Élection présidentielle guinéenne de 2020

Élection présidentielle guinéenne de 2020
Corps électoral et résultats
Inscrits 5 410 089
Votants 4 267 594
78,88 %  +10,5
Votes blancs et nuls 168 273
Alpha Conde - World Economic Forum Annual Meeting 2012.jpg Alpha Condé – RPG
Voix 2 438 815
59,49 %
Cellou Dalein Diallo, Former Prime Minister of Guinea and President of UFDG (cropped).jpg Cellou Dalein Diallo – UFDG
Voix 1 373 320
33,50 %
Président de la République
Sortant Élu
Alpha Condé
RPG
Alpha Condé
RPG
CENI

L'élection présidentielle guinéenne de 2020 a lieu le afin d'élire le président de la République de Guinée.

Le président sortant Alpha Condé est réélu dès le premier tour pour un troisième mandat avec un peu moins de 60 % des suffrages exprimés, contre un peu plus de 33 % pour son principal opposant, Cellou Dalein Diallo. Le scrutin, très controversé, donne lieu à d'importantes manifestations anti gouvernementales dés la fin des opérations de vote.

Contexte

Le président sortant Alpha Condé procède en 2020 à l'organisation très controversée d'un référendum constitutionnel sur l'adoption d'une nouvelle constitution, qui est approuvée par un peu moins de 90 % des votants. Outre le renforcement du régime présidentiel déjà en vigueur et l'allongement de la durée du mandat présidentiel de cinq à six ans, le contenu de la nouvelle loi fondamentale permet à Condé de se présenter pour un troisième mandat en remettant à zéro le compteur de ses mandats passés. Le vote référendaire est l'aboutissement de plusieurs mois de crise politique et de manifestations de grande envergure à l'encontre du projet, dont la répression fait plusieurs dizaines de morts[1].

Condé est désigné début aout candidat de son parti, le Rassemblement du peuple de Guinée[2]. Sa candidature est approuvée par la Cour constitutionnelle le 9 septembre[3].

Système électoral

Le président de la République de Guinée est élu au scrutin uninominal majoritaire à deux tours pour un mandat de six ans renouvelable une seule fois. Si aucun candidat ne remporte la majorité absolue au premier tour, un second est organisé entre les deux candidats arrivés en tête quatorze jours après la proclamation des résultats du premier, et le candidat réunissant le plus de suffrages est déclaré élu[4].

Résultats

Résultats provisoires de la présidentielle guinéenne de 2020 (dépouillement de 94,14 % des bureaux de vote)[5]
Candidats Partis Premier tour
Voix %
Alpha Condé RPG 2 438 815 59,49
Cellou Dalein Diallo UFDG 1 373 320 33,50
Abdoulaye Abé Sylla NGR 63 673 1,55
Ousmane Kaba PADES 48 623 1,19
Ousmane Doré MND 46 237 1,13
Makalé Camara FAN 29 958 0,73
Makalé Traoré PACT 29 589 0,72
Abdoul Kabèlè Camara RGD 22 507 0,55
Abdoulaye Kourouma RRD 19 073 0,47
Moro Mandjouf Sidibé AFC 10 362 0,25
Laye Souleymane Diallo PLP 9 619 0,23
Bouya Konaté UDIR 7 544 0,18
Votes valides 4 099 321 96,06
Votes blancs et nuls 168 273 3,94
Total 4 267 594 100
Abstention 1 142 495 21,12
Inscrits / participation 5 410 089 78,88

Analyse et conséquences

Le scrutin se déroule dans le calme[6]. La tension monte cependant rapidement dans le pays dans l'attente des résultats, avec des heurts dans la capitale Conakry entre forces de l'ordre et partisans du candidat de l'opposition Cellou Dalein Diallo, qui revendique sa victoire avant l'annonce des résultats officiels[7].

Le 24 octobre, les résultats officiels de la Commission électorale proclament Alpha Condé vainqueur avec 59 % des voix, devant Cellou Dalein Diallo qui en obtient quant à lui 33 %. Ce dernier ne les reconnait pas et revendique la victoire. Les affrontements reprennent dans les rues[8].

Notes et références

Voir aussi