Élection présidentielle guinéenne de 2015

Élection présidentielle guinéenne de 2015
Voir et modifier les données sur Wikidata
Corps électoral et résultats
Inscrits 6 042 634
Votants 4 135 313
68,44 % en augmentation 16,8

Votes blancs et nuls 185 091
Alpha Conde - World Economic Forum Annual Meeting 2012.jpg Alpha Condé – RPG
Voix 2 284 827
57,84 %
en augmentation 39,6
Cellou Dalein Diallo, Former Prime Minister of Guinea and President of UFDG (cropped).jpg Cellou Dalein Diallo – UFDG
Voix 1 242 362
31,45 %
en diminution 12,2
Sidya Touré.jpg Sidya Touré – UFR
Voix 237 549
6,01 %
Président de la République
Sortant Élu
Alpha Condé
RPG
Alpha Condé
RPG
CENI

L'élection présidentielle guinéenne de 2015 a lieu le afin d'élire le Président de la République de Guinée.

Le présidant sortant Alpha Condé est réélu dès le premier tour pour un deuxième mandat.

ContexteModifier

Les deux rivaux du scrutin, le président sortant Alpha Condé et Cellou Dalein Diallo, se sont déjà affrontés lors de l'élection présidentielle de 2010, le premier scrutin démocratique dans l'histoire du pays. Ce dernier avait alors contesté les résultats et la vie politique guinéenne s'était cristallisée autour de l'affrontement entre les deux hommes et des ethnies qui les soutiennent respectivement (les Malinkés pour Condé et les Peuls pour Diallo)[1],[2].

Pendant la campagne de 2015, les autres candidats, aux perspectives de score faibles, ont moins joué sur la différence entre ethnies, se plaçant au centre. Les partisans de Diallo ont accusé le président Condé d'organiser des fraudes, en témoigne le retard pris des réformes de transparence demandées par plusieurs ONG. Ce dernier, lui, a pris de la hauteur sur la campagne, mis en avant l'ouverture du barrage de Kaléta devant mettre fin aux coupures d'électricité et fait passer les problèmes de son mandat sur la crise liée au virus Ebola, qui avait paralysé pendant deux ans la vie du pays. Pendant la campagne électorale, des heurts ont eu lieu entre les deux camps, faisant deux morts et une quinzaine de blessés sur le grand marché de Madina[3].

Alpha Condé remporte l'élection présidentielle dès le premier tour de scrutin, selon les premiers résultats proclamés, déjà contestés par l'opposition qui dénonce des fraudes et envisage de manifester[4].

Calendrier électoralModifier

L'opposition conteste le calendrier électoral, qui repousse les élections municipales en 2016[5]

Listes électoralesModifier

Une révision des listes électorales est lancée par la Commission électorale nationale indépendante à partir du et pour 45 jours[6]

Système électoralModifier

Le président de la République de Guinée est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de cinq ans renouvelable une seule fois. Si aucun candidat ne remporte la majorité absolue au premier tour, un second est organisé entre les deux candidats arrivés en tête, et le candidat réunissant le plus de suffrages est déclaré élu[7].

RésultatsModifier

Résultats de la présidentielle guinéenne de 2015[8]
Candidats Partis Premier tour
Voix %
Alpha Condé RPG 2 284 827 57,84
Cellou Dalein Diallo UFDG 1 242 362 31,45
Sidya Touré UFR 237 549 6,01
Faya Lansana Millimouno BL 54 718 1,39
Papa Koly Kourouma GRUP 51 750 1,31
Lansana Kouyaté PEDN 45 962 1,16
Georges Ghandi Faraguet Tounkara UGDD 19 840 0,50
Marie Madeleine Dioubaté PEG 13 214 0,33
Votes valides 3 950 222 95,52
Votes blancs et nuls 185 091 4,48
Total 4 135 313 100
Abstention 1 907 321 31,56
Inscrits / participation 6 042 634 68,44

Notes et référencesModifier

  1. Guinée : le premier tour de l'élection présidentielle aura lieu le 11 octobre, Jeune Afrique, 10 mars 2015.
  2. Guinée - Présidentielle 2015 : la date fixée, Le Point, 10 mars 2015.
  3. Tanguy Berthemet, « Guinée : deux éternels rivaux pour un fauteuil présidentiel », Le Figaro, samedi 10 / dimanche 11 octobre 2015, page 7.
  4. Le Monde avec AFP, « En Guinée, Alpha Condé réélu dès le premier tour », Le Monde,‎ (lire en ligne).
  5. Jeune Afrique, « Guinée : l'opposition appelle de nouveau à manifester contre le calendrier électoral », sur jeuneafrique.com, (consulté le )
  6. Diallo Boubacar, « Présidentielles 2015 en Guinée: Cellou Dalein Diallo livre un message à ses militants… », sur africaguinee.com (consulté le )
  7. (la) « IFES Election Guide », sur www.electionguide.org (consulté le ).
  8. (en) « Cour Constitutionnelle, Arrêt N° AE 05 du 31 octobre 2015 », sur GuiLaw, (consulté le ).

Voir aussiModifier