Gurage (zone)

zone de la région Éthiopie du Centre
(Redirigé depuis Zone Gurage)

La zone Gurage (ou Guraghe[réf. souhaitée]), et récemment la zone Est Gurage, sont des zones de la région Éthiopie du Centre. La zone Gurage a 1 279 646 habitants en 2007 et ses plus grandes villes sont Butajira et Welkite.

Gurage
Administration
Pays Drapeau de l'Éthiopie Éthiopie
Région Éthiopie du Centre
Woredas 20 woredas
Démographie
Population 1 279 646 hab. (2007)
Densité 217 hab./km2
Groupes ethniques Gouragués, Mareko, Amharas, Qebena, Silt'e
Langues parlées langues gouragué, amharique, mareko, qebena, silt’e
Religions islam, christianisme orthodoxe, christianisme protestant
Géographie
Coordonnées 8° 10′ nord, 38° 15′ est
Superficie 5 893 km2
Localisation
Géolocalisation sur la carte : Éthiopie
Voir sur la carte topographique d'Éthiopie
Gurage
Géolocalisation sur la carte : Éthiopie
Voir sur la carte administrative d'Éthiopie
Gurage
Carte
  • La zone Gurage dans les années 2010.
  • Survoler pour voir les noms des woredas.

    Géographie

    modifier

    Limitrophes de la région Oromia à l'extrémité nord de l'ancienne région des nations, nationalités et peuples du Sud[1] puis de la région Éthiopie du Centre[2], les zones Gurage et Est Gurage se trouvent 100 à 150 km au sud d'Addis-Abeba. En partie dans les hauts plateaux éthiopiens, en partie dans la vallée du Grand Rift, elles se partagent entre le bassin versant de l'Omo par la rivière Wabe et celui du lac Ziway par la rivière Meki. Leur point culminant est le Mont Gurage à la limite de la région Oromia[à vérifier].

    Leur territoire, autrefois couvert de forêts, est propice à la culture du caféier et du bananier d'Abyssinie. Les plantations d'eucalyptus compensent en partie la déforestation et l'érosion des sols[réf. souhaitée].

    La route d'Addis-Abeba à Jimma dessert Welkite et la pointe nord-ouest de la zone Gurage tandis que la route d'Addis-Abeba à Arba Minch dessert Butajira[1] et la zone Est Gurage. De plus, Butajira n'est qu'à une cinquantaine de kilomètres de Ziway dans la vallée du Grand Rift où passe la route A7 Mojo-Shashamané.

    Histoire

    modifier

    Le site archéologique de Tiya, célèbre pour ses champs de stèles datant du Xe au XVe siècle, est inscrit sur la liste du patrimoine mondial en 1980.

    La zone Gurage de la région des nations, nationalités et peuples du Sud est instituée lors de la réorganisation du pays en régions, en 1995. Elle porte le nom des Gouragués dont c'est la région d'origine et reprend une partie de l'awraja Cheba et Gurage de la province du Choa.

    Son territoire initial[3] englobe la zone Silt'e[2] qui se détache de Gurage en application d'un référendum tenu en avril 2001[réf. souhaitée].

    Avec la disparition de la région des nations, nationalités et peuples du Sud en août 2023, la zone Gurage se rattache à la région Éthiopie du Centre[4]. Elle se subdivise finalement en deux zones administratives[5] et deux woredas spéciaux[2].

    Woredas

    modifier

    Au début des années 2000, la zone Gurage de la région des nations, nationalités et peuples du Sud se compose des woredas Akililna Mohr, Alicho Woriro, Cheha, Dalocha, Endagagn, Enemorina Eaner, Ezha, Goro, Gumer, Kokir Gedbano Gutazer, Lanfero, Meskanena Mareko, Selti et Sodo[3]. La zone perd du territoire au détachement d'Alicho Woriro, Dalocha, Lanfro et Selti vers la zone Silt'e. Les woredas restant évoluent ensuite principalement par subdivision.

    La zone compte ainsi quinze woredas au recensement national de 2007[6],[7] :

    Elle conserve son unité et sa composition jusqu'à la fin des années 2010[1]. Cinq nouveaux woredas apparaissent au début des années 2020 : la ville-woreda d'Endibir (détachée de Cheha), le woreda Enor Ener (détaché d'Enemor Ener), le woreda Misrak Meskan (détaché de Meskan), la ville-woreda de Bui et le wodeda Debub Soddo (détachés de Soddo)[11],[12].

