Élections régionales italiennes de 2015

Les élections régionales italiennes de 2015 se sont déroulées le 31 mai et ont permis le renouvellement des conseils régionaux et de leurs présidents dans 7 régions à statut ordinaire : la Campanie, la Vénétie, les Pouilles, la Toscane, la Ligurie, les Marches et l'Ombrie. En effet, les autres régions ont eu des élections en 2013 et 2014.

Mode de scrutinModifier

La loi Tatarella[1] réglemente, dans de nombreuses régions, le mode de scrutin. Elle se base sur un système mixte, au 4/5e proportionnel, et pour 1/5e majoritaire plurinominal.

Toutefois, en Toscane, dans les Marches, dans les Pouilles et en Campanie, le mode de scrutin est régi par des lois spécifiques locales et ces régions n'appliquent donc plus la loi nationale.

RésultatsModifier

Liste des élusModifier

Région Président sortant Parti Président élu Parti
Vénétie Luca Zaia LN Luca Zaia LN
Ligurie Claudio Burlando PD Giovanni Toti FI
Marches Gian Mario Spacca PD Luca Ceriscioli PD
Toscane Enrico Rossi PD Enrico Rossi PD
Ombrie Catiuscia Marini PD Catiuscia Marini PD
Campanie Stefano Caldoro FI Vincenzo De Luca PD
Pouilles Nichi Vendola SEL Michele Emiliano PD

Résultats globaux des listes par coalitionModifier

Parti Votes % Sièges Diff.
Parti démocrate et alliés 3 306 357 39,02 % 131 7
Forza Italia et alliés 2 636 115 31,11 % 64 10
Mouvement 5 étoiles 1 327 099 15,66 % 34 2
Ligue du Nord et alliés 368 918 4,35 % 9 2
Gauche et alliés 226 025 2,67 % 2 1
Total 100

Résultats par candidat et par régionModifier

Ci-desous sont nommés les candidats à la présidence de la région, avec entre parenthèses l'appartenance à un parti politique lors du vote (qui ne coïncide pas forcément avec le nom de la liste régionale ou locale).

Région Candidats
Centre gauche Centre droit Mouvement 5 étoiles Gauche et extr. gauche Régionalistes et extr. droite Divers
Vénétie Alessandra Moretti (PD)
(22,74 %)
Jacopo Berti (M5S)
(11,87 %)
Laura di Lucia Colletti
(AE)
(0,9 %)
Luca Zaia (LN)
(50,08 %)

Flavio Tosi
(Sans étiquette)
(11,86 %)
Alessio Morosin
(Indip. Veneta)
(2,51 %)
Ligurie Raffaella Paita (PD)
(27,84 %)
Giovanni Toti (FI)
(34,44 %)
Alice Salvatore (M5S)
(24,44 %)
Antonio Bruno (AE)
(0,73 %)
Luca Pastorino (Sans étiquette)
(9,41 %)
Enrico Musso (Liguria Libera)
(1,62 %)
Mirella Batini (Fratellanza Donne)
(0,3 %)
Toscane Enrico Rossi (PD)
(48,03 %)
Stefano Mugnai (FI)
(9,08 %)
Giacomo Giannarelli (M5S)
(15,05 %)
Tommaso Fattori (AE)
(6,28 %)
Claudio Borghi Aquilini
(LN)
(20,02 %)
Gianni Lamioni
(UDC)
(1,27 %)
Gabriele Chiurli
(Democrazia Diretta)
(0,30 %)
Marches Luca Ceriscioli (PD)
(41,07 %)
Gian Mario Spacca (Marche 2020)
(14,21 %)
Gianni Maggi (M5S)
(21,78 %)
Edoardo Mentrasti
(SEL)
(3,96 %)
Francesco Acquaroli
(Fratelli d'Italia)
(18,98 %)
Ombrie Catiuscia Marini (PD)
(42,78 %
)
Claudio Ricci (Per l'Umbria Popolare)
(39,27 %)
Andrea Liberati (M5S)
(14,30 %)
Michele Vecchietti (PRC)
(1,56 %)
Aurelio Fabiani
(Casa Rossa)
(0,48 %)
Simone Di Stefano
(CPI)
(0,65 %)
Fulvio Carlo Maiorca
(FN)
(0,34 %)
Amato John De Paulis
(Alternativa Riformista)
(0,57 %)
Campanie Vincenzo De Luca (PD)
(41,15 %)
Stefano Caldoro (NPSI)
(38,37 %)
Valeria Ciarambino (M5S) (17,52 %) Salvatore Vozza
(SEL) (2,19 %)
Marco Esposito
(Mo!)
(0,74 %)
Pouilles Michele Emiliano (PD)
(47,10 %)
Adriana Poli Bortone (Sans étiquette)
(14,42 %)
Antonella Laricchia (M5S)
(18,40 %)
Riccardo Rossi (AE)
(1,02 %)
Gregorio Mariggiò
(FdV)
(0,45 %)
Michele Rizzi
(P. di Alternativa Comunista)
(0,30 %)
Francesco Schittulli
(MP Schittulli) (18,31 %)

Notes et référencesModifier

  1. Cette loi, également appelée Tatarellum, est la loi no 43 du 23 février 1995, qui a été conçue pour réglementer le mode de scrutin des régions italiennes à statut ordinaire et qui a été étendue à trois régions autonomes à statut spécial. Prenant son nom du député d'Alliance nationale qui l'a signée, Giuseppe Tatarella, elle a pour objectif d'instaurer un régime présidentiel au niveau régional, en instaurant une dose de majoritaire.

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier