Álvaro Barreto

homme politique portugais

Álvaro Barreto
Illustration.
Fonctions
Ministre d'État portugais
Ministre des Activités économiques
et du Travail

(7 mois et 23 jours)
Premier ministre Pedro Santana Lopes
Gouvernement XVIe
Prédécesseur Carlos Tavares (Économie)
Bagão Félix (Travail)
Successeur Manuel Pinho (Économie)
Vieira da Silva (Travail)
Ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation

(4 ans, 1 mois et 30 jours)
Premier ministre Aníbal Cavaco Silva
Gouvernement Xe et XIe
Prédécesseur Lui-même (Agriculture)
Almeida Serra (Pêche)
Successeur Arlindo Cunha
Ministre de l'Agriculture

(1 an et 20 jours)
Premier ministre Mário Soares
Gouvernement IXe
Prédécesseur Manuel Soares Costa
Successeur Lui-même
Ministre du Commerce et du Tourisme

(1 an, 4 mois et 8 jours)
Premier ministre Mário Soares
Gouvernement IXe
Prédécesseur Basílio Horta (Commerce)
Bayão Horta (Tourisme)
Successeur Fernando Santos Martins
Ministre de l'Intégration européenne

(7 mois et 26 jours)
Premier ministre Francisco Pinto Balsemão
Gouvernement VIIe
Prédécesseur Diogo Freitas do Amaral
Successeur André Gonçalves Pereira
Ministre de l'Industrie et de l'Énergie

(1 an et 6 jours)
Premier ministre Francisco Sá Carneiro
Gouvernement VIe
Prédécesseur Fernando Videira
Successeur Ricardo Bayão Horta
Ministre de l'Industrie et de la Technologie

(8 mois et 10 jours)
Premier ministre Carlos Mota Pinto
Gouvernement IVe
Prédécesseur Fernando Santos Martins
Successeur Fernando Videira
Biographie
Nom de naissance Álvaro Roque de Pinho
Bissaia Barreto
Date de naissance
Lieu de naissance Lisbonne (Portugal)
Date de décès (à 84 ans)
Lieu de décès Lisbonne (Portugal)
Nationalité Portugaise
Parti politique PPD/PSD
Diplômé de IST
Profession Ingénieur
Page d’aide sur l’homonymie Pour les articles homonymes, voir Barreto.

Álvaro Roque de Pinho Bissaia Barreto, né le à Lisbonne et mort le dans la même ville, est un ingénieur, entrepreneur et homme politique portugais membre du Parti social-démocrate (PPD/PSD).

Entre 1978 et 2005, il occupe cinq postes ministériels différents dans sept gouvernements.

BiographieModifier

Formation et débuts professionnelsModifier

Álvaro Barreto obtient sa licence en génie civil à l'Institut supérieur technique (IST) de l'université technique de Lisbonne (UTL) en 1959.

Il est alors recruté comme chef de projet industriel à Profabril, une société du groupe chimique CUF. Il y reste jusqu'en 1969, année de sa nomination au poste de directeur administratif des chantiers navals Lisnave de Lisbonne. Il devient administrateur des chantiers navals Setenave de Setúbal entre 1972 et 1974.

Premier passage au gouvernementModifier

Le , Álvaro Barreto est nommé à 42 ans ministre de l'Industrie et de la Technologie dans le gouvernement d'initiative présidentielle de Carlos Mota Pinto. Il exerce cette responsabilité jusqu'à la chute du cabinet, le . Il s'éloigne alors du monde politique en prenant la présidence du conseil de gestion de TAP Air Portugal.

Retour durable au pouvoirModifier

Dès le , Álvaro Barreto revient au gouvernement, afin d'occuper les fonctions de ministre de l'Industrie et de l'Énergie dans le cabinet de coalition formé par le libéral Francisco Sá Carneiro.

Pour les élections législatives du 5 octobre 1980, il est investi tête de liste de la coalition Alliance démocratique (AD) dans le district de Viseu, se voyant ainsi élu député à l'Assemblée de la République[1].

Le , Francisco Pinto Balsemão succède à Sá Carneiro, décédé peu avant, et constitue un nouvel exécutif dans lequel Barreto prend les fonctions nouvellement créés de ministre de l'Intégration européenne. Ce poste est toutefois supprimé dès la formation du second gouvernement Balsemão le suivant, dont il ne fait plus partie.

