Ouvrir le menu principal

Yesterday and Today

album de The Beatles
Yesterday and Today

Album de The Beatles
Sortie Drapeau : États-Unis Drapeau : Canada
Enregistré 1965-1966
Studios EMI, Londres
Durée 27 minutes (approx.)
Genre Folk rock, pop rock
Format 33 tours
Producteur George Martin
Label Capitol
Critique

Albums nord-américains des Beatles

Yesterday and Today est le dixième album américain des Beatles, publié le par Capitol Records. À la suite de son lancement, ce disque sera au centre d'une controverse causée par la photo de la pochette jugée malsaine : la célèbre « Butcher Cover ».

HistoriqueModifier

Dans l'enchaînement des publications américaines du groupe, répondant au format standard de ce pays qui n'acceptent pas les 14 titres publiés sur les éditions originales britanniques, Capitol récupère ainsi des morceaux qu'ils n'ont pas publiés en 1965 sur les albums Help! et Rubber Soul en plus du single Day Tripper/We Can Work It Out. Ils incluront aussi trois pistes inédites du 33 tours Revolver qui paraîtra sept semaines plus tard en Europe. Le titre que porte le disque souligne ses particularités. « Yesterday », le hit de Paul McCartney, qui permet au label de le publier sur un de ses albums, et « Today » pour les chansons issues de Revolver. C'est Bill Miller et non Dave Dexter, Jr. (en) qui a créé cette compilation[1].

La croyance voulant que les Beatles n'avaient aucune idée des modifications faites par leur compagnie de disque américaine, avant de voir sur le marché ces éditions modifiées, a été démentie, du moins, pour cette instance. Une lettre manuscrite de George Harrison qui fut adressée au DJ Paul Drew d'Atlanta le 7 mai 1966 (et vendue pour £13 000 en mai 2015), dans laquelle il lui mentionne que Capitol est en processus de créer ce disque et qu'il est au courant que « deux ou trois pistes » que les Beatles viennent de mettre en boîte seront incluses dans celui-ci[2].

Yesterday and Today sera le dernier album sur lequel Capitol chamboule totalement les contenus des versions originales britanniques. En revanche, la maison d'édition créera, en 1967, le 33 tours Magical Mystery Tour en rajoutant au double maxi britannique les singles parus la même année[n 1]. La compilation Hey Jude, quant à elle, regroupera leurs derniers singles, inédits en ce format, et sera publiée en 1970 conjointement avec Apple Records[3], une initiative du nouveau manager du groupe Allen Klein[4].

ParutionModifier

En 1965-1966, les chansons de l'album britannique Rubber Soul sont réparties aux États-Unis par Capitol Records sur deux disques distincts. Le premier, commercialisé le 6 décembre 1965, porte le même titre, avec la même pochette, mais ne contient que 12 chansons dont It's Only Love et I've Just Seen a Face, en provenance de l'édition britannique de l'album Help! paru le 6 août 1965.

Le second, mis en vente le 15 juin 1966, est Yesterday and Today et contient Act Naturally et Yesterday de l'album Help!, ainsi que les chansons non-publiées de l'édition britannique de Rubber Soul, Drive My Car, What Goes On, If I Needed Someone et Nowhere Man y compris le single Day Tripper et We Can Work It Out, paru simultanément à cet l'album, le 3 décembre 1965. Ces deux chansons apparaissent avec un mixage stéréo différent à celui qui sera publié en Angleterre[5]. Finalement, les titres I'm Only Sleeping, And Your Bird Can Sing et Doctor Robert, de l'album Revolver, encore inédits en Angleterre, compléteront cette collection.

L'édition publiée sur cartouche 8 pistes, possède une particularité. Le solo de guitare sur la chanson I'm Only Sleeping est quelque peu retardé par rapport à la version originale[6].

