William MacAskill

William MacAskill, né William Crouch, le à Glasgow, est un philosophe écossais et l'un des fondateurs du mouvement pour un altruisme efficace[1],[2]. Il est chercheur au Global Priorities Institute (Institut des priorités mondiales) d’Oxford[3] et directeur de la Forethought Foundation for Global Priorities Research (Fondation de prévoyance pour la recherche sur les priorités mondiales)[4]. MacAskill est cofondateur et président de 80 000 heures[5], cofondateur et vice-président de Giving What We Can[6], et cofondateur du Centre for Effective Altruism (Centre pour un altruisme efficace)[7]. Il est l'auteur du livre Doing Good Better : Effective Altruism and a Radical New Way to Make a Difference[8].

William MacAskill
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
(34 ans)
Glasgow (Ecosse)
Nom de naissance
William Crouch
Formation
Activité
Autres informations
Organisation
A travaillé pour
Mouvement
Directeur de thèse
Krister Bykvist (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Site web
Œuvres principales

BiographieModifier

MacAskill a obtenu son bachelor of arts en philosophie au Jesus College de Cambridge, son bachelor of philosophy au St Edmund Hall à Oxford, et son doctorat en philosophie au St Anne's College à Oxford en 2013 (il a passé un an comme étudiant invité à l'Université de Princeton), sous la direction de John Broome et Krister Bykvist[9]. Il a ensuite accepté une bourse de recherche au Emmanuel College à Cambridge[10], avant d’obtenir un poste de professeur associé au Lincoln College à Oxford[11].

La recherche de MacAskill aborde principalement la question de savoir comment prendre des décisions dans un contexte d'incertitude normative. En plus d'un doctorat sur le sujet[9], il a également publié à ce propos dans les revues scientifiques Ethics[12], Mind[13], et The Journal of Philosophy[14].

Doing Good BetterModifier

Le deuxième axe de recherche de MacAskill est l'altruisme efficace. Son livre sur le sujet, Doing Good Better (« Faire mieux le bien »), a été publié en 2015 et a reçu un accueil favorable des journaux The London Review of Books[15], The Guardian[16] et The New York Times[17].

Il y affirme que de nombreuses façons dont les gens pensent faire le bien ne donnent en fait que très peu de résultats, mais qu'en utilisant les données disponibles et la méthode scientifique, on peut trouver des occasions d'avoir un impact positif énorme.

Dans le livre, MacAskill fait des affirmations controversées comme le fait que le commerce équitable fait très peu pour aider les agriculteurs les plus pauvres, que le boycott des ateliers de misère pourrait aggraver la situation des pauvres dans le monde et que les gens qui poursuivent une carrière à revenu élevé comme les chirurgiens plasticiens ou les banquiers de Wall Street pourraient faire plus de bien que des personnes travaillant pour des associations caritatives.

L'argument de MacAskill selon lequel les jeunes idéalistes devraient travailler pour Wall Street a fait l'objet d'un éditorial du New York Times publié par David Brooks[18]. Selon Brooks, bien que les altruistes efficaces peuvent effectivement commencer à gagner de l'argent pour donner de larges sommes à des causes importantes, leurs valeurs morales pourraient s'éroder avec le temps et devenir progressivement moins altruistes. De plus, Brooks s'oppose ici à l'idée selon laquelle les altruistes devraient se transformer « en une machine à redistribuer la richesse ».

Conférences et apparitions médiatiquesModifier

En 2016, MacAskill participe aux émissions en podcast Making Sense avec Sam Harris[19],  et Tim Ferriss Show avec Tim Ferriss[20].

En 2018, MacAskill a donné une conférence TED sur l'altruisme efficace à Vancouver, qui a été publiée le [21].

Vie personnelleModifier

William MacAskill, né William Crouch, est également connu pour avoir fait valoir que les hommes devraient envisager de changer leur nom de famille quand ils se marient ; lui et sa fiancée ont changé leur nom en « MacAskill », le nom de jeune fille de la grand-mère maternelle de sa fiancée[22].

PublicationsModifier

  • Doing Good Better : Effective Altruism and a Radical Way to Make a Difference. Guardian Faber, London 2015, (ISBN 978-1-78335-049-0)

Notes et référencesModifier

  1. (en-GB) Tony Diver, « While the papers whine about Oxbridge debauchery, student altruism gets ignored », The Telegraph,‎ (ISSN 0307-1235, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  2. Derek Thompson, « The Greatest Good », The Atlantic,‎ (ISSN 1072-7825, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  3. (en-US) « People », sur le site web du Global Priorities Institute (consulté le 15 août 2019)
  4. (en-US) « About us », sur Forethought Foundation (consulté le 15 août 2019)
  5. (en-US) « Meet the team », sur 80,000 Hours (consulté le 15 août 2019)
  6. « The Giving What We Can Team », sur www.givingwhatwecan.org (consulté le 15 août 2019)
  7. (en) « The history of the term 'effective altruism », sur Effective Altruism Forum, (consulté le 15 août 2019)
  8. (en) William MacAskill, Doing Good Better - Effective Altruism And a Radical Way to Make a Difference, (ISBN 978 1 78335 049 0)
  9. a et b (en) William MacAskill, « Normative Uncertainty », PhilPapers, University of Oxford,‎ (lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  10. (en) « New People », Oxford Philosophy Magazine,‎ , p. 7 (lire en ligne)
  11. (en) « Members: The Senior Common Room 2015–16 », Lincoln College Record,‎ 2015-16, p. 9 (lire en ligne)
  12. William MacAskill, « The Infectiousness of Nihilism », Ethics, vol. 123, no 3,‎ , p. 508–520 (ISSN 0014-1704, DOI 10.1086/669564, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  13. (en) William MacAskill, « Normative Uncertainty as a Voting Problem », Mind, vol. 125, no 500,‎ , p. 967–1004 (ISSN 0026-4423, DOI 10.1093/mind/fzv169, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  14. (en) William MacAskill, « Smokers, Psychos, and Decision-Theoretic Uncertainty », The Journal of Philosophy,‎ , p. 425-445 (lire en ligne, consulté le 15 août 2019).
  15. Amia Srinivasan, « Stop the Robot Apocalypse », London Review of Books,‎ , p. 3–6 (ISSN 0260-9592, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  16. (en-GB) David Shariatmadari, « Doing Good Better by William MacAskill review – if you read this book, you'll change the charities you donate to », The Guardian,‎ (ISSN 0261-3077, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  17. (en-US) Tyler Cowen, « Effective Altruism: Where Charity and Rationality Meet », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  18. (en-US) David Brooks, « Opinion | The Way to Produce a Person », The New York Times,‎ (ISSN 0362-4331, lire en ligne, consulté le 15 août 2019)
  19. (en-US) « Making Sense Podcast #44 — Being Good and Doing Good », sur Sam Harris (consulté le 15 août 2019)
  20. « Will MacAskill Interview (Full Episode) | The Tim Ferriss Show (Podcast) » (consulté le 15 août 2019)
  21. (en) Will MacAskill, « What are the most important moral problems of our time? » (consulté le 15 août 2019)
  22. (en-US) William MacAskill, « Men Should Consider Changing Their Last Names When They Get Married », sur The Atlantic, (consulté le 15 août 2019)