Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le vol de 1964. Pour le vol de 1996, voir Vol 800 TWA.

Vol 800 TWA
Un Boeing 707-331 de la TWA, similaire à celui impliqué dans l'accident
Un Boeing 707-331 de la TWA, similaire à celui impliqué dans l'accident
Caractéristiques de l'accident
Date23 novembre 1964
CausesDéfaillance mécanique
SiteAéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino, à Rome
Coordonnées 41° 48′ 10″ nord, 12° 14′ 15″ est
Caractéristiques de l'appareil
Type d'appareilBoeing 707-331
CompagnieTrans World Airlines
Lieu d'origineAéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino, Rome, Italie
Lieu de destinationAéroport international d'Hellinikon, Athènes, Grèce
PhaseDécollage
Passagers62
Équipage11
Morts50
Blessés23
Survivants23

Géolocalisation sur la carte : Italie
(Voir situation sur carte : Italie)
Vol 800 TWA

Le vol TWA 800 était un vol assuré par un Boeing 707 qui s’est écrasé, le 23 novembre 1964, pendant son décollage de la piste 25 de l'aéroport Léonard-de-Vinci de Rome Fiumicino, à Rome à 13h05 GMT pour un vol à destination de l'aéroport international d'Athènes, en Grèce. Alors que le Boeing 707 atteignait 80 nœuds, les instruments de moteur no 4 indiquèrent une poussée à zéro et le voyant du déploiement de l'inverseur de poussée du moteur no 2 s’alluma. L'équipage interrompit le décollage à une vitesse inférieure à V1 à 800 à 900 m de l’extrémité de la piste. L'avion ne ralentit pas aussi rapidement que l'équipage ne l’espérait et vira à droite, après quoi le moteur no 4 heurta un obstacle. L'avion prit feu et continua encore sur 260 m avant de s’immobiliser. L'accident tua 50 passagers et membres d'équipage à bord, et 23 passagers et membres d'équipage survécurent.

CauseModifier

La cause de l'accident fut la panne de l’inverseur de poussée du moteur no 2, même si les indications dans le cockpit étaient que l'inverseur avait été déployé. Cela était dû à la déconnexion d'un conduit qui priva de pression le mécanisme d'actionnement pneumatique à clapet. Ce dysfonctionnement permit l’augmentation considérable de la poussée du moteur no 2 même si les manettes des gaz pour les quatre moteurs étaient en position "reverse".

RéférencesModifier