Non retenue lors de la publication de la collection The Capitol Albums en 2006, ce disque sera finalement réédité en CD dans la collection The U.S. Albums, publiée en 2014 à l'occasion du 50e anniversaire de l'arrivée des Beatles sur le sol américain. On retrouve sur le même disque les remixages des rééditions de 2009 en mono et en stéréo présentés avec les deux pochettes.

PochettesModifier

La « Butcher Cover » (pochette boucher) est une partie intégrante de la légende des Beatles. Le sentiment qu'éprouvent les Beatles vis-à-vis du traitement américain de leurs œuvres semble bien se traduire dans la pose qu'ils prennent pour l'éphémère pochette de cet album. Sur une idée du photographe Robert Whitaker[7], on les voit vêtus de blouses de bouchers, recouverts de morceaux de viande, d'un dentier et de poupées décapitées[8]. John Lennon raconte même à ce propos : « Ma première idée était de décapiter Paul. Mais il n'a pas voulu ! »[9].

750 000 copies ont été pressées[10] et commercialisée, le disque fait immédiatement scandale. En catastrophe, Capitol le retire de la vente[11] et les copies revenues à l'usine de Jacksonville sont détruites. Le problème est résolu lorsqu'aux usines de Los Angeles et de Scranton, on colle une nouvelle photo plus sobre par-dessus l'image controversée[12],[13]. Les fans s'amuseront dès lors, comme le raconte Ringo Starr « à la décoller à la vapeur »[7] pour découvrir en dessous l'objet du scandale. Sur la nouvelle photo, prise subséquemment par le même photographe qui visitait les bureaux de Brian Epstein[1], on voit Paul McCartney assis dans une malle ouverte placée verticalement sur laquelle John Lennon est assis, les jambes croisées. Debout se trouvent Ringo Starr à droite et, derrière sur un piédestal, George Harrison. C'est la première pochette où les membres du groupe sont photographiés avec des vêtements individualisés. Malgré un succès commercial certain, numéro 1 dans les « charts » nord-américains et certifié or, ce sera le seul album des Beatles qui causera une perte de revenus à Capitol[12]. En 1980, cette photo sera à nouveau publiée par Capitol, mais cette fois à l’intérieur de la pochette de la version nord américaine du disque Rarities[14].

La « Butcher Cover » est devenue une authentique pièce de collection. Le président de Capitol Records, Alan Livingston (en), à la suite de la décision de modifier le design de la pochette, a ramené chez lui, pour sa collection personnelle, vingt versions mono et quatre stéréo de l'album. Lorsque son fils Peter a décidé de vendre certaines de ces copies en 1986, on avait connaissance que d'une demi-douzaine de copies mono et seulement deux stéréo[15]. Les collectionneurs classent l'édition originale dans trois catégories[10]:

  • Le « First State Butcher » : Version originale, achetée avant le retrait des ventes. Version la plus rare pouvant valoir jusqu'à 40 000 $US[16],[n 2].
  • Le « Second State Butcher » : Version modifiée mais avec la photo collée encore intacte. Avec le temps, cette version devient de plus en plus rare.
  • Le « Third State Butcher » : Version où la photo collée a été enlevée professionnellement. Les pochettes endommagées par un décollage maladroit n'ont pratiquement aucune valeur aux yeux des collectionneurs mais un exemplaire très mal décollé peut tout de même valoir aux envions de 100$US[16].

Un exemplaire de la pochette, avec une rare copie de l'album en stéréo[17], ayant appartenu à John Lennon a fait les manchettes en 2019. Dans les années 1970, celui-ci a offert le disque à Dave Morrell, un collectionneur, en échange d'une bande magnétique inédite des Beatles. Lennon le lui a dédicacé et, subséquemment, Morell a pu y faire ajouter les autographes de Paul McCartney et de Ringo Starr[18]. Ce prototype de la pochette, qui possède un endos blanc sur lequel Lennon y a effectué un dessin original , a été mis en vente dans un encan à Liverpool[19] le 9 mai 2019 par la firme Julien's Auctions (en) avec une valeur estimée de 160 000 à 180 000 $US[17]. L'album a finalement été acheté pour 234 000 $US par un acquéreur anonyme. C'est le troisième vinyle payé le plus cher après la copie numérotée 0000001 de l'« album blanc », vendue par Ringo Starr pour 790 000 $US, et l'acétate My Happiness d'Elvis Presley, acheté par Jack Black pour une somme gardée secrète[18].

