Vincenzo Ruffo

compositeur italien

Vincenzo Ruffo est un compositeur italien de la Renaissance, né à Vérone vers 1508 et mort à Sacile le [1],[2].

Il fut notamment l'un des principaux musiciens du courant de la Contre-Réforme et de la musique post-tridentine.

BiographieModifier

Vincenzo Ruffo naît à Vérone, et devient prêtre en 1531. Il étudie très probablement avec Biagio Rossetti, l'organiste à la cathédrale de Vérone. Ruffo publie son premier livre de musique en 1542, puis devient maître de chapelle de la cathédrale de Savone, mais il n'occupe ce poste que pendant un an, la cathédrale étant détruite en 1543 par les Génois.

Il se rend à Milan où il se met au service d'Alfonso de Àvalos, alors gouverneur du Milanais[1]. Quand de Àvalos est rappelé à Madrid en 1546, Ruffo retourne à Vérone, où il devient directeur musical à l'Accademia Filarmonica en 1551-1552, remplaçant Janvier Nasco.

En 1554, il devient chef de chœur à la cathédrale. Il a comme élèves Gian Matteo Asola, Marc'Antonio Ingegneri (le maître de Claudio Monteverdi) et, mais cela n'est pas prouvé, Andrea Gabrieli.

En 1572, il devient maître de chapelle à Pistoia, puis de nouveau Milan et enfin à la cathédrale de Sacile, où il meurt en 1587.

DiscographieModifier

BibliographieModifier

  • (en) Percy A. Scholes, The Oxford Companion to Music, Oxford University Press, 1938. (ISBN 0-19-311306-6)
  • Françoise Ferrand, Guide de la musique de la Renaissance, Paris, Fayard, coll. « Les indispensables de la musique », , 1200 p., 20 x 4,5 x 13,5 cm (ISBN 978-2-213-60638-5 et 2-213-60638-2)

Notes et référencesModifier

  1. a et b Marc Honegger, Dictionnaire de la musique : Tome 2, Les Hommes et leurs œuvres. L-Z, Paris, Bordas, , 1232 p. (ISBN 2-04-010726-6), p. 963
  2. Ferrand 2011, p. 576.

Liens externesModifier