Vratislav Ier de Bohême

Vratislav Ier, né vers 888 et mort le [1], fut le troisième duc de Bohême issu de la dynastie des Přemyslides régnant de 915 jusqu'à sa mort.

Vratislav Ier de Bohême
KnizeVratislav1.jpg
Représentation de Vratislav sur le codex liber depictus, publié vers 1360 à Krumlov.
Titre de noblesse
Duc de Bohême
Biographie
Naissance
Décès
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Vratislav I.Voir et modifier les données sur Wikidata
Activité
Famille
Père
Mère
Fratrie
Conjointe
Enfants

BiographieModifier

Vratislav est le second fils du duc Bořivoj Ier de Bohême, le premier souverain chrétien de Bohême, et de son épouse sainte Ludmila. À la mort de son père vers 889, Vratislav et son frère aîné Spytihněv, encore mineurs, ont été confrontés à la prise de pouvoir du prince Svatopluk Ier, seigneur de la Grande-Moravie. Il aura fallu attendre la mort de Svatopluk en 894 pour que Spytihněv a pu prendre la succession de son père. Les deux fils de Bořivoj participent à la diète de Ratisbonne en et prêtent le serment de fidélité au roi franc Arnulf.

À la mort de son frère en 915, Vratislav devient duc de Bohême à Prague. L'ancienne historiographie rend compte d'une domination sur les région voisines de Silésie et de Moravie, ainsi que de la fondation du château fort de Wrocław (Wratislawa). En ce qui concerne la politique extérieure du duché, Vratislav en regardant les souhaits d'expansion du duc Henri de Saxe s'est attaché à la conclusion de plusieurs alliances stratégiques. Il poursuivi le rapprochement avec le duc Arnulf de Bavière qui lui-même a dû fuir de son pays devant l'armée saxonne. Peu tard, les troupes de la grande-principauté de Hongrie ont pu traverser librement les domaines de Vratislav pour envahir la Germanie à l'ouest.

Vratislav meurt en 921[2] à l'âge de 33 ans en défendant son royaume contre les Hongrois qui ont anéanti l'État de Grande-Moravie en 907. Il est enterré dans l'église Saint-Georges qu'il a fait construire dans l'enceinte du château de Prague. Pendant le règne de Spytihněv et Vratislav, deux hommes pieux, les Přemyslides se sont imposés comme la famille dominante en Bohême centrale.

La veuve de Vratislav, Drahomíra, reprit la régence en lieu et place de son fils mineur Venceslas, tandis que l'éducation du successeur au trône doit demeurer la tâche de sa grand-mère Ludmila. Le résultat était un conflit entre les deux, au cours duquel Drahomíra fit assassiner sa beau-mère le .

Union et postéritéModifier

Vers l'an 906, Vratislas épouse Drahomíra de Stodor, princesse slave païenne de la région sur la Havel. Avec son épouse, il a deux fils :

Une fille, Přibislava, fut une religieuse à Prague.

NotesModifier

  1. Jörg K.Hoensch Histoire de la Bohême, Éditions Payot Paris (1995) (ISBN 2228889229) p. 40
  2. Annales Bohemici DCCCCXXI

SourcesModifier

  • Francis Dvornik, Les Slaves histoire, civilisation de l'Antiquité aux débuts de l'Époque contemporaine, Éditions du Seuil, Paris (1970).
  • Jörg K. Hoensch, Histoire de la Bohême, Éditions Payot, Paris (1995) (ISBN 2228889229).
  • Pavel Bělina, Petr Čornej et Jiří Pokorný, Histoire des Pays tchèques, coll. « Points Histoire U » n°191, Éditions du Seuil, Paris (1995) (ISBN 2020208105).
  • (en) Nora Berend, Przemyslaw Urbanczyk, Przemislaw Wiszewski, Central Europa in the High Middle Ages, Bohemia-Hungary and Poland c.900-c.1300, Cambridge,, Cambridge University Press, 2013, (ISBN 9780521786959), p. 20,93,113,235,349-50