Wikipédia:Romanisation de l'ukrainien

Cette page présente les principes spécifiques de romanisation de l'ukrainien en usage sur Wikipédia en français. Elle complète la page générale Wikipédia:Romanisation du cyrillique.

Par défaut, les noms et mots ukrainiens sont romanisés selon les règles de transcription présentées ci-dessous, sauf s’il est démontré, sources francophones de qualité à l’appui, que le sujet est notoirement connu sous un autre nom dans le monde francophone (auquel cas c’est cet autre nom romanisé qui est utilisé).

Table de transcriptionModifier

Ci-après le tableau comprenant les lettres ukrainiennes et françaises ainsi que les divers cas, exemples et variantes :

Lettre ukrainienne Lettre ou
combinaison
française
Cas Exemple(s) Variante(s)[1]
А, а a tous les cas Іван → Ivan
Б, б b tous les cas БорисBorys
В, в v tous les cas Євген → Ievhen w, ff
Г, г h tous les cas Ужгород → Oujhorod g, gh, gu
Ґ, ґ gu avant un е ou un і ґедзьguedz g, gh
g tous les autres cas аґрус → agrous
Д, д d tous les cas Володимир → Volodymyr
Е, е e tous les cas Петро → Petro
Є, є e après un і ou un й ІєронімIeronim ye
ïe après une voyelle autre que і ou й Докучаєвськ → Dokoutchaïevsk
ie tous les autres cas ЄвдокіяIevdokia
Ж, ж j tous les cas ЖитомирJytomyr g
З, з z tous les cas Ізюм → Izioum s
И, и y tous les cas Микола → Mykola i
І, і i tous les cas Віктор → Viktor
Ї, ї ï tous les cas Україна → Oukraïna i, yi
Й, й non transcrit noms de personnes finissant par ий Зеленський → Zelensky i, y
y mots finissant par ій Анатолій → Anatoliy
ï toponymes finissant par ий
tous les autres cas
Первомайський → Pervomaïsk
Михайло → Mykhaïlo
К, к k tous les cas Харк → Kharkiv
Л, л l tous les cas ЛеонідLeonid
М, м m tous les cas Тимошенко → Tymochenko
Н, н ne en fin de mot après un і Клімкін → Klimkine
n tous les autres cas Литвин → Lytvyn
Тернопіль → Ternopil
О, о o tous les cas Полтава → Poltava
П, п p tous les cas Дніпро → Dnipro
Р, р r tous les cas Чернівці → Tchernivtsi
С, с ss entre deux voyelles Одеса → Odessa ç, c
s tous les autres cas Олександр → Oleksandr
Т, т t tous les cas ТарасTaras
У, у ou tous les cas Лубни → Loubny u après о
Ф, ф f tous les cas Софія → Sofia
Х, х kh tous les cas ХерсонKherson ch, h
Ц, ц ts tous les cas Вінниця → Vinnytsia tz, c
Ч, ч tch tous les cas ЧеркасиTcherkassy
Ш, ш ch tous les cas ШевченкоChevtchenko sh
Щ, щ chtch tous les cas Ющенко → Iouchtchenko
Ь, ь i avant un о Пальонка → Palionka '
non transcrit tous les autres cas Луганськ → Louhansk
Ю, ю ou après un і ou un й Андріюк → Andriouk you
ïou après une voyelle autre que і ou й Каюк → Kaïouk
iou tous les autres cas ЮліяIoulia
Я, я a après un і ou un й Майя → Maïa ya
ïa après une voyelle autre que і ou й Заяць → Zaïats
ia tous les autres cas ЯнуковичIanoukovytch

ExceptionsModifier

Les règles ci-dessus ne s'appliquent pas aux noms ukrainiens issus d'une langue à alphabet latin, qui reprennent leur orthographe originelle lorsqu'ils sont transcrits. Par exemple, le nom de la chanteuse Софія Ротару, d'ascendance roumaine, est préférentiellement transcrit Sofia Rotaru selon les conventions de l'orthographe roumaine et non Sofia Rotarou selon celles du français.

Pour des raisons historiques ou d'euphonie, certains prénoms ukrainiens relativement proches de leurs équivalents français peuvent être francisés. De tels prénoms sont cependant peu nombreux : en pratique, on ne rencontrera guère qu'Анастасія/Anastassia, francisé Anastasia, Анжеліка/Anjelika, francisé Angelica, et éventuellement Віктор/Viktor, que l'on peut trouver francisé en Victor[2].

Comme pour le russe, le groupe кс est parfois transcrit x au lieu de ks (Оксана/Oksana devient alors Oxana, tandis qu'Олександр/Oleksandr devient Olexandr). Par souci d'uniformisation, cet usage est toutefois à éviter à moins que les sources francophones de qualité ne penchent clairement en son sens. En revanche, l'accentuation des e (donnant é ou è), préférée par certains pour sa prononciation plus naturelle, est plus répandue : non systématique malgré tout, elle est laissée à la discrétion des rédacteurs. Il sera toutefois judicieux de mettre l'accent en fin de mot, notamment pour les terminaisons de type -іне/iné afin de les distinguer de -ін/ine.

Systèmes concurrentsModifier

Certaines sources, notamment celles écrites dans d'autres langues que le français, utilisent un autre système de romanisation de l'ukrainien. Lorsque l'on traduit en français les informations issues de ces sources, il convient d'adapter également cette romanisation aux usages francophones — à moins, conformément au principe directeur cité plus haut, que le sujet soit notoirement connu sous une autre romanisation dans le monde francophone, ce qui est par exemple le cas de nombreux sportifs[3].

Dans le monde anglophone, le principal système de transcription utilisé est la romanisation BGN/PCGN (reconnaissable par exemple à son usage de sh, zh et y avant, entre et après voyelles). Pour passer de cette transcription anglophone à la transcription francophone, il faut grossièrement remplacer :

  • ch, sh et zh respectivement par tch, ch et j ;
  • yi et iy en fin de mot respectivement par y et i ;
  • y avant ou après voyelle autre que i par i ;
  • u par ou ;
  • s entre voyelles par ss ;
  • et in en finale par ine.

Il convient ensuite de mettre des trémas sur les i adéquats pour restituer la prononciation. Cette méthode n'étant toutefois qu'approximative, il est fortement recommandé de repartir de la forme ukrainienne lorsqu'elle est disponible. (Voir aussi ce tableau de translittération universel du gouvernement canadien.)

Une autre romanisation fréquemment rencontrée à l'internationale est l'ISO 9:1995, ou sa variante académique ISO/R9:1968 (dite « romanisation scientifique » ou « romanisation des slavistes »). Elle utilise elle aussi des lettres diacritiquées de carons (č, š, ž) et a l'avantage de pouvoir être reconvertie facilement en cyrillique, de sorte qu'en s'aidant des tableaux de la page dédiée, il est possible de reconstituer la forme originale ukrainienne puis d'y appliquer les règles de transcription francophone.

D'autres systèmes de transcription (allemand, polonais…) sont plus rarement rencontrés. En cas de doute, s'adresser au Café des linguistes ou au Projet:Ukraine.

NotesModifier

  1. Ces variantes, pour n'être pas conseillées, se rencontrent parfois.
  2. On a très rarement Олександр/Oleksandr francisé en Olexandre.
  3. On parlera ainsi d’Olena Kostevych et de Yana Klochkova au lieu d’Olena Kostevytch et Iana Klotchkova.