Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Édouard Mazé

militant politique français
Édouard Mazé
Naissance
France
Décès (27 ans)
Brest, France
Nationalité Drapeau : France Français
Profession
Manœuvre (Entreprise Sainrapt et Brice)

Édouard Mazé est un ouvrier et militant CGT tué par les forces de l'ordre d’une balle en pleine tête lors d'une manifestation, le à Brest.

Les obsèques ont lieu le 19 avril 1950. Un imposant cortège accompagne les proches du jeune ouvrier sur la tombe duquel figure l'épitaphe Mort pour le pain, la paix et la liberté. La mort du syndicaliste a motivé pour une part la démission[1] de l'abbé Pierre du MRP dont il était l'un des députés.

L'enquête lancée à la suite de ce drame - au cours duquel un autre militant, Pierre Cauzien, est grièvement blessé[2] - a abouti à un non-lieu.

Les événements ayant conduit à la mort de l’ouvrier Édouard Mazé ont inspiré le cinéaste René Vautier qui y a consacré son film Un Homme est mort[3] ainsi que le groupe de chansonniers bretons Les Goristes qui a sorti une chanson nommée "Le 17 avril 1950, Edouard Mazé"[4] et dédiée à "Edouard Mazé et Pierre Cauzien et tous les autres".

BibliographieModifier

Notes et référencesModifier

  1. Le 28 avril 1950
  2. Le Télégramme, 16 avril 2009, Obsèques de Pierre Cauzien. L'adieu à une figure
  3. Film disparu
  4. http://www.goristes.com/les-paroles/a-fond-la-caisse/89-05-le-17-avril-1950-edouard-maze.html

Lien externeModifier