Un long mandat au ministère de l'AgricultureModifier

Bien qu'Álvaro Barreto ne soit pas réélu député aux élections anticipées de 1983, il est choisi par le PPD/PSD comme ministre du Commerce et du Tourisme dans le gouvernement de grande coalition du socialiste Mário Soares le . À l'occasion du remaniement du , il prend les fonctions de ministre de l'Agriculture.

Dans le cadre des élections législatives anticipées du , il prend la tête de liste des libéraux dans le district de Beja, où il se trouve le seul élu du PPD/PSD[2]. Le suivant, à 49 ans, il devient ministre de l'Agriculture, de la Pêche et de l'Alimentation du premier cabinet du libéral Aníbal Cavaco Silva. Avec Mário Raposo et João de Deus Pinheiro, ils sont les seuls ministres à avoir également participé à la grande coalition.

Il est réélu député de Beja au cours des élections législatives anticipées du , n'obtenant qu'un seul siège pour la liste du Parti social-démocrate[3]. Il est confirmé le dans ses fonctions ministérielles.

Passage au second plan de la politiqueModifier

Álvaro Barreto est finalement relevé de ses responsabilités à l'occasion du remaniement ministériel opéré par Cavaco Silva le . Il change ensuite de circonscription électorale pour les élections législatives du , occupant en effet la septième place sur la liste du PPD/PSD dans le district de Lisbonne[4]. Il prend alors la présidence de la commission des Affaires étrangères, des Communautés portugaises et de la Coopération[5].

Il change à nouveau de territoire électoral dans le cadre des élections législatives du  : son parti le choisit en effet comme tête de liste dans le district de Castelo Branco, pour affronter le secrétaire général du Parti socialiste António Guterres mais sa liste n'arrive qu'en deuxième position, avec deux députés sur cinq à pourvoir[6]. En conséquence aux élections législatives du , il est investi deuxième de la liste du district de Lisbonne, juste derrière le président du PPD/PSD José Manuel Durão Barroso[7].

Dernier portefeuille ministériel en 2004Modifier

Rétrogradé à la troisième place de la liste de Lisbonne aux élections législatives anticipées du , Álvaro Barreto est réélu une dernière fois à l'Assemblée de la République[8]. Il y prend alors la présidence de la commission de l'Agriculture, du Développement rural et de la Pêche[9].

Le , à 68 ans, Álvaro Barreto est nommé ministre d'État, ministre des Activités économiques et du Travail dans le gouvernement de coalition formé par le maire de Lisbonne Pedro Santana Lopes après la nomination de Durão Barroso à la présidence de la Commission européenne. L'instabilité de cette nouvelle équipe conduit à l'organisation des élections législatives anticipées du , auxquelles il ne postule pas. Il quitte son ministère le et met ainsi un terme à sa carrière politique.

MortModifier

Álvaro Barreto meurt le 10 février 2020 à l'âge de 84 ans[10].

Vie privéeModifier

Álvaro Barreto a été marié deux fois.[réf. nécessaire]

Notes et référencesModifier

  1. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 5 de Outubro de 1980 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  2. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 6 de Outubro de 1985 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  3. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 19 de Julho de 1987 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  4. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 6 de Outubro de 1991 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  5. (pt) Assemblée de la République, « VI Legislatura – Álvaro Barreto (PSD) », sur www.parlamento.pt/ (consulté le 17 avril 2016).
  6. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 1 de Outubro de 1995 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  7. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 10 de Outubro de 1999 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  8. (pt) Commission nationale des élections, « Relação dos Deputados eleitos e mapa oficial das eleições legislativas para a Assembleia da República realizadas em 17 de Março de 2002 », sur www.cne.pt/, (consulté le 17 avril 2016).
  9. (pt) Assemblée de la République, « IX Legislatura – Álvaro Barreto (PSD) », sur www.parlamento.pt/ (consulté le 17 avril 2016).
  10. (pt) « Morreu o ex-ministro Álvaro Barreto », Público,‎ (lire en ligne, consulté le 10 février 2020).

Voir aussiModifier

Articles connexesModifier