Ouvrir le menu principal

William Duncan Smith

William Duncan Smith
WilliamDuncanSmith.jpg
William D. Smith
Biographie
Naissance
Décès
(à 37 ans)
Charleston, État de Caroline du Sud
Sépulture
Nationalité
Allégeance
Drapeau des États-Unis États-Unis (1842-61)
Drapeau des États confédérés d'Amérique États confédérés (1861-62)
Formation
Activité
MilitaireVoir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
Armes
Grade militaire
Conflit

William Duncan Smith ( - ) est un officier det carrière dans l'armée des États-Unis qui a combattu lors de la guerre américano-mexicaine. Plus tard, il sert en tant que général confédéré au cours de la guerre de Sécession, et il meurt dans la deuxième année de la guerre, de la fièvre jaune.

Avant la guerreModifier

Smithnaît à Augusta, en Géorgie, en 1825. Il entre à l'académie militaire de West Point en juillet 1842, et est diplômé quatre ans plus tard, trente-cinquième sur 59 cadets[note 1]. Il est breveté second-lieutenant dans le 2nd U.S. Dragoons, et est promu second-lieutenant le [1].

Smith sert pendant la guerre américano-mexicaine, et est blessé à la bataille de Molino del Rey, le , l'un des engagements les plus sanglants du conflit. Après la fin de la guerre avec le Mexique, il est promu premier lieutenant le . Sa dernière promotion dans l'armée américaine survient le , pour le grade de capitaine. Il est en Europe en congés de l'armée de 1859 à 1861[2].

Guerre de Sécession et mortModifier

Choisissant de suivre son état d'origine et la cause confédérée, Smith démissionne de sa commission des États-Unis le . Il entre au service de l'armée des États confédérés, le , en tant que capitaine dans la cavalerie, mais est transféré dans l'infanterie, le même jour, étant également promu commandant. Peu de temps après, il est affecté dans le 1st Georgia Regular Infantry Regiment. Le , les confédérés prennent possession de Tybee Island et y érigent des ouvrages en terre pour recevoir des batteries d’artillerie. Le commandant Smith et le 1st Georgia Regulars occupent Tybee Island jusqu'au , date à laquelle ils sont relevés par le 1st Volunteer Guard of Georgia[3].

Smith est nommé adjoint de l'adjudant-général, des défenses de Savannah, en Géorgie, le . Il est promu colonel le et reçoit le commandement du 20th Georgia Infantry. Le , il est promu  brigadier général et affecté à la première brigade du district confédéré de Géorgie, dans le département de la Caroline du Sud et de la Géorgie du au .

Début juin, il est responsable de la stratégie défensive contre les forces de l'Union qui approche de Charleston par James Island. Il élabore un système de « forces avancées » et de « grandes gardes » (des piquets mobiles qui permettent une mobilisation des forces confédérées)[4].

Au cours de cette période, il dirige l'une des ailes de l'armée du brigadier général « Shanks » Evans qui a remporté la bataille de James Island (bataille de Secessionville). Ses supérieurs lui donne le crédit de la stratégie de flanquement de l'aile gauche unioniste qui a permis la victoire confédérée[4]. Il reçoit ensuite le commandement du premier sous-district du district de la Caroline du Sud (même département), jusqu'à sa mort le .

Smith meurt de la fièvre jaune en service à Charleston, Caroline du Sud chez son oncle, le docteur F. M. Robertson[4]. Son corps est ramené dans sa ville natale, et il est enterré dans le cimetière de la ville d'Augusta.

Voir aussiModifier

Notes et référencesModifier

NotesModifier

RéférencesModifier

  1. Eicher, p. 499.
  2. Warner, pp. 285-86.
  3. Robert A. Ciucevich
  4. a b et c Francis Marion Robertson

BibliographieModifier

  : document utilisé comme source pour la rédaction de cet article.

  • (en) Robert A. Ciucevich, Tybee Island: The Long Branch of the South, Arcadia Publishing, , 160 p. (ISBN 9781439630624).  
  • (en) John H. Eicher et David J. Eicher, Civil War High Commands., Stanford, Stanford University Press, (ISBN 0-8047-3641-3).  
  • (en) Robertson, F. M. (Francis Marion) 1807-1892., Resisting Sherman : a Confederate surgeon's journal and the Civil War in the Carolinas, 1865 : based on the diary of Francis Marion Robertson, M.D (ISBN 9781611212600, OCLC 909904180, lire en ligne).  
  • (en) Stewart. Sifakis, Who Was Who in the Civil War., New York, Facts On File, (ISBN 978-0-8160-1055-4)
  • (en) Ezra J. Warner, Generals in Gray: Lives of the Confederate Commanders., Baton Rouge, Louisiana State University Press, (ISBN 978-0-8071-0823-9).  

Liens externesModifier