Émile Biayenda

prélat catholique

Émile Biayenda
Biographie
Naissance
Mpangala (Congo français)
Ordination sacerdotale par
Mgr Michel Bernard (archevêque)
Décès
Brazzaville
Cardinal de l’Église catholique
Créé
cardinal
par le
pape Paul VI
Titre cardinalice Cardinal-prêtre
de S. Marco in Agro Laurentino
Évêque de l’Église catholique
Consécration épiscopale par le
card. Sergio Pignedoli
Fonctions épiscopales Archevêque de Brazzaville

Blason
In verbo tuo laxabo rete[1]
(en) Notice sur www.catholic-hierarchy.org

Émile Biayenda, né en 1927 à Maléla Bombé près de Mpangala dans le district de Kindamba au Congo (Afrique-Équatoriale française) et mort assassiné le à Brazzaville (République du Congo), est un cardinal congolais, archevêque de Brazzaville de 1971 à sa mort.

BiographieModifier

PrêtreModifier

Émile Biayenda est ordonné prêtre le pour le diocèse de Brazzaville après des études au petit séminaire de Mbamou, puis au grands séminaires de Brazzaville et de Lyon.

En , il obtient le titre de Docteur ès Sciences Sociales de l’Université Catholique de Lyon sur le thème « Les coutumes et le développement chez les Bakongo du Congo-Brazzaville »[2].

ÉvêqueModifier

Nommé archevêque coadjuteur de Brazzaville, avec le titre d'archevêque in partibus de Garba, le , il est consacré le suivant par le cardinal Sergio Pignedoli.

Il en devient l'archevêque titulaire le .

CardinalModifier

Il est créé cardinal par le pape Paul VI au consistoire du , avec le titre de cardinal-prêtre de S. Marco in Agro Laurentino. Il est ainsi le premier cardinal de la République du Congo.

Il meurt assassiné le . Il n'a que 50 ans.

Le , lors de ses obsèques, Mgr Godefroy Émile Mpwati, alors évêque résidentiel du diocèse de Pointe-Noire, prononce le message de réconfort et d’espérance suivant "Notre Cher Cardinal Émile est entré dans ce cortège de nos héros, témoins de la foi. Ils nous ont montré l’exemple, afin que nous fassions comme eux. « Heureux les persécutés pour la Justice, car le Royaume des cieux est à eux ». (Mt5, 10)[3].

Cause de béatificationModifier

Une cause de canonisation a été ouverte à la demande du Pape Jean-Paul II par l'intermédiaire de la Congrégation pour les causes des saints le . Le titre posthume de Serviteur de Dieu lui a été accordé à la suite de l'ouverture.

Le processus diocésain de béatification du cardinal défunt s'est déroulé du jusqu'au [4]. Une commission historique a été chargée de la cause et a terminé son travail en 2014 La Congrégation a ensuite validé le processus diocésain le . La prochaine étape serait qu'il soit déclaré Vénérable avec la reconnaissance de ses vertus héroïques.

Pour mémoire, les différentes étapes de la béatification sont: Serviteur de Dieu, Vénérable, Bienheureux et Saint.

HommageModifier

Le , le conseil municipal et départemental de Brazzaville rebaptise cet axe principal qu'est l'Avenue Foch (Brazzaville) en avenue Émile Biayenda [5].

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

BibliographieModifier

  • Gabriel Sounga-Boukono, Rémy Bazenguissa-Ganga et René Tabard (dir.), Le Cardinal Biayenda et le Congo-Brazzaville, Karthala, Paris, 2012, 264 p. (ISBN 9782811106096)

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier