Émile Froment-Meurice

orfèvre et joaillier parisien
Page d’aide sur l’homonymie Pour les autres membres de la famille, voir Froment-Meurice.
Émile Froment-Meurice
Froment-Meurice (Monde illustré, 1885-10-03).jpg
Naissance
Décès

Paris
Nom de naissance
Pierre Henri Émile Froment-Meurice
Nationalité
Activité
Maître
Famille
Père
Mère
Louise-Henriette Mainguet (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Marie-Anne-Émilie Froment-Meurice (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Enfants

Émile Froment-Meurice est un orfèvre et joaillier parisien (né le à Paris et décédé dans la même ville le ). Il a réalisé un très grand nombre d'œuvres pendant le Second Empire et pendant la IIIe République.

BiographieModifier

Émile est le petit-fils d'un orfèvre, François Froment (1773-1803) et fils d'un autre orfèvre, François-Désiré Froment-Meurice (1802-1855). Il reprend l'atelier de son père à la mort de celui-ci et en prend la direction à sa mère en 1859. Il s'installe 52, rue du Faubourg-Saint-Honoré. Il débute à l'exposition universelle de 1867 où la maison Froment-Meurice expose notamment un monumental dessus de cheminée, destiné à l'Hôtel de ville de Paris où il disparaîtra dans l'incendie de la Commune. Comme son père, il est fournisseur officiel de la ville de Paris, mais il fournit aussi Napoléon III, ou le duc d'Aumale à son retour d'exil dans son château de Chantilly. Il y réalise notamment des cadres pour des œuvres et des garnitures de cheminées[1]. Il se retire en 1907 sans successeur.

Il est le père de François Froment-Meurice, conseiller municipal, et de Jacques Froment-Meurice, sculpteur, élève d'Henri Chapu. Avec son épouse, Rose Tassin de Moncourt (1839-1913), mariés depuis le 27 mars 1862, il meurt brutalement dans l'écroulement de son hôtel particulier, situé au n°46 de la rue d'Anjou à Paris. Il est inhumé au cimetière du Père-Lachaise (19e division).

Œuvres conservées dans des musées ou collections publiquesModifier

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :