Émeric II de Quart

évêque catholique


Émeric ou Aymeri II de Quart (mort le ) est un ecclésiastique valdôtain qui fut évêque d'Aoste de 1361 à 1372.

Émeric II de Quart
Fonctions
Évêque diocésain
Diocèse d'Aoste
à partir du
Bonifacio di Challant (d)
Évêque d'Aoste
-
Évêque catholique
Biographie
Décès
Activité
Autres informations
Religion

BiographieModifier

OrigineModifier

Émeric II de Quart est issu de l'antique famille d'Aoste dite de « la Porte Saint-Ours » dont les membres adoptent le nom de « seigneur de Quart » au début du XIIIe siècle il est le fils de Jacques (IV) de Quart cité le avec son frère Guillaume [1]. Les frères d'Émeric II sont Henri († 1378) qui rend Hommage lige au comte de Savoie en 1337, dernier seigneur de Quart mort sans héritier mâle malgré deux mariages et Jacques Bailli du Chablais. Émeric II de Quart est enfin le petit-neveu du Bienheureux Émeric Ier de Quart († 1313)[2]

ÉpiscopatModifier

Émeric est chanoine du chapitre de Genève quand en il assiste à une assemblée avec l'évêque les chanoines les syndics afin de maintenir la juridiction de l'official contre le vidame de Genève. Il est archidiacre d'Aoste lorsqu'il est élu évêque le . C'est lui qui est chargé d'apporter le pallium à Jean IV de Betton Archevêque de Tarentaise il se rend à Moûtiers avec une suite impressionnante le et en repart dès le 25. Il assiste en novembre 1368 à la tenue des États du duché d'Aoste présidé par le comte Amédée VI de Savoie. En 1370 il lègue quelque revenus à son chapitre et à sa mort tous ses biens meubles à l'évêché . Il meurt le à Aoste et il est inhumé dans le chœur de la cathédrale à droite dans un monument à son nom avec la date de son décès[3]. Émeric II de Quart, considéré comme Bienheureux, faisait l'objet d'un culte local bien que ce titre ne lui ait pas été reconnu officiellement. Sa fête était fixée au 6 juillet[4].

Liens externesModifier

Notes et référencesModifier

  1. si l'on considère qu'il est différent du Jacques (III) cité le 12 octobre 1287
  2. Jean-Baptiste de Tillier Historique de la Vallée d'Aoste Louis Mensio Imprimeur-Éditeur, Aoste, 1887, p. 111
  3. Joseph-Antoine Besson, Mémoires pour l'histoire ecclésiastique des diocèses de Genève, Tarantaise,Aoste et Maurienne et du dècanat de Savoye, Henault imprimeur-libraire, Nancy 1759.
  4. Abbé Joseph-Marie Henry, Histoire populaire religieuse et civile de la Vallée d’Aoste, Aoste, Imprimerie Marguerettaz, 1929, réédition en 1967, p. 172.