Ouvrir le menu principal

Les villes impériales du Maroc sont les villes désignées en tant que capitale (âsima) à diverses époques par différents monarques issus des dynasties marocaines (Idrissides, Almoravides, Almohades, Mérinides, Saadiens et Alaouites).

Au nombre de quatre[1], ces villes sont Fès, Marrakech, Meknès et Rabat, qui est l'actuelle capitale.

FèsModifier

Fès a été fondée par le sultan idrisside Idris Ier entre 789 et 809. Elle a été la capitale des dynasties idrisside, mérinide, wattasside et, périodiquement, alaouite ; aussi le siège du gouvernement idrisside entre 1465 et 1471 ainsi que du pouvoir dila'ite entre 1659 et 1663.

MarrakechModifier

Marrakech a été fondée par le sultan almoravide Youssef Ibn Tachfin en 1062. Elle a été la capitale des dynasties almoravide, almohade et saadienne, et a fait également office de « seconde capitale » sous les Mérinides et les Alaouites.

MeknèsModifier

Meknès a été fondée au XIe siècle par la dynastie des Almoravides et a été la capitale du Maroc de 1672 à 1727, sous le règne du sultan alaouite Moulay Ismaïl.

RabatModifier

Rabat a été fondée par le sultan almohade Abd al-Mumin en 1150 et agrandie sous Yaqub al-Mansur dans le but de devenir sa capitale ; elle n'est devenue une ville impériale que sous le sultan alaouite Mohammed III, avant de devenir la capitale du Maroc au XXe siècle.

Notes et référencesModifier

  1. Pierre Vermeren, Le Maroc, Paris, Le Cavalier bleu, coll. « Idées reçues », , 127 p. (ISBN 9782846701686, lire en ligne), p. 58

GalerieModifier

  Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Voir aussiModifier

BibliographieModifier

  • Mohamed Métalsi (photogr. Cécile Tréal et Jean-Michel Ruiz), Les Villes impériales du Maroc, Paris, Terrail, (ISBN 2879392233)
  • Samuel Pickens, Françoise Peuriot et Philippe Ploquin, Maroc : Les Cités impériales, Courbevoie, ACR Édition, (ISBN 9782867700750)

Lien externeModifier