Édouard Roussel

personnalité politique française

Édouard Roussel
Fonctions
Sénateur du Nord
Prédécesseur Charles Debierre (Gauche démocratique)
Successeur -
Conseiller général du Nord
(élu pour le Canton de Roubaix-Ouest)
Prédécesseur Jean-Baptiste Lebas (SFIO)
Successeur Marcel Guislain (SFIO)
Biographie
Nom de naissance Édouard, Emile, Joseph Roussel[1]
Date de naissance
Lieu de naissance Lille (Nord)
Date de décès (à 75 ans)
Lieu de décès Roubaix (Nord)
Nationalité Drapeau de France Français
Parti politique UDR
Père Édouard Roussel[2]
Mère Jeanne Lecomte
Entourage Albert Gérardin

Édouard Roussel, né le à Lille (Nord) et décédé le à Roubaix (Nord), est un industriel et homme politique français.

BiographieModifier

Édouard Roussel est le fils d'Édouard Roussel (1852-1911), ingénieur IDN et filateur, ancien maire et conseiller général de Roubaix, et de Jeanne Clétine Lecomte. Il épouse la fille d'Eugène Motte (1860-1932).

Il se consacre tout d'abord à sa carrière d'industriel du textile. Il entre ensuite en politique en 1928 en devenant conseiller général du Nord, sous les couleurs des Radicaux indépendants, battant à cette occasion un sortant SFIO, Jean-Baptiste Lebas.

En 1932, il se présente comme candidat de Concentration républicaine aux élections sénatoriales. Élu, il rejoint le groupe centriste de l'Union démocratique et radicale. Il est alors le plus jeune membre du Sénat. Opposant modéré au Front populaire, il approuve notamment la loi instituant la semaine de 40 heures, tout en mettant en garde contre l'augmentation du coût de la vie qu'elle pourrait engendrer.

Il vote, le , en faveur de la remise des pleins pouvoirs au Maréchal Pétain et se retire de la vie politique.

Notes et référencesModifier

  1. « Généalogie de Edouard Emile Joseph ROUSSEL », sur Geneanet (consulté le 2 septembre 2020).
  2. « Généalogie de Edouard, Pierre, Gabriel ROUSSEL », sur Geneanet (consulté le 2 septembre 2020).

SourcesModifier

  • « Édouard Roussel », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960 [détail de l’édition]

Liens externesModifier

  • Ressource relative à la vie publique  :