Ouvrir le menu principal
Mohammed ibn Ali Amrani-Joutey
Biographie
Décès
Nom dans la langue maternelle
محمد بن علي العمراني الجوطيVoir et modifier les données sur Wikidata

Mohammed ibn Ali al-Amrani al-Joutey al-Idrissi (arabe : محمد بن علي العمراني الجوطي الإدريسي) est une personnalité historique marocaine d'ascendance chérifienne idrisside, 20e descendant en ligne directe d'Idris Ier. Chef des Chorfas de Fès au milieu du XVe siècle, il est proclamé sultan du Maroc en mai 1465[1] à la suite d'une révolte qui aboutit à l'assassinat du sultan mérinide Abd al-Haqq II, mort sans laisser d'héritier[2]. Il ne réussit cependant pas à imposer son autorité bien au-delà de Fès et de sa région.

Le règne de Mohammed ibn Ali dure jusqu'en 1471, date à laquelle il est renversé par Mohammed ach-Chaykh, qui fonde la dynastie des Wattassides[2].

Peu de temps après avoir été renversé, Mohammed ibn Ali quite le Maroc et s'exile à Tunis[3].

RéférencesModifier

  1. Abdeslam Chakkour, المحمدون من ملوك المغرب, dans: Da'wat al-Haqq, no. 368 (Ministère des Habous, Juillet 2002)
  2. a et b Herman L. Beck, L'image d'Idrīs II, ses descendants de Fās et la politique sharīfienne des sultans marīnides, 656-869/1258-1465, BRILL 1989, pp.250-255 [1]
  3. Khayreddine Zerikli, لأعلام - ج 6 - محمد بن أحمد - محمد بن القاسم (15e édition, Dar al-Malayin, Beyrouth, 2002), p.288

Voir aussiModifier