Conservatoire d'art dramatique de Montréal

école de théâtre au Québec

Le Conservatoire d'art dramatique de Montréal (CADM), dont les activités débutent en 1954, est une école publique québécoise vouée à la formation de l’acteur. Il fait partie du réseau du Conservatoire de musique et d'art dramatique du Québec.

Logo

Depuis sa fondation en 1954, le Conservatoire d’art dramatique de Montréal a formé plus de 550 artistes dramatiques. La formation s'étale sur une durée de trois ans et s'articule autour de trois grands thèmes: la personne (1re année), le personnage (2e année) et la pratique (3e année).

HistoireModifier

Calqué sur le modèle européen des conservatoires, c'est au metteur en scène Jan Doat qu'on en confie la création en 1954. Par la suite, lui succèdent : Jean Valcourt, Paul Hébert, François Cartier, Gilles Marsolais, Guy Beaulne, Raymond Cloutier, Normand Chouinard, Gilbert Lepage, Benoît Dagenais et, à nouveau, Raymond Cloutier, suivi de Benoît Dagenais.

Le Conservatoire loge d'abord aux étages supérieurs du Monument national, puis au sous-sol de la Bibliothèque Saint-Sulpice, à Montréal. Il déménage ensuite au Palais du Commerce, puis au-dessus du magasin Valiquette et, plus tard, au Théâtre National, tout en ayant des salles de cours de l'autre côté de la rue Sainte-Catherine. En 1973, le Conservatoire s'installe dans l'édifice Ernest-Cormier, rue Notre-Dame Est.

 
Édifice Henri-Julien
4750, avenue Henri-Julien

Depuis l'automne 2001, il loge sur le Plateau Mont-Royal dans l'édifice Henri-Julien qui abrite également le Conservatoire de musique de Montréal. Un incendie majeur s'y déclare le [1]. Le Gouvernement du Québec annonce, quelques mois plus tard, un investissement de 46 millions de dollars pour l'aménagement de locaux permanents au même emplacement[2],[3]. En plus des locaux d'enseignement et de répétition, les deux établissements montréalais du Conservatoire ont à leur disposition, depuis 2008, un théâtre de 226 places, une salle de concert de 225 places et une salle de récital de 100 places.

ProfesseursModifier

Professeurs actuels[4] :

  • Félix Beaulieu-Duschesneau (Création)
  • Frédéric Blanchette (Jeu)
  • Carl Béchard (Voix et parole)
  • Bernard Bourgeault (Danse et chorégraphies)
  • Jadson Caldeira (Mouvement)
  • Benoît Dagenais (Diction et phonétique)
  • Maxime Denommée (Jeu)
  • Suzanne Lantagne (Jeu, masques et mouvement)
  • Michel Monty (Analyse du récit dramatique et jeu caméra)
  • Yves Morin (Chant)
  • Jean-François Nadeau (Improvisation)
  • Igor Ovadis (Jeu Stanislavski)
  • Marie-Ève Pelletier (Lecture et diction)
  • Simon Rousseau (Improvisation)
  • Mylène Roy (Entraînement)
  • Gilbert Turp (Dramaturgie)
  • Catherine Vidal (Jeu classique)

Anciens professeurs :

  • Françoise Cadieux (Mouvement)
  • Raymond Cloutier (Improvisation)
  • Huy Phong Doan (Combat et cascades)
  • Hubert Fielden (Improvisation, création et jeu caméra)
  • Gilbert Sicotte (Jeu et improvisation)
  • Nathalie Naubert (Tragédies et comédies classiques)
  • Patricia Nolin (Jeu)

Installations actuellesModifier

Le Conservatoire d’art dramatique de Montréal possède en 2009, à la suite d'importants travaux entrepris en 2006 :

  • un théâtre à l'italienne de 226 places,
  • une salle de représentations à géométrie variable de 100 places,
  • quatre grands cubes d’enseignement,
  • un studio de radiophonie,
  • un studio de télévision et de cinéma,
  • une salle de visionnage de 30 places
  • des salles de cours en théorie, lecture et chant,
  • un laboratoire de langues et de diction,
  • un atelier de costumes et un autre de décors,
  • un studio de doublage,
  • une bibliothèque spécialisée en art dramatique et en musique.

Anciens élèvesModifier

 

RéférencesModifier

Lien externeModifier