Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Élections législatives norvégiennes de 2017

Les élections législatives norvégiennes de 2017 se déroulent le . Le bloc bourgeois mené par la première ministre Erna Solberg remporte l'élection et s'assure 4 ans de plus au pouvoir. Le Parti travailliste est le grand perdant de cette élection et perd 6 sièges tandis que le Parti du centre en est le grand gagnant avec 9 sièges supplémentaires.

Élections législatives norvégiennes de 2017
169 sièges du Storting
(Majorité absolue : 85 sièges)
Type d’élection parlementaire
Participation
78,2 %  0
Jonas Gahr Støre undated.jpg Parti travailliste (Ap) – Jonas Gahr Støre
Voix 801 073
27,4 %
 −3,4
Sièges obtenus 49  −6
Erna Solberg, Wesenberg, 2011 (1).jpg Parti conservateur (H) – Erna Solberg
Voix 732 893
25,0 %
 −1,8
Sièges obtenus 45  −3
Siv Jensen-14.jpg Parti du progrès (FrP) – Siv Jensen
Voix 444 685
15,2 %
 −1,1
Sièges obtenus 27  −2
04Hedmark, Trygve Magnus S. Vedum (3290479026).jpg Parti du centre (Sp) – Trygve Slagsvold Vedum
Voix 302 006
10,3 %
 +4,8
Sièges obtenus 19  +9
Audun Lysbakken jamstalldhetsminister Norge.jpg Parti socialiste de gauche (SV) – Audun Lysbakken
Voix 176 215
6,0 %
 +1,9
Sièges obtenus 11  +4
Trine Skei Grande - 2010-04-10 at 11-17-01.jpg Parti libéral (V) – Trine Skei Grande
Voix 127 911
4,4 %
 −0,8
Sièges obtenus 8  −1
Knut Arild Hareide 2011 for (infobox).JPG Parti populaire chrétien (KrF) – Knut Arild Hareide
Voix 122 800
4,2 %
 −1,4
Sièges obtenus 8  −2
Rasmus Hansson, Une Aina Bastholm (2016).jpg Les Verts (MDG) – Rasmus Hansson et Une Aina Bastholm
Voix 94 783
3,2 %
 +0,4
Sièges obtenus 1  0
Premier ministre
Sortant
Erna Solberg
Parti conservateur

Sommaire

ContexteModifier

Système électoralModifier

La Norvège est dotée d'un parlement monocaméral, le Storting, qui se compose de 169 députés élus pour un mandat de quatre ans selon un mode de scrutin proportionnel plurinominal. 150 sièges sont à pourvoir à la proportionnelle, selon la méthode St. Laguë, dans 19 circonscriptions électorales plurinominales correspondants aux dix-neuf provinces norvégiennes à raison de 3 à 17 sièges par circonscription, auxquels se rajoutent dix-neuf sièges sans circonscription. Ces derniers sièges sont répartis de manière à rapprocher les pourcentages de sièges obtenus par les partis aux résultats du vote populaire, compensant ainsi la distorsion résultant de l'utilisation de circonscriptions. Ce rôle compensatoire est néanmoins restreint aux seuls partis ayant franchit les 4 % des voix au niveau national, provoquant un effet de seuil pour les petits partis[1].

Date et votes anticipésModifier

En accord avec la loi électorale norvégienne, le roi choisit la date de l'élection parmi les lundis d'un mois de septembre. Les municipalités norvégiennes peuvent néanmoins faire commencer le scrutin en avance le dimanche précédent, soit ici le 10 septembre, tant que leurs bureaux de votes sont également ouverts le lundi de l'élection même, exception faite des territoires d'outre mer. En 2017, sur 426 municipalités, 172 mettent en œuvre ce pré-jour de vote. De même, la population a la possibilité de voter de manière anticipée par voie postale du 10 août au vendredi précédant l'élection. Sur 3 764 163 personnes inscrites sur les listes électorales, 1 029 014 votent ainsi avant le lundi 11 septembre, soit 27,34 % des inscrits[2].

SondagesModifier

RésultatsModifier

Résultats préliminaires des législatives norvégiennes de 2017[3]
Partis Tête de liste Voix  % +/- Sièges +/−
Parti travailliste (Ap) Jonas Gahr Støre 789 732 27,4   3,4 49   6
Parti conservateur (H) Erna Solberg 723 630 25,1   1,7 45   3
Parti du progrès (FrP) Siv Jensen 439 994 15,3   1,0 27   2
Parti du centre (Sp) Trygve Slagsvold Vedum 297 463 10,3   4,8 19   9
Parti socialiste de gauche (SV) Audun Lysbakken 171 793 6,0   1,9 11   4
Parti libéral (V) Trine Skei Grande 124 256 4,3   0,9 8   1
Parti populaire chrétien (KrF) Knut Arild Hareide 120 954 4,2   1,4 8   2
Parti de l'environnement - Les Verts (MDG) Rasmus Hansson 91 501 3,2   0,4 1   0
Parti rouge (R) Bjørnar Moxnes 68 921 2,4   1,3 1   1
Autres 64 364 1,8 - 0   0
Opposition sortante (Ap-Sp-SV-MDG-R) 1 419 410 49,3   8,9 81   9
Majorité sortante (H-FrP-KrF-V) 1 408 834 48,9   5,0 88   8
Suffrages exprimés 2 892 608 99,35
Votes blancs et invalides 18 963 0,65
Total 2 911 571 100 - 169   0
Abstentions 853 287 23,4
Nombre d'inscrits / participation 3 764 163 77,6

ConséquencesModifier

La coalition sortante de centre-droit et droite alliant conservateurs et libéraux conserve la majorité absolue des sièges. Erna Solberg (Parti conservateur : centre-droit) demeure Première ministre.

Notes et référencesModifier

Voir aussiModifier