Ouvrir le menu principal

Wikipédia β

Ælfweard de Wessex

prince de Wessex
Page d'aide sur l'homonymie Pour l'évêque, voir Ælfweard (évêque de Londres).
Ælfweard
Biographie
Naissance
Vers ou Voir et modifier les données sur Wikidata
WessexVoir et modifier les données sur Wikidata
Décès
Sépulture
Activité
SouverainVoir et modifier les données sur Wikidata
Famille
Père
Mère
Ælfflæd (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Fratrie
Autres informations
Religion

Ælfweard (vers 900 ou en 904 – 2 août 924) est un prince de la maison de Wessex.

BiographieModifier

Édouard l'Ancien se remarie avec Ælfflæd vers 899, à peu près au moment où son père Alfred le Grand meurt et où il lui succède sur le trône du Wessex[1]. Ælfweard, premier enfant issu de ce second mariage, voit le jour peu après : il figure sur deux chartes de son père datant de 901. Dans la liste de témoins, il est mentionné avant son demi-frère aîné Æthelstan[2]. Le fait qu'il soit né après l'avènement de son père lui confère des droits sur le trône[3].

Édouard l'Ancien meurt le 17 juillet 924. D'après le manuscrit A de la Chronique anglo-saxonne, Æthelstan succède directement à son père, mais une autre version de la Chronique précise qu'il est choisi comme roi par les Merciens, tandis qu'Ælfweard meurt quelques semaines après son père, le 2 août 924 à Oxford. En revanche, la liste de rois du Wessex incluse dans le Textus Roffensis mentionne Ælfweard comme successeur d'Édouard et lui attribue quatre semaines de règne, ce qui le ferait mourir aux alentours du 14 août plutôt que le 2[4]. Il est possible qu'Édouard ait voulu partager le royaume entre ses deux fils, attribuant le Wessex à Ælfweard et la Mercie à Æthelstan[5].

Ælfweard est inhumé à Winchester, dans le New Minster fondé par son père[6].

RéférencesModifier

  1. Foot 2011, p. 11.
  2. Foot 2011, p. 37.
  3. Foot 2011, p. 11-12.
  4. Foot 2011, p. 38-39.
  5. Foot 2011, p. 17.
  6. Foot 2011, p. 187.

BibliographieModifier

  • (en) Sarah Foot, Æthelstan: The First King of England, Yale University Press, (ISBN 978-0-300-12535-1).