Édouard Mazé

militant politique français

Édouard Mazé est un ouvrier — il était manœuvre chez Sainrapt et Brice — et militant CGT tué à l'âge de 26 ans[1] par les forces de l'ordre d’une balle en pleine tête lors d'une manifestation, le à Brest.

Édouard Mazé
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Décès
Nationalité
Activité

ContexteModifier

Ce drame intervient dans une période de grèves pour de meilleurs salaires débutées en février 1950 dans les usines de Renault-Billancourt, puis s'étendant à d'autres secteurs, ainsi que dans les entreprises publiques et les ports où a lieu en particulier la grève des dockers de 1949-1950 en France.

La situation se dégrade, notamment à Brest où 8000 travailleurs sont employés à la reconstruction de la ville. À la suite d'incidents, la CGT décrète la grève générale le et en fin d'après-midi, les gendarmes tirent sur des manifestants, touchant mortellement l'un d'eux, Édouard Mazé[1].

RetentissementModifier

Les obsèques ont lieu le . Un cortège de plus de 5 000 personnes[1] accompagne les proches de l'ouvrier sur la tombe duquel figure l'épitaphe « Mort pour le pain, la paix et la liberté ». La mort du syndicaliste a motivé pour une part la démission, le , de l'abbé Pierre du MRP dont il était l'un des députés.

L'enquête lancée à la suite de ce drame — au cours duquel un autre militant, Pierre Cauzien, est grièvement blessé[2] —- a abouti à un non-lieu, le coupable n'ayant pu être identifié « avec certitude »[1].

Les événements ayant conduit à la mort de Édouard Mazé ont inspiré le cinéaste René Vautier qui y a consacré son film Un homme est mort (film disparu[3]) ainsi que le groupe de chansonniers bretons Les Goristes qui a sorti une chanson nommée Le , Edouard Mazé[4] et dédiée à « Edouard Mazé et Pierre Cauzien et tous les autres ».

BibliographieModifier

FilmographieModifier

  • Un homme est mort, un long métrage d'animation de Olivier Cossu de 2017 basé sur la bande dessinée d'Étienne Davodeau

Notes et référencesModifier

  1. a b c et d Michel Pigenet, « Février-mai 1950, le rebond des grèves en France », L'Humanité Dimanche, no 696,‎ 20-27 février 2020, p. 77-81.
  2. Le Télégramme, 16 avril 2009, Obsèques de Pierre Cauzien. L'adieu à une figure
  3. Fiche sur film-documentaire
  4. Site goristes

Lien externeModifier