Ouvrir le menu principal

Semaine de 40 heures

loi française promulguée le 21 juin 1936

La semaine de 40 heures fait référence en France à une loi votée sous le gouvernement du Front populaire en 1936 en ce temps le Président du Conseil est Léon Blum, faisant passer le nombre d'heures de travail par semaine de 48 à 40 heures sans diminution de salaire. Adopté par les députés par 408 voix contre 160 le 12 juin 1936, puis par les sénateurs le 18 juin, le texte est promulgué le 21 juin, et les décrets d'application sont publiés fin juillet. Cette loi s'inscrit dans une série de lois et d'accords visant à améliorer les conditions de travail comme la mise en place des congés payés et l'augmentation significatives des salaires.

Sommaire

HistoireModifier

  • Le Front Populaire , présidé par Léon Blum , après avoir créé les congés payés , continue dans sa lancée en soumettant l'idée de la semaine de 40h
  • la France est touchée par la crise économique mondiale de 1929. Elle résiste à cette crise jusqu'en 1931 grâce à ses colonies ;
  • Dégradation rapide au cours de l'année 1931 ;
  • Baisse des productions industrielle et agricole, du commerce ;
  • Augmentation du chômage mais plus faiblement qu'en Allemagne ou aux États-Unis ;
  • Misère ouvrière forte (ex : se manifeste dans des « marches de la faim », des « soupes populaires »).

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Alain Chatriot, « Les 40 heures au Conseil national économique : négocier pour construire le droit du travail », Cahiers Jaurès, Paris, Société d'études jaurésiennes, nos 165-166 « Règles de droit et durée du travail (1901-1939) »,‎ , p. 39-56 (lire en ligne).
  • Michel Margairaz, « Les socialistes face à l'économie et à la société en juin 1936 », Le Mouvement social, Paris, Éditions ouvrières, no 93,‎ , p. 87-108 (lire en ligne).

Articles connexesModifier