Ouvrir le menu principal

Parti socialiste de gauche

parti politique norvégien
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne Parti socialiste de gauche norvégien. Pour le parti tunisien, voir Parti socialiste (Tunisie). Pour le parti français, voir Parti socialiste unitaire (France).

Parti socialiste de gauche
(no) Sosialistisk Venstreparti
Image illustrative de l’article Parti socialiste de gauche
Logotype officiel.
Présentation
Leader Audun Lysbakken
Fondation
Siège Akersgata 35, Oslo, Norvège
Positionnement Gauche radicale[1] à gauche[2]
Idéologie Socialisme démocratique[3]
Écosocialisme[3]
Euroscepticisme[réf. nécessaire]
Féminisme[4]
Affiliation européenne Alliance de la Gauche verte nordique
Adhérents 10 000[5] (2017)
Couleurs Rouge, vert
Site web http://sv.no
Représentation
Députés
11 / 169

Le Parti socialiste de gauche (en norvégien : Sosialistisk Venstreparti) a été constitué en 1975. Il occupe maintenant 11 des 169 sièges formant le Parlement norvégien, le Storting. Son actuel président est l'ancien ministre Audun Lysbakken, élu le .

Sommaire

Composition politiqueModifier

Le Parti socialiste de gauche est né de la réunion du Parti communiste norvégien et de plusieurs petits partis de gauche. Il a toujours été opposé à l'adhésion de la Norvège à l'Union européenne[6].

IdéologieModifier

Le Parti socialiste de gauche est favorable à l'établissement d'un État-providence et des taxes sur la richesses. Le parti est aussi défini comme écosocialiste[3] et féministe[4]. Le parti est aussi favorable à l'accueil de plus d'immigrés sur le sol norvégien et à la création d'une société norvégienne multiculturelle. Sur le plan internationale, le parti s'est opposé à la campagne d'Afghanistan et à la seconde guerre du Golfe[7] jusqu'en 2005.

Résultats électorauxModifier

Année % Sièges
1973 11,2
16 / 155
1977 4,2
2 / 155
1981 4,9
4 / 155
1985 5,5
6 / 157
1989 10,1
17 / 165
1993 7,9
13 / 165
1997 6,0
9 / 165
2001 12,5
23 / 165
2005 8,8
15 / 169
2009 6,2
11 / 169
2013 4,1
7 / 169
2017 6,0
11 / 169

RéférencesModifier

  1. (en) Luke March, Contemporary Far Left Parties in Europe, Berlin, Friedrich-Ebert-Stiftung, (ISBN 978-3-86872-000-6, lire en ligne), p. 3.
  2. (en) Josep M. Colomer, Comparative European Politics, Routledge, (ISBN 9781134073542, lire en ligne).
  3. a b et c (en) « Parties and Elections in Europe », sur www.parties-and-elections.eu (consulté le 19 août 2019)
  4. a et b (no) Håland, Asta Beate, « Kvinner og andre minoriteter », Klassekampen,‎ .
  5. (no) « 10.000 medlemmer! », Aftenposten,‎ (lire en ligne).
  6. Article sur les partis politiques norvégiens sur le site "Élections en Europe", consulté le 23 juillet 2011.
  7. (no) Hegtun, Halvor, « SV og Sp. krever åpen debatt om krig », Aftenposten,‎ (lire en ligne[archive du ], consulté le 21 décembre 2009)

Voir aussiModifier