    À la suite de son rattachement à la région Éthiopie du Centre en 2023, la zone se partage finalement en quatre entités. À l'ouest, la zone Gurage conserve les woredas Abeshge, Cheha, Endegagn, Endibir, Enemor Ener, Enor Ener, Ezha, Geta, Gumer, Kokir Gedbano, Muhor Na Aklil et Welkite tandis que Kebena devient un woreda spécial directement rattaché à la région. À l'est, Mareko devient un woreda spécial tandis qu'une nouvelle zone regroupe les woredas Bui, Butajira, Debub Soddo, Meskan, Misrak Meskan et Soddo sous le nom d'Est Gurage[2].

    Démographie

    modifier

    D'après le recensement national de 2007 réalisé par l'Agence centrale de la statistique (Éthiopie), la zone Gurage compte 1 279 646 habitants et 9 % de la population est urbaine[6]. La majorité des habitants (81 %) a pour langue maternelle une des langues gouragué, l'amharique est la langue maternelle pour 6 % des habitants, le mareko pour 4 %, le qebena pour plus de 3 %, le silt'e pour 3 %, l'oromo pour 1 %, le kambatta pour près de 1 % et le hadiyya pour moins de 1 %[13]. La moité des habitants (51 %) sont musulmans, 42 % sont orthodoxes et 6 % sont protestants[14].

    La principale ville de la zone est Butajira avec 33 406 habitants en 2007, suivie par Welkite avec 28 866 habitants et Enseno avec 11 388 habitants[15].

    Woreda Population 2007[6] Agglomérations[7],[15]
    Abeshge 61 424
    Butajira 33 406 Butajira
    Cheha 115 951 Endibir, Gubire
    Endegagn 49 171 Dinkela
    Enemor Ener 167 770 Gunchire, Kose
    Ezha 84 905 Agena
    Geta 69 455
    Gumer 80 178 Arekit
    Kebena 52 379
    Kokir Gedbano 93 408 Mehal Amba, Anige
    Mareko 64 512 Koshe
    Meskan 155 782 Enseno
    Muhor Na Aklil 87 756 Hawariyat
    Soddo 134 683 Bui, Kela, Tiya, Suten
    Welkite 28 866 Welkite

    En 2022, la population est estimée sur le même périmètre à 1 830 671 personnes avec une densité de population de 311 personnes par km2 et 5 893 km2 de superficie[16].

    Notes et références

    modifier
    (en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Gurage Zone » (voir la liste des auteurs).
    1. a b et c (en) « Ethiopia : SNNPR administrative map », carte au 15 août 2017 [PDF], sur humanitarianresponse.info
    2. a b c et d Carte « Zones d'Éthiopie » sur Wikimedia Commons
    3. a et b (en) « Administrative Divisions, Western Ethiopia », dans Atlas of the Ethiopian rural economy, (lire en ligne).
    4. (en) « Central Ethiopia, Southern Ethiopia Regional States Established », sur ena.et,
    5. (en) « Ethiopia’s two new regional states formed : Central Ethiopia, South Ethiopia », sur Borkena Ethiopian News,
    6. a b et c (en) « Statistical SNNPR » [PDF], sur statsethiopia.gov.et, recensement 2007 p. 7
    7. a et b Les transcriptions varient d'une source à l'autre. On trouve par exemple Abeshge ou Abeshege ; Akililna Mohr ou Muhur Na Aklil ; Arekit, Arekite, Areket ou Araket ; Bui, Bu’i, Buei ou Buee ; Endegagn, Endagagn ou Endiguagn ; Endibir ou Emdibir ; Enemorina Eaner, Enemorna Eaner ou Enemor Ener ; Enseno ou Inseno ; Gubire ou Gubre ; Gurage ou Guraghe ; Kokir Gedbano ou Kokir Gedebano ; Kose ou K'Ose ; Meskan ou Mesekan ; Muhor ou Muhur Na Aklil ; Silt’e ou Selti ; Soddo ou Sodo ; Welkite, Welk'it'e, Welikite ou Wolkite.
    8. a b et c Woreda subdivisé de Goro en 2007
    9. a b et c Woreda subdivisé de Meskanena Mareko en 2007
    10. Woreda détaché de Gumer en 2007
    11. (en) « ETH_AdminBoundaries_TabularData.xlsx » [xls], sur data.humdata.org,
    12. Carte « Limites administratives en Éthiopie » sur Wikimedia Commons.
    13. Statistical SNNPR, p. 167-168.
    14. Statistical SNNPR, p. 200.
    15. a et b Statistical SNNPR, p. 11.
    16. (en) « Population Size », estimation 2022 [PDF], sur statsethiopia.gov.et, (version du sur Internet Archive), p. 9.