Ouvrir le menu principal

Yemenia

(Redirigé depuis Yemen Airways)
Yemenia
Logo de cette compagnie
AITAOACIIndicatif d'appel
IYIYEYEMENI
Repères historiques
Date de création 1961
Généralités
Basée à Aéroport international de Sanaa
Autres bases Aéroport international d'Aden
Taille de la flotte 7 (+ 10 commandes et 4 options)
Nombre de destinations 33
Siège social Sanaa
Dirigeants Commandant Abdulkalek Saleh Al-Kadi (président)
Site web www.yemenia.com


Yemenia (Yemen Airways) (code AITA : IY ; code OACI : IYE) est la compagnie aérienne nationale du Yémen. Sa base est l'aéroport international El Rahaba de Sanaa, la capitale du Yémen. Elle est membre de la Arab Air Carriers Organization.

HistoireModifier

Fondée le comme Yemen Airlines et par la suite en 1972 comme Yemen Airways, suivant sa nationalisation, la compagnie est une société de droit privé, détenue à 51 % par l'État yéménite, et à 49 % par le gouvernement saoudien depuis 1978.

La compagnie Yemenia a un accord privilégié avec l'Union des Comores signé le qui confère les droits de trafic aérien à la compagnie aérienne yéménite, un privilège généralement réservé aux compagnies nationales. Cet accord fait de Yemenia le seul décideur des tarifs aériens dans le pays[1]. Selon cet accord, « tout nouveau transporteur souhaitant exercer à Moroni devra d'abord consulter Yemenia »[2].

Ainsi, en 2006, Yemenia a obtenu 36 vols supplémentaires dans la période estivale contre 12 millions d'euros, alors que la compagnie charter Axis Airways était intéressée par ces vols. L'accord de 1999 a été renforcé par un arrêté du Ministère comorien des transports accordant à Yemenia « l'exclusivité de transporter les pèlerins » vers La Mecque[3].

En , Yemenia officialise une commande de 10 Airbus A350 XWB[4].

Accident aux ComoresModifier

Article détaillé : Vol 626 Yemenia.

Le , un Airbus A310 de la compagnie s'est abîmé en mer au large des Comores avec 142 passagers à bord et 11 membres d'équipage[5]. L'Airbus effectuait la liaison entre Sanaa, la capitale du Yémen, et Moroni, capitale de l'archipel des Comores. Une seule personne a survécu au crash, une adolescente de 12 ans retrouvée 13 heures plus tard par des pêcheurs sur un débris de l'avion flottant[6].

Une boîte noire a été retrouvée, a annoncé la commission d'enquête comorienne le 28 août. Les causes exactes de cet accident n'ont pour l'heure pas encore été déterminées[7],[source insuffisante].

Le , la compagnie aérienne est mise en examen par le tribunal de Bobigny pour homicides involontaires[8]. En , le tribunal de Bobigny condamne Yemenia à verser 1,2 million d'euros à 3 familles de victimes du crash[9]. En , le tribunal de grande instance d'Aix-en-Provence condamne Yemenia à verser 30 millions d'euros aux familles des victimes[10].

DestinationsModifier

Yemenia dessert 33 destinations à l'international, en particulier les principales villes des pays du Golfe, d'Afrique de l'Est, d'Europe de l'Ouest et de Turquie, d'Asie du Sud et d'Asie du Sud-Est. Ses lignes intérieures comportent 9 destinations, dont l'île de Socotra.

FlotteModifier

En janvier 2016, Yemenia exploitait 8 avions[11]. En 2006, la compagnie annonce l'achat du futur Airbus A350-800, au nombre de 6 avec une option pour 4 supplémentaires[12]. Ces acquisitions doivent répondre au développement de Yemenia vers les destinations européennes et asiatiques.

 
Airbus A330-243 de Yemenia à l'atterrissage
Flotte de Yemenia
Avion En exploitation Restant à livrer Sièges Notes
Airbus A310-300 2 214
Airbus A320-200 2 8 140
Airbus A350-900 10[4]
Boeing 747-SP 1 Gouvernement yéménite
Dash 8 3
Total 8 18

PartenariatsModifier

Partage de codes

Yemenia a des accords de partage de codes avec les compagnies aériennes suivantes:

Notes et référencesModifier

Liens externesModifier