William Harcourt (3e comte Harcourt)

William Harcourt
3rdEarlHarcourt.jpg
Fonction
Membre du 13e Parlement de Grande-Bretagne (d)
13e Parlement de Grande-Bretagne (d)
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 87 ans)
BerkshireVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nationalité
Activités
Père
Mère
Rebecca Samborne le Bas (d)Voir et modifier les données sur Wikidata
Conjoint
Mary Harcourt (d) (à partir de )Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Arme
Grade militaire
Conflits
Distinction
Harcourt arms.svg
Blason

Le maréchal William Harcourt, 3e comte Harcourt, GCB ( - ) est un noble et un officier britannique.

Carrière militaireModifier

Il est le fils cadet de Simon Harcourt, 1er comte Harcourt et Rebecca Samborne Le Bas [1]. Il commence sa carrière comme enseigne dans le Grenadier Guards le [2]. Il devient capitaine des 16th Light Dragoons, un régiment qui a été levé aux frais de son père et était connu sous le nom de « Cheval noir de Harcourt », le . Il est transféré au 3rd Dragoons le et ensuite envoyé dans le Duché de Mecklembourg-Strelitz (avec son père) pour escorter la future épouse du roi George III en Angleterre. En reconnaissance de cette mission, il a été nommé écuyer de Charlotte de Mecklembourg-Strelitz plus tard cette année-là.

Il est aide de camp de George Keppel (3e comte d'Albemarle) pour l'expédition à La Havane en 1762 pendant la guerre de Sept Ans [2]. Il est promu lieutenant-colonel et reçoit le commandement du 31e régiment d'infanterie en , du 4th Light Dragoons en et du 16th Light Dragoons en .

En 1766, il est nommé valet de la chambre à coucher du roi George III, poste qu'il a occupé jusqu'en 1808, date à laquelle il est nommé maître des robes jusqu'en 1809, après quoi il est maître du cheval de la reine jusqu'en 1818 [3]. Il siège au Parlement en tant que député d'Oxford de 1768 à 1774 [2].

Il commande le 16th Light Dragoons lors de la Bataille de White Plains en , puis capture le général Charles Lee à Basking Ridge en pendant la Guerre d'indépendance des États-Unis [4]. Promu colonel le , il devient aide de camp du roi en et colonel honoraire des 16e dragons légers en . Il a acheté St Leonard Hill à Clewer au duc de Gloucester en 1781 [5] et, après avoir été promu Major général le , il est nommé gardien adjoint de Windsor Great Park [1].

Promu Lieutenant général le , il commande la cavalerie britannique lors de la bataille de Willems en pendant la campagne de Flandre. Nommé gouverneur de Fort William le , il succède au duc d'York en tant que commandant pendant la campagne de Flandre et supervise la retraite britannique et leur évacuation finale de Brême au [4]. À son retour, il est nommé gouverneur de Kingston-upon-Hull.

Il est promu général à part entière le et il devient le premier gouverneur du Collège militaire royal de Great Marlow en . Nommé lieutenant-adjoint de Berkshire en il succède à son frère aîné, George Harcourt (2e comte Harcourt), au comté en et est nommé gouverneur de Portsmouth en [1]. Nommé Chevalier Grand-Croix de l'Ordre du Bain le et promu maréchal le , Harcourt portait le drapeau de l'Union lors du couronnement de George IV le . Il est devenu gouverneur de Plymouth en 1827.

Il est décédé à St Leonard's Hill le et est enterré à Stanton Harcourt dans l'Oxfordshire. Les domaines sont passés à un cousin, Edward Vernon, qui est Archevêque d'York. En héritant des domaines, Vernon a changé son nom pour Harcourt. Des statues de Lord Harcourt ont été commandées à Robert William Sievier et érigées à l'église St Michael à Stanton Harcourt et à la chapelle St George, au château de Windsor [1].

FamilleModifier

Le , il épousa Mary, veuve de Thomas Lockhart de Craig House en Écosse et fille du révérend. W. Danby de Farnley dans le Yorkshire du Nord ; ils n'avaient pas d'enfants [1].

RéférencesModifier

  1. a b c d et e « William Harcourt, 3rd Earl Harcourt », Oxford Dictionary of National Biography (consulté le )
  2. a b et c Heathcote, p. 166
  3. « Court officers » (consulté le )
  4. a et b Heathcote, p. 167
  5. « Parishes: Clewer, A History of the County of Berkshire: Volume 3 », (consulté le ), p. 72–77
  • Tony Heathcote, The British Field Marshals, 1736–1997: A Biographical Dictionary, Barnsley, Leo Cooper, (ISBN 0-85052-696-5)

Liens externesModifier