Vladislav Listiev

journaliste russe

Vladislav Nikolaïevitch Listiev (en russeВладислав Николаевич Листьев) ou Vlad Listiev, né le à Moscou (Union soviétique) et mort assassiné le à Moscou (Russie), est un journaliste russe[1],[2],[3].

Vladislav Listiev
Listiev.jpeg
Vladislav Listiev lisant Novy Vzgliad.
Biographie
Naissance
Décès
Voir et modifier les données sur Wikidata (à 38 ans)
MoscouVoir et modifier les données sur Wikidata
Sépulture
Nom dans la langue maternelle
Владислав Николаевич ЛистьевVoir et modifier les données sur Wikidata
Nationalités
Formation
Activités
Autres informations
Domaines
Parti politique
Distinctions
Prix TEFI
Ovation (en)Voir et modifier les données sur Wikidata

Le , la ville de Moscou en Russie a installé le portrait du journaliste sur la façade du centre de télévision Ostankino[4].

BiographieModifier

Fils des employés de l'usine électrotechnique Dinamo, Vladislav Listiev nait à Moscou. Son père Nikolaï Listiev se suicide en 1973 à l'âge de quarante-deux ans. Vlad est scolarisé dans une école internat des frères Znamenski parrainée par l'association sportive amateur Spartak située à Sokolniki. Il pratique l’athlétisme dans sa jeunesse et travaille comme moniteur d'éducation physique chez Spartak. Il fait son service militaire obligatoire à la 2e division d'infanterie motorisée de Taman dans l'oblast de Moscou. Il fait ses études à la faculté de journalisme de l'université de Moscou. Diplômé en 1982, il commence sa carrière dans la section internationale du comité d’État de l'URSS à la télévision et radiodiffusion.

En 1987, il rejoint l'équipe de Vzgliad, l'émission phare de l'époque de glasnost à la Télévision centrale soviétique qu'il anime aux côtés d'Alexander Lioubimov, Dmitri Zakharov, Alexander Politkovski, Sergueï Lomakine.

MeurtreModifier

Le , tard dans la soirée, en revenant du tournage du programme Tchas Pik (Rush Hour) Vladislav Listiev est tué par deux inconnus dans la cage d'escalier de son immeuble sur la rue Novokuznetskaïa. La première balle touche l'avant-bras droit du journaliste, la seconde l'atteint à la tête. Les objets de valeur et une somme d'argent importante qu'il avait sur lui restent intacts, ce qui permet aux enquêteurs de supposer que le meurtre était lié aux activités commerciales ou politiques de Listiev.

La cérémonie d'adieu a lieu les 2 et dans les locaux d'Ostankino. Le , Vladislav Listiev est enterré au cimetière Vagankovo à Moscou.

En , le journaliste, Evgueni Levkovitch sur la plateforme Snob.ru rapporte un entretien avec Konstantin Ernst, le directeur général de la chaîne télévisée Pierviy Kanal, enregistré en 2008 et initialement non destiné à la publication, dans lequel Ernst exprime sa conviction que l'assassinat de Listev a été ordonné par l'entrepreneur et membre du Conseil de la Fédération russe Sergueï Lisovski. Cette information est ensuite publiée par extraits sur Kommersant-online. Bientôt, Konstantin Ernst nie cette déclaration, la qualifiant de provocation[5].

Le meurtre de Vladislav Listiev est devenu l'un des assassinats les plus notoires des années 1990 et reste non résolu[6].

Vladislav Listiev est inhumé au cimetière Vagankovo.

HommagesModifier

L'astéroïde de la ceinture principale (4004) Listiev est nommé en son honneur[7].

Le , la Première Chaîne de télévision et l'Académie russe de télévision ont créé le prix Vlad Listiev, pour la contribution dans le développement de la télévision russe, décerné une fois par an. Le premier lauréat du prix fut le journaliste Leonid Parfionov.

Notes et référencesModifier

  1. Jean Royans, « Assassinat d'un journaliste vedette de la télé », L'Humanité,‎ (lire en ligne, consulté le 13 juin 2018)
  2. Hélène Despic-Popovic, « Vitali Tretiakov: «Ceux qui ont osé s'attaquer à Listiev ne reculeront devant rien », sur liberation.fr, (consulté le 13 juin 2018)
  3. Hélène Despic-Popovic, « Le Tout-Moscou rend un vibrant hommage à Vladislav Listiev », sur liberation.fr, (consulté le 13 juin 2018)
  4. RBTH, « 20 ans après l'assassinat de Vladislav Listiev », Actualités russes,‎ (lire en ligne, consulté le 8 novembre 2016)
  5. Julia Breen, « Konstantin Ernst : « Je sais qui a tué Vladislav Listyev » », sur lecourrierderussie.com, (consulté le 13 juin 2018)
  6. Claude-Marie Vadrot, Où va la Russie ?, FeniXX, , 388 p. (ISBN 978-2-412-03158-2, lire en ligne)
  7. (en) « (4004) List'ev = 1971 SN1 », sur le site du Centre des planètes mineures (consulté le 17 octobre 2015)

Liens externesModifier