Yannis Tseklenis
Yannis Tseklenis 2003.jpg
Yánnis Tseklénis en 2003.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 82 ans)
Nationalité
Activité
Conjoint
Éfi Melá (d) (depuis )Voir et modifier les données sur Wikidata

Yánnis Tseklénis (grec moderne : Γιάννης Τσεκλένης, né le à Athènes (Grèce) et mort le [1]) est un styliste grec[2].

BiographieModifier

Yánnis Tseklénis naît Athènes en 1937 et grandit à Psychiko[2],[3]. Il travaille à partir de 15 ans, dans l’entreprise de négoce textile de son père[4], et entre en contact avec l'industrie de la publicité.

En 1961, il crée l'agence de publicité « Spectra », puis participe en 1962 à la décoration du mariage de la princesse Sofia avec Juan Carlos d'Espagne[2],[5]. En 1964, il fait de même pour le mariage d’Anne-Marie de Danemark avec le roi Constantin II de Grèce[6]. En 1967, il conçoit des collections de mode en créant la chaîne intégrée « boutiques Tseklenis ». En 1970, il imagine des costumes de guides touristiques grecs qui participent à l'exposition du musée d'Athènes du Musée du Louvre au pavillon grec à Osaka, au Japon ; l'année suivante il a est choisi par Aristote Onassis pour concevoir les uniformes des hôtesses des Olympic Airways[7].

Tseklénis expose ses collections de mode aux États-Unis, au Royaume-Uni, en France, au Liban, à Chypre, etc., tandis que ses créations sont vendues dans plus de vingt pays. Plus tard, il a travaillé entre autres avec les entreprises Minion et Fiat (pour l’intérieur de la Fiat 126) ; en 1987-1989 il est président de la major fabrique Piraiki-Patraiki[2].

Depuis 1991, il participe principalement à des projets d’aménagement intérieur et extérieur, notamment des hôtels, de résidences de luxe ou de véhicules de transport en commun[8]. En outre, il a donné toutes les créations qui étaient encore en sa possession (600 vêtements par la période 1968-1991, photographies, modèles, dessins, modèles, etc.) à la Fondation ethnographique du Péloponnèse[9].

Pour ses actions, il a reçu la Croix d'Argent de l'Ordre du Phénix[2].

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

RéférencesModifier

  1. Pioneering Greek designer Yannis Tseklenis dies at the age of 82, Yannis Tseklenis Wiki, Bio, Age, Family, Early Life, Spouse, Personal Life, Died, Awards and 03 Interesting Facts
  2. a b c d et e (en) « Yannis Tseklenis, designer », sur euran.com (consulté le 13 octobre 2015)
  3. (el) « Τσεκλένης: Σχεδιαστές μεγάλωσαν σε μπούτια ή ντεκολτέ παρουσιαστριών », sur news.gr,‎ (consulté le 13 octobre 2015)
  4. (en) De Witt-Paul, Alissa, et Crouch, Mira,, Fashion forward (ISBN 9781848880016, OCLC 874849416, lire en ligne), p. 153-154
  5. (en) Jules B. Farber, « Tseklenis - Greeks' Word in Fashion », Herald Tribune,‎
  6. (en) Alexander Reymonde, « Tseklenis May Become Familiar Name in Fashion », The Atlanta Constitution,‎
  7. (en) Keith Lovegrove, Airline: Identity, Design and Culture, Laurence King Publishing, (ISBN 9781856692052, lire en ligne), p. 32-33
  8. (he) « O Γιάννης Τσεκλένης Μιλάει στο OZON RAW: "Δεν ήταν αυτοσκοπός να κάνω πολλά πράγματα πρώτος." | OZON Magazine », OZON Magazine,‎ (lire en ligne, consulté le 18 janvier 2018)
  9. (en) Endyesthai (To dress), Nauplie, (ISBN 978-960-86398-9-8), p. 32-33

AnnexesModifier

BibliographieModifier

  • (en) Endyesthai (To dress), Peloponnesian Folklore Foundation, Nauplie,   (ISBN 978-960-86398-9-8)p.  32-33.

Liens externesModifier