William Benjamin Carpenter

William Benjamin Carpenter
Image dans Infobox.
William-Benjamin Carpenter.
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Abréviation en botanique
W.B.Carp.Voir et modifier les données sur Wikidata
Nationalité
Domicile
Formation
Activités
Fratrie
Enfant
Joseph Estlin Carpenter (en)Voir et modifier les données sur Wikidata
Autres informations
A travaillé pour
Membre de
Distinctions
signature de William Benjamin Carpenter
Signature

William Benjamin Carpenter est un naturaliste britannique, né le à Exeter et mort le à Londres.

BiographieModifier

Il fait des études de médecine à l’université de Londres de 1833 à 1835 puis à celle d’Édimbourg de 1835 à 1839 où il obtient son titre de docteur. Il devient professeur de physiologie à la Royal Institution de Londres en 1844 puis enseigne la médecine légale de 1856 à 1879.

Aux côtés de Charles Wyville Thomson, Carpenter conduit les missions d’exploration des H.M.S. Lightning et H.M.S. Porcupine en eaux profondes dans le nord de l’Écosse de 1868 à 1870. Afin de compléter ces premiers travaux, Carpenter suggère en mars 1870 d'étendre ces observations au sud de l'Europe et à la Méditerranée[1].

L'analyse des observations physiques suites à ces premières croisières, permettent à Carpenter d'esquisser une théorie sur le déplacement des masses d'eau océaniques qui diffère en plusieurs points de la théorie pionnière de Matthew Fontaine Maury[2].

Compte tenu du contexte de l'époque avec l'essor de la télégraphie sous-marine[3], Carpenter fut l'artisan principal qui convainquit à la fois l’Amirauté et le gouvernement britannique d’engager une expédition océanographique de grande ampleur afin d’étendre les observations à l’échelle mondiale. Ces efforts déboucheront sur la mission d'exploration du H.M.S. Challenger[4].

Il obtient un doctorat en droit honoris causa décerné par l’université d’Édimbourg en 1871.

Carpenter est membre de diverses sociétés savantes dont la Royal Society à partir de 1844 et reçoit de nombreux honneurs dont la médaille Lyell en 1883.

Il est l’auteur de nombreux travaux en zoologie et en botanique.

Publications (sélection)Modifier

  • 1839 : Principles of general and comparative physiology (J. Churchill, Londres, réédité à de nombreux reprises).
  • 1843 : Popular cyclopædia of natural science (trois volumes, Londres).
  • 1846 : A Manual of Physiology, including physiological anatomy, etc. (John Churchill, Londres, réédité à de nombreuses reprises).
  • 1847 : Vegetable physiology and botany; including the structure and organs of plants, their characters, uses, geographical distribution and classification, according to the Natural System (Wm. S. Orr and Co., Londres).
  • 1848 : Animal physiology (Wm. S. Orr and Co., Londres).
  • 1850 : On the Use and Abuse of Alcoholic Liquors, in health and disease. Prize essay (John Churchill, Londres).
  • 1851 : On the Intimate Structure of the Shells of the Brachiopoda partie incluse dans l’ouvrage de Thomas Davidson (1817-1885) British Fossil Brachiopoda).
  • 1856 : The Microscope and Its Revelations (John Churchill, Londres, réédité à de nombreuses reprises).
  • 1857 : Mechanical Philosophy, Horology, and Astronomy (Londres).
  • 1862 : avec Thomas Rupert Jones (1819-1911) et William Kitchen Parker (1823-1890), Introduction to the study of the Foraminifera (Londres).
  • 1873 : avec C.W. Thomson et John Gwyn Jeffreys (1809-1885), The Depths of the Sea. An account of the general results of the dredging cruises of H.M.SS. “Porcupine” and “Lightning” during the Summers of 1868, 1869, and 1870 (Londres).
  • 1874 : Principles of Mental Physiology, with their applications to the training and discipline of the mind, and the study of its morbid conditions (H.S. King & Co, Londres, réédité à de nombreuses reprises).

Notes et référencesModifier

  1. Frédéric Aitken et Jean-Numa Foulc, Des profondeurs océaniques au laboratoire. 1, Les premières explorations de l'océan profond par le H.M.S. Challenger (1872-1876), Londres, ISTE, , 250 p. (ISBN 978-1-78405-464-9, 1-78405-464-X et 1-78406-464-5, OCLC 1088556348, présentation en ligne, lire en ligne), chap. 2
  2. Frédéric Aitken et Jean-Numa Foulc, Des profondeurs océaniques au laboratoire. 2, A la découverte des mesures physiques du H.M.S. Challenger en relation avec la circulation océanique, Londres, ISTE, , 236 p. (ISBN 978-1-78405-465-6 et 1-78405-465-8, OCLC 1088557853, présentation en ligne, lire en ligne), chap. 1
  3. Frédéric Aitken et Jean-Numa Foulc, Des profondeurs océaniques au laboratoire. 1, Les premières explorations de l'océan profond par le H.M.S. Challenger (1872-1876), Londres, ISTE, , 250 p. (ISBN 978-1-78405-464-9, 1-78405-464-X et 1-78406-464-5, OCLC 1088556348, présentation en ligne, lire en ligne), chap. 1
  4. Frédéric Aitken et Jean-Numa Foulc, Des profondeurs océaniques au laboratoire. 1, Les premières explorations de l'océan profond par le H.M.S. Challenger (1872-1876), Londres, ISTE, , 250 p. (ISBN 978-1-78405-464-9, 1-78405-464-X et 1-78406-464-5, OCLC 1088556348, présentation en ligne, lire en ligne)

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

BibliographieModifier

  • Allen G. Debus (dir.) (1968). World Who’s Who in Science. A Biographical Dictionary of Notable Scientists from Antiquity to the Present. Marquis-Who’s Who (Chicago) : xvi + 1855 p.

Liens externesModifier

W.B.Carp. est l’abréviation botanique standard de William Benjamin Carpenter.

Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI