du mondeModifier

Parcours aux Championnats d'AfriqueModifier

Parcours aux Jeux africainsModifier

Joueurs célèbresModifier

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier