Voie ferrée de Mourmansk

voie ferrée reliant Saint-Pétersbourg à Mourmansk, ligne ferroviaire ouverte aux voyageurs la plus au nord du monde

Ligne
Voie ferrée de Mourmansk
Ligne de Volkhov à Mourmansk
Image illustrative de l’article Voie ferrée de Mourmansk
Carte de la ligne
Pays Drapeau de la Russie Russie
Historique
Mise en service 1917
Électrification 2005
Caractéristiques techniques
Longueur 1 448 km
Écartement large (1 520 mm)
Électrification 3000 V continu
25 kV – 50 Hz

La voie ferrée de Mourmansk (russe : Мурманская железная дорога, Mourmanskaia jeleznaia doroga), également appelée chemin de fer de Kirov, est une voie ferrée reliant Mourmansk à Saint-Pétersbourg.

Carte
Carte interactive de la ligne de Mourmansk

C'est la ligne ferroviaire ouverte aux voyageurs la plus au nord du monde[1],[2].

La voie actuelle modifier

La voie de Volkhov à Mourmansk mesure 1 448 km de long. Elle longe la côte mourmane en traversant l'oblast de Léningrad, la république de Carélie et l'oblast de Mourmansk.

Construite entre 1915 et 1917, la section Petrozavodsk-Kola fait 1 054 km de long et possède 52 gares. La section au sud de Petrozavodsk est aussi appelée ligne Saint-Pétersbourg-Petrozavodsk.

La ligne de Mourmansk est exploitée par le train de voyageurs Arktika. La ligne est électrifiée depuis 2005.

Aujourd'hui, la voie transporte entre autres le bois et les produits miniers de la péninsule de Kola. Le trafic de passagers est chargé et des trains longue distance relient Mourmansk à Moscou , Saint-Pétersbourg et Minsk, entre autres. La ligne de Mourmansk est toujours une importante voie de transport lourd, également à des fins de défense. Il existe encore plusieurs bases, chantiers navals et entrepôts de la flotte du Nord dans l'oblast de Mourmansk.

Selon l' Agence finlandaise des transports, la Russie envisage de construire une double voie dans les années 2020[3]

Les gares modifier

Gares de la voie ferrée de Mourmansk
Lieu km abr.
Mourmansk 1447,8
Kola 1437,8
Vyhodnoi 1430,0
Chongu 1419,0
Magnetity 1408,3
Polarskaja 1401,9
Kitcha 1385,9
Taybola 1371,1
Pulozero 1368,0
Laplandija 1351,8
Olenegorsk 1336,0 105
Jagelnyi Bor 1326,7
Kuna 1317,8
Rudnyi 1311,3
Imandra 1299,8
Nefelinovyje Peski 1288,7
Hibiny 1277,9
Apatity 1 1262,7 032
Pitkul 1239,6
Habozero 1228,3
Afrikanda 1218,2
Niva 1201,2
Poljarnyje Zori 1198,8
Pinozero 1191,1
Kandalakcha 1171,4
Prolivy 1163,1
Beloje More 1152,1
Rutchji-Karelskije 1142,7
Žemtšunaja 1132,4
Zelenoborski (Knäsöi) 1115,3
Kovda 1096,3
Lesnoi 1092,6
Pojakonda 1078,0
Poljarnyi Krug 1058,4
Katozero 1039,0
Tchoupa (Tšupa) 1031,4
Keret 1021,6
Loukhi 1003,4
Bojarskaja 984,3
Ambarnyi 966,1
Engozero 949,0
Post Unduksa 930,9
Sig 919,7
arrêt 912 (912 km)
arrêt 908 (908 km)
Vonga 900,2
Kuzema 890,1
arrêt 886 (886 km) 886,0
arrêt 880 (880 km)
Pongoma 873,2
Kesäjoki (862) 862,7
Lambino 853,8
arrêt 846 (846 km)
Kem 836,5
Mjagrevka (Mäkreka) 824,0
arrêt 818 (818 km)
halte 813 (bl. p. 813 km)
Chueretskaja (Šueretskaja) 808,0
arrêt 801 (801 km)
Zalivy 795,5
Belomorsk 781,2
Gorelyi Most 774,8
Uda 769,4
Sosnovitsa 759,9
Kilbo 751,8
Letni 744,4
Letneretchenski (Letneretšenski)
Tunguda 732,9
Krasnaja Gorka
Idel 721,8
Kotchkoma (en) (Kotškoma) 710,2
Onda (704 km) 703,5
Chavan (ru) 698,2
Nadvoïtsy 691,8
Maiguba 682,1
Segueja 671,4
Chpalovoi (Špalovoi) 662,9
Rigozero 656,1
Sulitcha 646,3
Urosozero 635,9
Sumeritchi (Sumeritši) 624,1
Ramentsi 614,2
Bystrjagi 607,2
Maselgskaja 596,5
Vanzozero (Vansjärvi) 589,5
Malyga 582,0
Lumbuchozero 573,7
Vitska 564,6
Medvejiegorsk 556,8
Predmadgorski 549,9
Perguba 544,1
Unitsa 534,4
Kjappeselga 524,4
Vikchezero 514,2
Novyi Posjolok 502,1
Lisma (Ližma) 493,0
Kedrozero 485,7
Ilemselga 478,0
Mjanselga 471,4
Nigozero 461,4
Kondopoga 456,9
Zadelje 448,9
Suna 441,9
Lutchevoi 433,7
Chuiskaja (Šuiskaja) 422,6
Šuiski Most 417,3
Tomitsy (Tomitsa) 411,6
Petrozavodsk (marchandises) 404,5
Petrozavodsk 402,4
Golikovka 399,5
Onežki (Onežki) 393,5
Orzega 382,0
Derevjanka 371,9
Päšinselkä (Pjažijeva Selga) 361,1
Nirki 353,4
Ladva-Vetka (Latva-Vetka /) 344,1
Tarsala (Taržepol) 334,9
Pajusuo (Pai) 327,3
Revselga 322,0
Tokari 314,9
Tchelma (Tšelma) 302,1
Svir 287,1
Podporojie 279,6
Jandeba (Jantama) 270,4
Tenikonda (Tenikontu /) 260,3
Janega 251,6
Lodeïnoïe Pole 242,5
Chamokcha (Šamokša) 233,8
Razjezd
Zaostrovje 223,7
Chotkousa (Šotkusa) 214,9
Ojat Volhovstrojevskaja 202,4
Paksujoki 193,1
Jehkilä (Ivkovo) 185,8
Sidorovo 177,9
Jugi 170,4
Telževo 162,9
Lungatchi 153,7
Sias 145,1
Georgijevski 137,5
Murmanskije Vorota 127,0
Volkhov (Volhovstroi 2) 124,3
Volkhov (Volhovstroi) 121,2

Histoire modifier

Objectif modifier

La voie ferrée s'avèra nécessaire pour sécuriser les liaisons de la Russie avec le monde extérieur pendant la Première Guerre mondiale, lorsque l'Empire ottoman avait rejoint la guerre du côté des Empires centraux et que les liaisons par le sud étaient bloquées. La construction de la ligne a été jugée importante en 1915 par les Britanniques.

Grâce à la voie ferrée, la Russie a pu recevoir de grandes quantités de munitions des alliés de la Première Guerre mondiale et intensifier la guerre contre les Empires centraux sur le front de l'Est. Cela a permis d'alléger la pression militaire exercée par l'Empire allemand sur le front occidental, principalement contre la France.

Initialement, trois itinéraires alternatifs sont envisagés pour la voie ferrée, l'un partant de Petroskoi, le deuxième de Nurmes et le troisième de Rovaniemi ces derniers étant dans le Grand-Duché de Finlande, qui faisait encore partie, à l'époque, de la Russie impériale.

Construction de la voie modifier

La construction débute en juin 1915. La construction utilise 70 000 ouvriers : 30 000 de Russie, 5 000 de Finlande, 25 000 prisonniers de guerre principalement autrichiens, allemands et hongrois, et 10 000 chinois recrutés pour le chantier.

Déjà en 1914, des prisonniers de guerre ont été utilisés pour préparer la voie, beaucoup mourant de la fièvre typhoïde. En deux ans, 25 000 constructeurs de voies seraient morts.

Intervention en Russie septentrionale modifier

Galerie modifier

La gare de Petrozavodsk en 2017.
La gare de Mourmansk.
Pont sur la Suojoki en 1916.

Notes et références modifier

  1. (en) « Railway building and foundation of the city of Murmansk (1914 - 1916) », Oblast de Mourmansk, (consulté le )
  2. (en) « Memorandum of the special commissar of the Murmansk-Belomorsky krai to the People's Commissariat of the Military Affairs », Petrozavodsk, (consulté le )
  3. (fi) Kaivostoiminnan liikenteelliset tarpeet pohjoisessa -esiselvitys, Agence des infrastructures de transport de Finlande, (ISBN 978-952-255-267-9, lire en ligne)

Voir aussi modifier

Bibliographie modifier

(da) Sophie Petersen, « Med Murmanskbanen til Ishavet » [« Avec le chemin de fer de Mourmansk vers l'océan Arctique »], Geografisk Tidsskrift,‎ , p. 223–228 (lire en ligne   [PDF])

Articles connexes modifier

Liens externes modifier