Watou

section de Poperinge, Belgique

Watou
Watou
L'église Saint-Bavon, à Watou
Blason de Watou
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Belgique Belgique
Région Drapeau de la Région flamande Région flamande
Communauté Drapeau de la Flandre Communauté flamande
Province Drapeau de la province de Flandre-Occidentale Province de Flandre-Occidentale
Arrondissement Ypres
Commune Poperinge
Code postal 8978
Zone téléphonique 057
Démographie
Population 1 881 hab. (01/01/2007)
Densité 81 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 51′ nord, 2° 37′ est
Superficie 2 328 ha = 23,28 km2
Localisation
Localisation de Watou
Localisation de Watou au sein de Poperinge
Géolocalisation sur la carte : Flandre-Occidentale
Voir sur la carte administrative de Flandre-Occidentale
City locator 14.svg
Watou
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte administrative de Belgique
City locator 14.svg
Watou
Géolocalisation sur la carte : Belgique
Voir sur la carte topographique de Belgique
City locator 14.svg
Watou

Watou est un village de Flandre occidentale, en Belgique. Proche de la frontière française (marquée par le ruisseau Ey Becque) il est administrativement rattaché à la ville et commune de Poperinge (Région flamande de Belgique. Sa population approche de 1 900 habitants. En dehors du village se trouve le hameau d'Abeele qui fait partie de Watou. À la limite avec Poperinge même se trouve le hameau de Saint-Jean-aux-Joncs (ou Saint-Jean-des-Joncs, en néerlandais, Sint-Jan-Ter-Biezen).

ÉtymologieModifier

Le nom du village a fortement évolué au cours des siècles. Les orthographes suivants sont attestées: 'Wathewa (1123), Watua (1159 ; 1186 ; 1187 ; 1190), Watauua (1159), Watue (± 1200 ; 1207), Watewes (1218 ; 1224)[1].

HistoireModifier

Le 18 juin 1629, la terre et seigneurie de Watou, tenue du château de Cassel, est érigée en comté, par lettres de Philippe IV roi d'Espagne données à Madrid en faveur de Charles d'Ydeghem, chevalier, baron de Bousbecque, seigneur de Wièse, Watou et Merre, membre du conseil de guerre des Pays-Bas, commissaire ordinaire au renouvellement des lois du comté de Flandre, grand bailli de la ville et châtellenie d'Ypres, pour le récompenser des nombreux services depuis 40 ans, et ceux rendus par ses ancêtres, Gérard et Gilles d'Ydeghem, chevaliers et frères ayant accompagné Robert Ier de Flandre comte de Flandre en 1096 au siège de Jérusalem (première croisade), un des deux y étant tué; Baudouin d'Ydeghem suivit en 1202 Baudouin IX de Flandre lors de la quatrième croisade; un autre Baudouin d'ydeghem a été tué en Hollande en 1258 au service de Marguerite de Constantinople; on retrouve plusieurs Jean de Ydeghem dont un tué en 1492 au siège de Grammont, deux autres ayant suivi le duc de Bourgogne Philippe le Bon en 1421 quand ce prince entra en France avec son armée, un 4e a été exilé par les rebelles en 1420, le 5e dut à ses services d'être en 1491 promu au poste de grand bailli de Tenremonde, office rempli par le bisaïeul, l'aïeul et le père de Charles d'Ydeghem[2].

PatrimoineModifier

  • L’église Saint-Bavon, aux trois nefs disctinctes, date du XIIe siècle. Son cimetière contient des tombes anglaises de la première guerre mondiale.
  • Des réunions poétiques d'été (Poëziezomer) y sont organisées par Gwij Mandelinck, lui-même poète.
  • Un festival international de chant grégorien y est organisé tous les trois ans (depuis 1981). Le XIIIe eut lieu en mai 2018[3].
  • Deux brasseries : la brasserie Sint Bernardus et la brasserie Van Eecke. La bière la plus célèbre est la Hommel de Poperinge.
 
Place centrale du village

Localités limitrophesModifier

Situé tout près de la frontière française, Watou a comme communes françaises voisines Steenvoorde, Godewaersvelde, Boeschepe (situé en fait à côté d'Abeele), Winnezeele et Houtkerque.

SourceModifier

Notes et référencesModifier

  1. (nl) Maurits Gysseling, Toponymisch Woordenboek van België, Nederland, Luxemburg, Noord-Frankrijk en West-Duitsland (vóór 1226), t. II, Tongres, Belgisch Interuniversitair Centrum voor Neerlandistiek, (lire en ligne), p. 1050.
  2. Amédée le Boucq de Ternas, Recueil de la noblesse des Pays-Bas, de Flandre et d'Artois, Douai, 1884, p. 237, lire en ligne.
  3. http://info.catho.be/2012/05/09/11eme-festival-de-chant-gregorien-de-watou

Voir aussiModifier

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexesModifier

Liens externesModifier