Église Saint-Martin de Sillegny

église située en Moselle, en France

Église Saint-Martin de Sillegny
Église Saint-Martin de Sillegny.
Église Saint-Martin de Sillegny.
Présentation
Nom local Petite sixtine lorraine
La sixtine de la Seille
Culte Catholique romain
Type Église paroissiale
Rattachement Évêché de Metz
Protection Logo monument historique Classé MH (1881)
Géographie
Pays Drapeau de la France France
Région Grand Est
Département Moselle
Ville Sillegny
Coordonnées 48° 59′ 14″ nord, 6° 09′ 45″ est
Géolocalisation sur la carte : Moselle
(Voir situation sur carte : Moselle)
Église Saint-Martin de Sillegny
Géolocalisation sur la carte : Lorraine
(Voir situation sur carte : Lorraine)
Église Saint-Martin de Sillegny
Géolocalisation sur la carte : France
(Voir situation sur carte : France)
Église Saint-Martin de Sillegny

L’église Saint-Martin de Sillegny est l'église paroissiale de la commune de Sillegny en Moselle. L'édifice est également appelé la petite sixtine Lorraine ou la sixtine de la Seille parce que l'intégralité de l'édifice est recouvert de fresques du XVe et XVIe siècle.

HistoriqueModifier

Cette église, de style gothique fut édifiée au XVe siècle. Elle possède une tour massive et fortifiée plus ancienne qui servait à protéger les habitants dans les temps troublés.

Une seconde campagne de transformation, à la charnière des XVe et XVIe siècles, permit l’érection du chœur, de la première sacristie et du transept, cependant qu’était donnée à Saint-Martin sa première parure de vitraux. Le XIXe siècle vit le remplacement des verrières anciennes du chœur par des compositions dues au talent de Laurent-Charles Maréchal, élève messin de Delacroix, et la reconstruction de la tour du clocher, rasé au XVIe siècle, cependant qu’une décision malencontreuse des édiles, détruisant la symétrie du transept par l’amputation de son bras sud.

Les fresquesModifier

 
Fresque "St. Césaire diacre" (XV secolo); église Saint-Martin de Sillegny; Association Sixtine de la Seille, avec Danièle Perrette, présidente

Ce qui fait la richesse de l'édifice, ce sont les fresques recouvrant une grande partie des murs intérieurs. Ces fresques représentent des scènes religieuses, des saints et des saintes. Ces fresques anonymes sont datées du second quart du XVIe siècle[1]. La tradition raconte qu'en 1540, à la demande du curé du village, un peintre italien ambulant décora l'église de peintures tirées de l'évangile et de la Bible. Aujourd'hui, plusieurs hypothèses circulent toujours sur l'identité des artistes, auteurs de ces dessins travaillés à l'œuf et à la colle. La réalisation est parfois attribuée à des peintres envoyés par les sœurs du cloître Sainte-Marie-aux-Nonnains de Metz. Dans le presbytère de la "Sixtine de la Seille" est représenté Saint Césaire diacre et martyr (le saint patron des empereurs romains).

Passées de mode selon certains, elles furent recouvertes de badigeon vers la fin du XVIIIe, voire au début du XIXe siècle. En 1845, leur redécouverte donna lieu à une première restauration par l'artiste messin Malardot, restauration qui dura vingt ans. Cette église et l'intégralité des fresques fait l’objet d’un classement au titre des monuments historiques depuis le [2].

La fresque du Jugement dernierModifier

 
Fresque du Jugement dernier

En 1944, l'église Saint-Martin n'échappa pas aux bombardements américains. Le clocher fut détruit, et la peinture du Jugement dernier, détériorée. Sa restauration débuta un an plus tard et se termina en 1963. Pour lutter contre l'usure du temps, des travaux de restauration ont été entrepris de 2002 à 2004.

Notes et référencesModifier

  1. Abbé Schnabel: Rapport sur les peintures murales de Sillegny, in Bulletin de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, 1858 (p. 36-44).
  2. Notice no PA00107006, base Mérimée, ministère français de la Culture

SourcesModifier

  • Abbé Schnabel: Rapport sur les peintures murales de Sillegny, in Bulletin de la Société d'archéologie et d'histoire de la Moselle, 1858, pp. 36-34.

Liens externesModifier