Ouvrir le menu principal
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir EMF.
Le drapeau de l'École militaire de la flotte.

L'École militaire de la flotte (EMF) est une école militaire française destinée à former les cadres de la Marine nationale. Elle est l'équivalent de l'École militaire interarmes pour l'Armée de terre ou l'École militaire de l'air pour l'Armée de l'air.

HistoireModifier

Avant la création de l'École militaire de la flotte, les candidats intégraient le CPEOM (Cours préparatoire des élèves officiers de marine) sur concours. Après 14 mois de cours, un nouveau concours, en cas de réussite, sanctionnait leur entrée à l'école des élèves officiers de marine (E.O.M.) dès leur entrée. Ils étaient nommés aspirants et ils suivaient le même cursus que les bordaches de l'École navale. Ils étaient surnommés les Zèbres mais l'origine de cette appellation n'est pas certaine : une hypothèse est les bordaches considéraient que ces officiers issus du rang étaient de drôles de zèbres. Une seconde hypothèse est qu'avant de porter la tenue d'officier, ils avaient été matelots, vêtus du fameux tricot rayé (comme un zèbre), bleu et blanc sous la vareuse de drap.

L'École militaire de la flotte (EMF), créée en 1969, est destinée à former des officiers de marine et des officiers spécialisés de la Marine.

Elle s'inscrit dans une tradition de promotion sociale propre à la Marine.

Voies d'accès à l'EMFModifier

L'EMF comporte deux branches distinctes : celle des officiers de marine (OM) et celle des officiers spécialisés de la Marine (OSM). Les officiers spécialisés de la Marine ont remplacé les officiers des équipages puis les officiers techniciens.

La branche officiers de marineModifier

Admis sur concours, l'Officier de marine a un cursus de formation identique à celui de ses camarades de l'École navale : deux ans à Lanvéoc, suivis de la campagne d'application.

La branche officiers de marine a été intégrée en 2002 à l’École navale en qualité de recrutement interne est baptisée Ecole navale interne (ENI). Le concours est ouvert aux volontaires aspirants ainsi qu'au personnel non officier de la Marine titulaire d'un diplôme de fin de second cycle de l'enseignement secondaire général, technologique ou professionnel ou titre reconnu équivalent, âgé d'au moins 22 ans et de 27 ans au plus et ayant effectué deux ans de service militaire, réduits à un an en cas d'admissibilité à une école d'officiers. Compte tenu de la réduction du volume d'officiers attendue pour la période 2014-2019, le recrutement sur concours pour l'admission à l'ENI a été mise en sommeil, sur décision du chef d'état-major de la Marine.

Dans les années 1980, les effectifs des promotions d'EMF/OM étaient d'une trentaine d'élèves et composés principalement d'officiers mariniers, mais également de quelques quartiers-maîtres et aspirants sous contrat. Avec la création de l'ENI, ces effectifs ont fortement baissé. Cinq officiers mariniers seulement ont été admis en 2014 au concours d'admission en première année de l'ENI.

La branche officiers spécialisés de la MarineModifier

Cette section, EMF/OSM, recrute sur concours interne du personnel âgé de moins de 40 ans, justifiant d'au moins 8 ans de service et titulaire du brevet supérieur de spécialité ou d'un diplôme équivalent.

Les officiers spécialisés reçoivent une formation générale d'officier de 11 mois qui les prépare à des fonctions de chef de service ou d'adjoint au chef de service sur les bâtiments et dans les unités de la Marine nationale.

À Lanvéoc-Poulmic, leur formation est assurée au sein des Cours et Stages, conjointement avec celle des officiers sous contrat.

EOM célèbresModifier

Voir aussiModifier