Liste des chansonsModifier

Tous les morceaux sont composés par Paul McCartney et John Lennon, sauf mention contraire. Les pièces tirées d'un 45 tours à double faces A est représenté par le symbole 2ƒA.

Face 1
No TitreParution originale Durée
1. Drive My CarRubber Soul 2:24
2. I'm Only SleepingRevolver 3:00
3. Nowhere ManRubber Soul 2:43
4. Doctor RobertRevolver 2:15
5. YesterdayHelp! 2:05
6. Act Naturally (Johnny Russell et Voni Morrison)Help! 2:29
Face 2
No TitreParution originale Durée
7. And Your Bird Can SingRevolver 2:00
8. If I Needed Someone (George Harrison)Rubber Soul 2:20
9. We Can Work It Out45 tours 2ƒA 2:15
10. What Goes On (Lennon/McCartney/Starkey)Rubber Soul 2:44
11. Day Tripper45 tours 2ƒA 2:46

Notes et référencesModifier

NotesModifier

  1. Ce disque fait maintenant partie de la collection officielle des Beatles.
  2. Chiffres tirés d'un article datant de 2007-2009.

RéférencesModifier

  1. a et b (en) Dave Rybaczewski, « Yesterday and Today », sur Beatles Music History, DKR Products Toledo, Ohio. (consulté le 27 avril 2019)
  2. https://www.telegraph.co.uk/news/newstopics/howaboutthat/11631523/Unseen-Beatles-letter-reveals-they-pulled-out-of-recording-session.html
  3. http://ultimateclassicrock.com/beatles-hey-jude-album/
  4. Peter Doggett, You Never Give Me Your Money - The Beatles After the Breakup, 2010, Harper, (ISBN 9780061774461)
  5. (en) Dave Rybaczewski, http://www.beatlesebooks.com/we-can-work-it-out, Beatles Music History, DKR Products Toledo, Ohio. Consulté le 11 août 2017.
  6. (en) Mitch McGeary and William McCoy, « THE BEATLES BOX », sur rarebeatles (consulté le 7 mai 2017)
  7. a et b The Beatles Anthology, Seuil, 2000
  8. La Butcher Cover sur wp:en
  9. https://www.humanite.fr/node/236055
  10. a et b http://www.fab4collectibles.com/butchers.htm
  11. https://deepfriedhoodsiecups.wordpress.com/2011/02/22/2222011/
  12. a et b http://www.neatorama.com/2012/09/13/The-Beatles-Troublesome-Butcher-Album-Cover/
  13. La nouvelle pochette de Yesterday and Today sur wp:en
  14. http://stephenkpeeples.com/news-and-reviews/beatles-on-sullivan-changed-life-50-years/#.VVo_tPl_NHw
  15. http://www.rarebeatles.com/album2/discog/livleter.htm
  16. a et b http://www.thebutchercover.com/FAQ.html
  17. a et b (en) Laurie Brookins, « John Lennon-Owned Album Worth Up to $180K and Other Hot Picks From Upcoming Beatles Auction », The Hollywood Reporter,‎ (lire en ligne).
  18. a et b (en) Daniel Kreps, « John Lennon-Owned, Beatles-Signed ‘Butcher Cover’ LP Sells for $234,000 at Auction », Rolling Stone,‎ (lire en ligne).
  19. (en) « The World’s Rarest Beatles Album is Heading to Auction », Far Out Magazine,‎ (lire en ligne)