Ouvrir le menu principal
Yvonne Duckett
Radio. Radio Petit Monde. Directrice Mme J. L. Audet BAnQ P48S1P23001.jpg
Yvonne Duckett en 1942
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 81 ans)
MontréalVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité

Yvonne Duckett (née à Sorel le - décédée à Montréal le ) est une professeure phonétique et d'art dramatique québécoise. Elle s'est fait connaître sous le nom de Madame Jean-Louis Audet[1].

Sommaire

BiographieModifier

Yvonne Duckett, mieux connue sous le nom de Madame Jean-Louis Audet, est une pionnière de l'enseignement du théâtre au Québec. Après des études en élocution française à l'Université de Montréal et en phonétique internationale à l'Université McGill de Montréal, elle continue toute sa vie à approfondir ses connaissances en phonétique des langues aux universités Columbia, de Strasbourg, de Mexico ainsi qu'à la Sorbonne[2]. D'origine irlandaise, elle se marie au dentiste Jean-Louis Audet en 1912; par conséquent elle est connue sous le nom de Madame Audet.

Vers 1912, elle amorce sa carrière d'enseignante au Conservatoire Lassalle. Pendant plusieurs décennies, elle enseigne au Conservatoire d'art dramatique de Montréal, à l'école de musique Vincent-d'Indy et dans son studio, au 3959 rue Saint-Hubert, au cœur du Plateau Mont-Royal à Montréal[2].

Sa technique d'enseignement va au-delà de la diction : elle donne également des cours de phonétique et d'art dramatique. Elle innove avec l'éducation par le jeu. Selon ses propres termes, elle mènera tout au long de sa vie une « lutte pacifique, mais sans trève [...] pour organiser la résistance pour garder intact, chez notre petit peuple issu de colons français » la langue française [et donner au français une prononciation plus pure, un vocabulaire plus riche[3]. Selon Raymond Bertin, « Phonétique, musique, technique vocale, élocution sincère et naturelle, fréquentation des grands textes composent la base de son enseignement [4]».

Yvonne Duckett publie des articles dans la Revue de la Société du bon parler français et dans le journal Le Devoir. Ses cours de phonétique sont diffusés à la radio de la CKAC, à la radio de Radio-Canada et dans les écoles de la CECM.

Elle fonde en 1930, chez elle, rue Saint-Hubert, l'École de diction française au sein de laquelle elle formera jusqu'à la fin des années 1960, plusieurs générations de comédiens, chanteurs et animateurs québécois d'envergure comme Yvette Brind'Amour, Marjolaine Hébert, Gaétan Labrèche, Béatrice Picard, Monique Miller, Guy Mauffette, Dominique Michel, Albert Millaire, Serge Turgeon, Pierre Bourgault, Denise Bombardier, Robert Charlebois, Geneviève Bujold, LIse Lasalle, Pierre Nadeau, Pierre Dagenais, André Brassard, Robert Gadouas, Andrée Champagne, André Montmorency, Louise Rémy, Pierre Lalonde, Andrée Boucher, Yves Corbeil, Gilles Renaud et Nathalie Naubert.

Le fonds d'archives de Madame Jean-Louis Audet est conservé au centre d'archives de Montréal de Bibliothèque et Archives nationales du Québec[5].

HommagesModifier

PublicationsModifier

Les monologues du petit-monde, Beauchemin éditeur, Montréal 1951

Manuel du français oral : phonétique et diction, à compte d'auteur, Montréal 1956

Émissions radiophoniquesModifier

Radio Petit-Monde, émission hebdomadaire à CKAC

Les ondes enfantines, émission hebdomadaire à la radio de Radio-Canada

Entretiens sur la phonétique française avec Henri Bergeron, à la radio de Radio-Canada

AnecdotesModifier

Dans la chanson Miss Pepsi, interprétée par Robert Charlebois, l'auteure (Mouffe) fait référence explicitement à Madame Audet, devenue une icône culturelle québécoise à la fin des années 60.

Miss Pepsi (1970) (Extrait)

Elle a étudié le chant
Le piano, la claquette
La diction, le ballet
Chez Madame Audet
Elle en faisait tellement
Un vrai p'tit chien savant

Paroles: Mouffe, musique: Robert Charlebois

SourcesModifier

Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, 2008, p. 29

Fonds Yvonne-Duckett, Bibliothèque et Archives nationales du Québec

Descarries, Francine, «Yvonne Duckett-Audet», dans Darsigny, Maryse, Francine Descarries, Lyne Kurtzman et Lorraine Archambault (dir), Ces femmes qui ont bâti Montréal, les éditions du remue-méange, 1994, p. 207-208.

Yvonne Duckett (madame Jean-Louis Audet), par Pierre Audet https://www.erudit.org/culture/jeu1060667/jeu1113928/16402ac.pdf

A Missionary of the French Language through Drama, par Muriel Gold https://journals.lib.unb.ca/index.php/tric/article/view/7277/8336

Notes et référencesModifier

  1. Ces femmes qui ont bâti Montréal, les éditions du remue-ménage, (ISBN 2890911306, OCLC 845013141, lire en ligne), p. 207-208
  2. a et b Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, 2008, p. 29
  3. AUDET, Madame Jean-Louis, Les Monologues du Petit-Monde, Montréal, Beauchemin,
  4. Michel Vaïs (dir.), Dictionnaire des artistes du théâtre québécois, Montréal, Québec Amérique, , 422 p. (ISBN 9782764406212 et 2764406215, OCLC 191759798, lire en ligne), p. 29
  5. Fonds Madame Jean-Louis Audet (MSS289) - Bibliothèque et Archives nationales du Québec (BAnQ).