Ouvrir le menu principal
Vladimir Tendriakov
Naissance
Gouvernement de Vologda, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Décès (à 59 ans)
Moscou, Drapeau de l'URSS Union soviétique
Auteur
Langue d’écriture russe
Genres

Vladimir Fiodorovitch Tendriakov (en russe : Влади́мир Фёдорович Тендряко́в), né le dans le Gouvernement de Vologda et mort le à Moscou, est un écrivain de terroir soviétique fidèle au gendre de réalisme socialiste[1],[2]. Il a également écrit plusieurs scénarios principalement basées sur ses propres livres. Membre de l'Union des écrivains soviétiques.

Sommaire

BiographieModifier

ŒuvresModifier

  • V. Tendriakov, Lily Denis (traduction) Le prix des jours, Seuil, 1962
  • V. Tendriakov, Lily Denis (traduction), Fondrières : Et autres nouvelles, Gallimard, 1967
  • V. Tendriakov, Le Printemps s'amuse et autres nouvelles, Gallimard, coll. Littératures soviétiques, 1977 (ISBN 978-2070296712)
  • V. Tendriakov, Marina Lewish (traduction), La nuit du bac, Editions modernes Media 1979
  • V. Tendriakov, Anna Mouradova (traduction), Parania, édition Hor Yezh, 1998, (ISBN 2-86863-107-X)
  • V. Tendriakov, Bernadette du Crest (traduction), La Trouvaille, Borealia, 2016 (ISBN 979-1093466132)

Notes et référencesModifier

  1. Rosalind J. Marsh, Soviet Fiction Since Stalin: Science, Politics and Literature, Rowman & Littlefield, (ISBN 9780389206095, lire en ligne), p. 244
  2. (en) « Vladimir Tendryakov, Russian Rural Writer », sur latimes.com, Los Angeles Times, (consulté le 5 juillet 2018)

Liens externesModifier