Ouvrir le menu principal

Yuliya Stepanova

athlète russe
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Stepanov et Rusanov.

Yuliya Stepanova
Image illustrative de l’article Yuliya Stepanova
Yuliya Rusanova lors des Championnats du monde en salle 2012
Informations
Disciplines 800 m
Nationalité Drapeau de la Russie Russie
Naissance (33 ans)
Records
1 min 58 s 14 (2011)

Yuliya Stepanova (née Rusanova le ) est une athlète russe spécialiste du 800 mètres.

Elle établit en début de saison 2011 la meilleure performance européenne de l'année en salle avec le temps de 1 min 58 s 14 à l'occasion des Championnats de Russie de Moscou.

Elle est connue pour avoir révélé en 2014 le dopage systématique des athlètes russes, qui a abouti à la suspension de la Fédération russe d'athlétisme et de 4 000 athlètes russes en 2015[1].

CarrièreModifier

Le 26 février 2013, l'IAAF annonce qu'elle est bannie du sport pour deux ans, dû à des anormalités sur son passeport biologique. Tous ses résultats depuis le 3 mars 2011 lui sont retirés.

En 2014, elle et son mari Vitaliy Stepanova, un ancien employé de l'Agence anti-dopage russe RUSADA, apparaissent dans un documentaire de Hajo Seppelt pour la télévision allemande sur Das Erste, accusant le système sportif russe de fraude par dopage à grande échelle. Tous deux affirment que les officiels de l’athlétisme russe fournissent des substances interdites en échange de 5 % des gains de l'athlète et falsifient les tests avec les agents du contrôle anti-dopage.

En décembre 2014, Stepanova, avec son mari et son fils de huit mois quittent la Russie pour s'installer de manière permanente d'abord en Allemagne.

Début , elle est finalement autorisée par l'IAAF à participer à des compétitions internationales, les Championnats d'Europe d'Amsterdam et les Jeux olympiques de Rio sous le drapeau olympique et en tant qu'athlète neutre[2],[3]. Elle participe ainsi aux 800 mètres des Championnats d'Europe sous les couleurs de l'Association européenne d'athlétisme. Blessée à la voûte plantaire, elle termine sa série en marchant depuis les 800 mètres[4].

Le 27 juillet, la commission exécutive du Comité international olympique révèle que le CIO lui refuse la possibilité de concourir en tant qu'athlète neutre indépendante, et qu'elle ne remplit alors plus les conditions exigées aux sportifs russes, à savoir ne jamais avoir été sanctionnée pour dopage[5].

Le 24 octobre 2016, le CIO annonce qu'il allait aider Stepanova à financer ses entrainements en lui offrant une bourse[6] tandis que son mari a été engagé comme consultant[6].

PalmarèsModifier

Date Compétition Lieu Résultat Épreuve Temps
2011 Championnats d'Europe en salle Paris 800 m DQ
Championnats du monde Daegu 800 m DQ
2012 Championnats du monde en salle Istanbul 800 m DQ

RecordsModifier

Épreuve Performance Lieu Date
800 m Plein air 1 min 58 s 99   Cheboksary 23 juillet 2009
En salle 1 min 58 s 14   Moscou 17 février 2011

Notes et référencesModifier

  1. « Qui est Yuliya Stepanova, la lanceuse d’alerte sur le dopage », sur Elle.fr,
  2. « La Russe Yulia Stepanova pourra participer aux Jeux Olympiques en tant qu'athlète neutre indépendante » (consulté le 1er juillet 2016).
  3. (en) « IAAF: Stepanova eligible to compete internationally as an independent neutral athlete », sur iaaf.org (consulté le 3 juillet 2016).
  4. « Athlétisme: Stepanova, fiasco sportif, succès médiatique », sur lesechos.fr, .
  5. « Dopage : La lanceuse d'alerte Ioulia Stepanova privée des Jeux Olympiques par le CIO », sur lequipe.fr, .
  6. a et b « Le Comité international olympique offre son aide aux lanceurs d'alerte russes Ioulia Stepanova et Vitaly Stepanov », L'Equipe.fr,‎ (lire en ligne, consulté le 26 octobre 2016)

Liens externesModifier