Église Saint-Nicolas de Maule

église située dans les Yvelines, en France

Église Saint-Nicolas de Maule
Image illustrative de l’article Église Saint-Nicolas de Maule
Le clocher.
Présentation
Culte Catholique romain
Type Église
Style dominant Roman et gothique
Protection Logo monument historique Classé MH (1883)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Île-de-France
Département Yvelines
Ville Maule
Coordonnées 48° 54′ 31″ nord, 1° 50′ 57″ est
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Nicolas de Maule
Géolocalisation sur la carte : Yvelines
(Voir situation sur carte : Yvelines)
Église Saint-Nicolas de Maule

L'église Saint-Nicolas est un édifice de styles roman et gothique dont l'origine remonte au XIe siècle qui se trouve dans la commune française de Maule, dans les Yvelines. Elle a été classée monument historique par arrêté du [1].

HistoireModifier

  • Durant l'Antiquité, l'emplacement actuel de l'église était alors dédié au culte de Jupiter.
  • La toute première église de Maule remonte au XIe – XIIe siècle.
  • 1076: Pierre de Maule fait don des églises de la ville aux moines bénédictins de Saint-Evroult en Normandie.
  • XIIIe siècle : édification de la salle basse.
  • XVe siècle : édification du bâtiment du prieuré aujourd'hui partiellement conservé à côté de l'église.
  • 1528-1547: l'édifice est pourvu d'une tour Renaissance.
  • XIXe siècle : restauration de l'édifice.
  • 1883 : classement monument historique.
  • 1938 : fondation du musée Victor Aubert dans l'ancien prieuré.
  • 1997 : création de l'Espace culturel du prieuré devenu en 2013 Espace culturel Marcel Tréboit.

ArchitectureModifier

Mêlant à la fois l'architecture gothique et romane, elle fut construite dans une tradition plutôt normande.

La crypte romane à double accès qui est l'une des plus grandes des Yvelines est retenue par des colonnes aux chapiteaux godronnés.

Le prieuré Notre-DameModifier

 
Le prieuré Notre-Dame et le Musée

Cet ensemble de bâtiments du XVe siècle, adossés à l'église entoure une cour carrée abritant un bosquet de fleurs et de buissons de style Renaissance. L'historien Ordéric Vital y séjourna en 1106. L'intérieur est divisé en plusieurs sections:

le rez-de-chaussée est consacré aux arts populaires et à l'époque contemporaine.

  • la bibliothèque municipale de Maule.
  • Deux salles d'exposition temporaire.

La confrérie de Saint-SébastienModifier

 
Entrée de l'église

On sait que saint Sébastien, martyr, devint le patron des tireurs à l'arbalète pour avoir servi de cible aux archers de Dioclétien. La confrérie de Saint-Sébastien qui se réunissait durant l'Ancien Régime regroupait des Maulois de tous métiers qui vivaient dans la piété et l'amitié. La fête du village se tenait le jour de la Saint-Sébastien, le . Les procès verbaux de la confrérie ont été conservés depuis 1667, le dernier date de 1795.

Bibliographie sélectiveModifier

  • Pierre Coquelle, Monographie de l'église de Maule, Impr. de Cerf, 1905, Versailles.
  • Pierre Thibout, « Maule » in Congrès Archéologique de France, CIVe cession, Paris-Mantes, Société française d'archéologie, Paris, 1947, p. 269–281.
  • Jacques Thomazi, Saint Nicolas de Maule (Yvelines), monographie et annexe (iconographie), maîtrise d’histoire de l’art, Université de Paris X Nanterre, 1981.
  • L’église de Maule, guide illustré, ACIME, 1991.
  • Nos ancêtres les Maulois, Chronique du Pays de Mauldre, ACIME, 2015.
  • Voyage pittoresque à Maule, photos et cartes postales anciennes, ACIME, 2013.

Notes, sources et référencesModifier

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

Liens externesModifier